300 communes rurales éligibles à une aide financière de l'Etat

  • A
  • A
300 communes rurales éligibles à une aide financière de l'Etat
Partagez sur :

Trois à quatre communes "exerçant des fonctions de centralité pour leur bassin de vie et nécessitant un effort de revitalisation" sont concernées dans chaque département.

Elles subissent des problèmes d'ordre démographique, d'urbanisme, ou manquent d'offres d'équipements et de services... Trois-cents communes rurales de moins de 10.000 habitants ont été pré-sélectionnées pour toucher une aide financière publique, pour revitaliser leur centre-bourg. La liste a été publiée lundi par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et le ministère du Logement, qui précisent que les candidats ont jusqu'au 12 septembre pour déposer un dossier de candidature avec l'intercommunalité dont elles dépendent. L'Anah indique qu'elle "apportera ensuite son expertise et, en fonction des besoins, une assistance à maîtrise d'ouvrage pour la réhabilitation de l'habitat privé, aux 50 projets qui seront retenus début novembre". Elle interviendra notamment "sur le maintien à domicile des ménages à faibles ressources dans des conditions d'habitat adaptées à leurs besoins ainsi qu'à la restructuration et à la requalification du bâti ancien dégradé. 40 millions d'euros par an Dès 2014, le programme d'aide bénéficiera d'une enveloppe de 40 millions d'euros par an, mobilisée notamment via l'Anah et le Fonds National d'aménagement et de développement du territoire (FNADT). Le ministère du Logement précise que cette enveloppe permettra aux communes choisies de "réaliser un projet de revitalisation en créant une offre de logements, de commerces, d'équipements et de services adaptés aux besoins des habitants, et ainsi de limiter l'étalement urbain". Une première convention, de type OPAH, entre l'Etat et un territoire devrait pouvoir été signée d'ici la fin novembre 2014. En moyenne, trois à quatre communes "exerçant des fonctions de centralité pour leur bassin de vie et nécessitant un effort de revitalisation" sont concernées dans chaque département, y compris dans les DOM-TOM.