2012, année difficile pour les introductions en bourse en Europe

  • A
  • A
2012, année difficile pour les introductions en bourse en Europe
Partagez sur :

Le nombre d'IPO a reculé de 59% en valeur et de 39% en volume par rapport à 2011...

L'année 2012 n'aura pas été un bon cru pour les introductions en Bourse en Europe... Une étude publiée par le cabinet PwC montre que seulement 263 IPO (Initial public offering) ont été recensées. Cela représente un montant de 10,9 milliards d'euros, en baisse de 59% en valeur.  En volume, le recul est de 39% par rapport aux 430 IPO de 2011. PWC évoque une année "à deux vitesses", marquée par une nette frilosité sur les six premiers mois de l'année. "Plusieurs introductions en bourse ont été repoussées ou annulées car les entreprises et les investisseurs se montraient prudents à cause de la volatilité des marchés, des inquiétudes concernant la crise de la dette dans la zone euro et d'un ralentissement dans les perspectives de croissance mondiale", écrivent les auteurs de cette étude. 3ème place mondiale pour l'Europe La situation s'est nettement améliorée au quatrième trimestre, avec 70 IPO enregistrées, pour un montant évalué à 7,5 milliards d'euros, ce qui constitue un plus haut depuis juillet 2011. "69% des fonds levés en 2012 par les IPO et huit des dix principales introductions en bourse eu Europe ont en effet eu lieu au dernier trimestre", note PwC. L'enquête 2012 montre que l'Europe a conservé sa troisième place mondiale pour les IPO, grâce à Londres. La capitale britannique reste  le principal marché du continent, à la tête de près de 50% des fonds européens levés. Au niveau mondial, "les Etats-Unis ont montré leur résilience, passant de la 3ème position à la 1ère en termes de montants engagés. La Chine a perdu sa position de leader, devenant ainsi le deuxième territoire en valeur", souligne PwC.