2014, une année noire pour le logement neuf ?

  • A
  • A
2014, une année noire pour le logement neuf ?
Partagez sur :

Les promoteurs anticipent une baisse de 10 à 12% de leurs ventes cette année...

L'année 2013 aura été particulièrement difficile pour les promoteurs immobiliers. D'après les chiffres communiqués jeudi par la profession, les compteurs affichent un peu moins de 75.000 ventes au détail, soit un niveau bas, et quasi-identique à celui de 2012. En parallèle, les mises en vente ont baissé de 12,8 % par rapport à 2012. "Cela ne doit pas masquer de grandes disparités régionales : ainsi quand  la Côte d'Azur et  l'Aquitaine progressent respectivement de 29  et  20%, d'autres régions  reculent de l'ordre de 15%", note l'Observatoire de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers) dans un communiqué. Une année noire ? Par ailleurs, les ventes à investisseurs ont reculé de 4,1% par rapport à 2012, pour s'établir à 29.97 "Ce chiffre, en net recul de 46.8% sur 2 ans, reste loin de l'objectif des 40.000 attendus par le gouvernement et ne représente que 40% des ventes", regrette la FPI. Conséquence : ses prévisions sont très sombres et 2014 "s'annonce comme une année noire", avec des perspectives de ventes inférieures à 70.000 logements neufs. "Comme nous le répétons depuis le début de l'année 2013, notre outil de production de logements neufs  continue de se dégrader au lieu de  créer de la croissance et de l'emploi", déclare François Payelle, le président de la FPI.