30 milliards d'euros au menu du "choc de compétitivité" de Louis Gallois

  • A
  • A
30 milliards d'euros au menu du "choc de compétitivité" de Louis Gallois
Partagez sur :

"Je propose 22 mesures principales pour arrêter la glissade, arrêter le décrochage, soutenir l'investissement", explique l'ancien patron d'EADS...

Le suspense a pris fin à 11 heures 30 ce lundi... L'ex-PDG de la SNCF et d'EADS Louis Gallois a remis à Jean-Marc Ayrault son très attendu rapport sur la compétitivité. Comme l'avait révélé la presse, le document prône un "choc" de 30 milliards d'euros, dont 20 milliards de baisse de cotisations patronales et 10 milliards pour les cotisations salariales, afin de relancer l'économie française. "Arrêter le décrochage" "Je propose 22 mesures principales (...) pour arrêter la glissade, arrêter le décrochage, soutenir l'investissement. C'est ce que j'appelle avec mes mots le choc de compétitivité, qui est en fait un choc de confiance", a-t-il déclaré après avoir remis son rapport au Premier ministre. "Cela suppose beaucoup de dialogue, beaucoup de débat, et en particulier, que le dialogue social à tous les niveaux (...) trouve un nouveau dynamisme, un nouvel élan parce que nous avons besoin que se noue une sorte de pacte social entre tous les partenaires", a-t-il ajouté. "Véritable patriotisme" "Je crois que nous avons besoin d'une véritable mobilisation, et je ne crains pas de le dire d'un véritable patriotisme, il faut que le club France travaille de manière solidaire, et qu'il s'engage dans cette reconquête", a conclu Louis Gallois face à la presse, à la veille d'un rapport gouvernemental sur le sujet.