25.000 cas de "hameçonnage" sur internet détectés en France l'an dernier

  • A
  • A
25.000 cas de "hameçonnage" sur internet détectés en France l'an dernier
Partagez sur :

Des sites ou des adresses signalés par les internautes eux-mêmes...

En 2012, près de 25.000 adresses internet (URLs) tentant de piéger les internautes ont été détectés en France. Des chiffres dévoilés dans le deuxième rapport du "Phishing-Initiative", fruit d'un partenariat entre Microsoft, PayPal et le le cabinet spécialisé en sécurité informatique Cert-­Lexsi. L'objectif est de lutter, grâce à l'action du grand public, contre les très nombreuses tentatives de "hameçonnage" ou "phishing" en anglais. Cette fraude consiste à récupérer les données personnelles des utilisateurs - coordonnées bancaires, données personnelles - , en se faisant passer pour un site connu et donc parfaitement fiable. La Caf et EDF visés "Cette tendance est notamment due à l'explosion des cas d'usurpation d'identité institutionnelle, dont notamment un fournisseur d'énergie ainsi qu'une administration publique (en l'occurrence EDF et la Caf (Caisse d'allocations familiales), Ndlr). Le nombre des cas remontés mensuellement a par ailleurs été relativement constant tout au long de 2012. Au moins 70 adresses web différentes ont été impliquées dans des tentatives à l'encontre du public francophone chaque jour de l'an dernier", expliquent les auteurs du rapport. 30.000 adresses distinctes "Depuis son lancement en janvier 2011, plus de 17.000 internautes ont participé à cette initiative. La moitié des signalements a été vérifiée par nos équipes en moins de 15 minutes puis transmise pour blocage dans les navigateurs aux partenaires", se félicite la plateforme. A lui seul, le Cert-­Lexsi a également identifié et remonté aux partenaires de cette initiative plus de 5.000 URLS de phishing supplémentaires visant le public francophone. "Au total, plus de 30.000 adresses distinctes ont été créées l'an dernier à des fins de vols de donnée personnelles ou bancaires, via la technique du hameçonnage", d'après les responsable de ce projet...