ZOOM - Sarkozy "déterminé", Hollande "maîtrisé"

Par Hélène Favier

Publié le 27 avril 2012 à 01h34 Mis à jour le 27 avril 2012 à 08h37

Sur France 2, un Hollande "présidentiel" face à un Sarkozy pugnace

Sur France 2, un Hollande "présidentiel" face à un Sarkozy pugnace © REUTERS

Décryptage du tour de chauffe cathodique Hollande-Sarkozy sur le fond et la forme.

François Hollande et Nicolas Sarkozy ont poursuivi jeudi leur duel à distance, avant le face-à-face du 2 mai pour le débat de l'entre-deux-tours. Sur le plateau de Des paroles et des actes, ils ont été interrogés à tour de rôle. Durant cinquante minutes chacun, les deux candidats ont réaffirmé leurs ambitions et décoché quelques piques en direction du camp adverse. Mais sur le fond et sur la forme ont-ils réussi leur tour de chauffe ? Europe1.fr a posé la question à Arnaud Mercier, chercheur en communication politique à l'université de Metz. Voici son décryptage :

>> SUR LA FORME

• Un Sarkozy déterminé

"Sur France 2, le candidat de l’UMP s’est montré très convaincant et déterminé. Il n’a rien lâché. Il a usé du plateau de France 2, comme d’une tribune de meeting. Dans ses 'gimmicks', dans ses anecdotes, il a ainsi adopté un ton et une attitude très proches de ceux de ses meetings. Puis, au fur et à mesure de l’émission, Nicolas Sarkozy s’est détendu jusqu’à retrouver les accents de sa campagne de 2007 : un Sarkozy blaguant, chahutant les journalistes".


Un Hollande très présidentiel

"François Hollande était, lui, conforme à ce qu’il est depuis des semaines : un candidat affichant une certaine gravité, une maîtrise de soi. Le socialiste était, sur France 2, quasi-mitterrandien. Les mains jointes, le dos droit, presque figé. Il habitait la fonction de président, et a eu à cœur d’afficher des prises de position claires, tranchées [comme sur le cannabis]".


>> SUR LE FOND

Sarkozy en difficulté face à son bilan

"Sur le fond, Nicolas Sarkzoy a fait du Nicolas Sarkozy, annonçant par exemple une réforme de la loi [il souhaite créer une "présomption de légitime défense"] suite à un fait divers, la mise en examen d’un policier en Seine-Saint-Denis."

"Dans le volet ‘économie’ de son interview, Nicolas Sarkozy s’en est moins bien sorti. L’exercice de défense de son bilan était difficile pour lui : à l’inverse d’un François Mitterrand en 1988 et d’un Jacques Chirac en 2002, il est un président-sortant qui ne peut partager la responsabilité avec un gouvernement de cohabitation. Là, Nicolas Sarkozy a eu du mal à incarner la rupture."

"En revanche, il s’est montré clair sur les législatives, assurant qu'il n'y aura pas d'accord de désistement UMP-FN, et sur sa condamnation des propos du député UMP Lionnel Luca qui avait surnommé "rottweiler" la compagne de son rival François Hollande, Valérie Trierweiler."


Hollande incantatoire sur l’Europe

"François Hollande a lui montré qu’il connaissait ses dossiers. Mais sur la croissance notamment, il a eu un discours assez incantatoire, enchaînant les formules du type 'il va falloir', 'il faudrait', 'il faudra bien négocier avec l’Europe',etc."

"Son refus de dire s'il pensait ou non qu'il y avait trop d'étrangers en France, était également maladroit, alors qu'il aurait pu s’en sortir par une pirouette rhétorique."

"Puis, François Hollande a été très clair sur la moralisation de la vie politique.Très précis sur le non-cumul des mandats ou encore la baisse du salaire présidentiel. Il s’est alors montré convaincant."

  • a a
38

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 07h41

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  2. 07h35

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  3. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  4. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  5. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  6. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  7. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  8. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  1. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  2. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  3. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  4. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  5. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  6. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  7. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  8. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  1. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  2. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  3. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  4. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  5. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  6. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  7. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  8. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  1. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  2. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  3. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  4. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  5. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  6. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  7. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  8. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  1. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  2. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  3. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  4. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  5. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  6. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  7. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  8. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  1. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  2. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  3. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  4. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  5. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  6. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  7. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  8. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  1. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  2. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement