10% des importations alimentaires de la Russie stoppés ?

  • A
  • A
10% des importations alimentaires de la Russie stoppés ?
Partagez sur :

Les autorités russes devraient publier jeudi une liste des produits alimentaires occidentaux frappés d'interdiction ou dont les importations seront limitées.

Les autorités russes devraient publier ce jeudi une liste des produits alimentaires occidentaux frappés d'interdiction ou dont les importations seront limitées par le Kremlin. D'après le journal 'Kommersant', cette mesure restrictive devrait affecter 10% des importations alimentaires de la Russie pour un montant annuel estimé à quatre milliards de dollars. Le vin et les produits pour bébés épargnés D'après le journal 'Novosti', le vin et les aliments pour nourrisson devraient être épargnés, contrairement à la viande, au fromage et aux produits laitiers. Le porte-parole de l'agence russe de sécurité sanitaire (VPSS) avait indiqué mercredi que tous les fruits et légumes en provenance de l'Union européenne et tous les produits en provenance des Etats-Unis seraient touchés par l'interdiction contenue dans un décret signé par Vladimir Poutine. Conséquences lourdes Le Kremlin entend ainsi pénaliser les économies de ses opposants dans le conflit opposant la Russie à l'Ukraine. Il faudra attendre le détail de la liste pour désigner les entreprises occidentales qui auront à en souffrir. L'interdiction de certains produits pourrait avoir de lourdes conséquences sur un pays qui importe 40% de sa nourriture, selon les données du 'Financial Times'. Elle est aussi de nature à renforcer une inflation déjà élevée (7,9% au premier semestre). Il est également évident que la disparition d'un tel client aura d'importantes conséquences sur les exportateurs agricoles occidentaux.