135 millions d'euros de prime exceptionnelle pour rénover 95.000 logements

  • A
  • A
135 millions d'euros de prime exceptionnelle pour rénover 95.000 logements
Partagez sur :

Cette prime est versée sous conditions de ressources et concerne des travaux d'isolation ou d'installation d'équipement.

Dans le cadre du plan d'investissement pour le logement, le gouvernement va verser une prime exceptionnelle à la rénovation thermique, d'après un décret paru ce jeudi, au Journal officiel. Elle devrait concerner 95.000 ménages environ pour un montant total de 135 millions d'euros, dont 23 ME cette année, 69 millions d'euros en 2014 et 43 millions en 2015. Une prime pour quels travaux ? Le décret précise les conditions d'octroi de cette prime, "qui a pour objet d'aider les ménages propriétaires occupants sous plafonds de ressources à mener à bien des travaux améliorant la performance énergétique de leur logement", rappelle le texte. Pour bénéficier de l'aide, les ménages devront réaliser des travaux au sein de leur résidence principale liés à l'isolation (murs, toitures, parois vitrées) ou à "l'installation d'équipements de production d'énergie, de chauffage ou d'eau chaude sanitaire performants". Conditions de ressources  Le logement doit par ailleurs avoir plus de deux ans. Enfin, "la prime n'est attribuée qu'aux propriétaires occupants dont les revenus sont inférieurs à un plafond de ressources qui dépend de la composition du ménage". Ces plafonds seront précisés par décret mais lors de la présentation de son plan en mars dernier, le ministère du Logement évoquait une prime de 1.350 euros pour les ménages aux revenus modestes ou moyens. "Ainsi, par exemple, pour un couple sans enfant, cette prime sera distribuée si les revenus annuels du ménage s'élèvent jusqu'au plafond maximum de 35 000 euros", pouvait-on lire dans le dossier de présentation. Enfin cette prime ne peut être cumulée avec les aides de l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) et du fonds d'aide à la rénovation thermique pour les ménages les plus modestes délivrées dans le cadre du programme "Habiter mieux", précise encore le décret.