18 milliards d'euros de contrats entre la Chine et la France

  • A
  • A
18 milliards d'euros de contrats entre la Chine et la France
Partagez sur :

La visite en France du président chinois Xi Jinping s'est traduite par de nombreux accords pour les entreprises françaises...

La visite en France du président chinois Xi Jinping s'est traduite par une avalanche de contrats, d'une valeur de 18 milliards d'euros. Au total, 21 accords avaient été signés mercredi sur les 50 qui doivent être conclus lors de cette visite de trois jours, notamment dans les secteurs de l'aéronautique, de l'automobile et de l'agroalimentaire. Gros contrats pour Airbus Airbus Group est un des grands gagnants de ce réchauffement des relations diplomatiques franco-chinoises, avec d'abord la prolongation jusqu'en 2025 de la production d'Airbus A320 dans l'usine d'assemblage située à Tianjin. Pékin a par ailleurs commandé 70 avions Airbus A320 et A330 pour plus de 10,2 milliards d'euros prix catalogue. Airbus Helicopters a de son côté signé un énorme contrat avec la branche hélicoptères du colosse aéronautique chinois AVIC. Il porte sur la production conjointe de 1.000 appareils de la famille EC175/AC352. Le séjour en France du président chinois a également débouché pour PSA Peugeot Citro�"n sur la signature des accords de refinancement avec Dongfeng et l'Etat. Ils comprennent une augmentation de capital d'un montant de 3 milliards d'euros, dont 800 millions d'euros souscrits par le chinois et 800 millions d'euros par l'Etat français. Les actionnaires actuels obtiendront des Bons de Souscription d'Actions. Post opérations, les sociétés familiales Etablissements Peugeot Frères et FFP, de DFG et de l'Etat disposeront d'une participation équilibrée de 14%. Areva, Total, GDF SUEZ Le rapprochement des deux pays a aussi profité à Areva, qui a signé avec Sun Qin, le président de China National Nuclear Corporation - CNNC, un accord spécifique à la poursuite du projet d'usine de traitement-recyclage des combustibles usés, qui avait fait l'objet d'une lettre d'intention signée en avril 2013. Total a signé un accord de coopération dans le Gaz Naturel Liquéfié (GNL), qui doit renforcer le partenariat existant entre Total et China National Offshore Oil Corporation (CNOOC), le principal acteur du GNL en Chine et le 3e importateur du monde (13 millions de tonnes de GNL importées en 2013). Enfin, GDF SUEZ a officialisé un accord de coopération avec Wang Dong (Président Directeur Général de Beijing Enterprise Group), en vue de développer des projets gaziers et d'efficacité énergétique en Chine. "Dix-huit milliards d'euros de contrats, c'est de l'emploi, de la croissance et surtout des perspectives d'ampleur pour les années qui viennent", a souligné le président français, quelques minutes après la publication de mauvais chiffres du chômage pour le mois de février. Xi Jinping a de son côté salué le mariage entre Dongfeng etPSA, une initiative appelée selon lui à se reproduire à l'avenir dans d'autres domaines. "Nous avons besoin de projets phares pour promouvoir les investissements croisés, pour enregistrer de nouvelles avancées", a-t-il déclaré. La journée de jeudi sera marquée par la signature d'autres contrats en marge d'un forum économique franco-chinois.