430 millions d'euros de facture pour la france en cas d'accident nucléaire

  • A
  • A
430 millions d'euros de facture pour la france en cas d'accident nucléaire
Partagez sur :

Soit 20% de son PIB...

430 milliards d'euros, soit l'équivalent de 20% de son PIB... C'est la somme que pourrait coûter à la France un accident nucléaire, du type de celui rencontré par le Japon à Fukushima en mars 2011. Les projections publiées jeudi par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) sont pour le moins inquiétantes : environ 100.000 personnes pourraient être déplacées en cas de problème majeur sur l'un des 58 réacteurs français, avec des répercussions sur l'environnement, l'approvisionnement en électricité, mais aussi les exportations et le tourisme. "Un accident majeur aurait des conséquences terribles, mais il va bien falloir s'en occuper, le pays ne va pas être annihilé pour autant, et donc il faut en parler, mais c'est difficile", a déclaré Jacques Repussard, directeur général de l'IRSN, qui présentait à Cadarache (Bouches-du-Rhône) cette étude ce jeudi. Accident de niveau 7 Ce chiffrage de l'impact économique d'une catastrophe nucléaire en France constitue une première pour un institut public. Sa publication intervient deux ans après la catastrophe de Fukushima, qui a coûté environ 200 milliards d'euros au Japon, soit deux fois moins que le coût estimé en France, selon l'IRSN. Plusieurs scénarios ont été étudiés par l'IRSN. Un accident équivalent à celui de Fukushima ou à de Tchernobyl en 1986 - classé 7, le niveau maximum de gravité sur l'échelle INES - pourrait atteindre 430 milliards d'euros. Un accident classé niveau 6, comme celui de Three Miles Island aux Etats-Unis en 1979, coûterait environ 120 milliards d'euros et entraînerait cette fois le déplacement de quelque 10.000 personnes.