Un Salon de l'agriculture très politique

Par Europe1.fr avec AFP

Publié le 24 février 2012 à 17h56 Mis à jour le 25 février 2012 à 09h26

La plupart des candidats à la présidentielle devraient arpenter les allées du Salon de l'agriculture la semaine prochaine.

La plupart des candidats à la présidentielle devraient arpenter les allées du Salon de l'agriculture la semaine prochaine. © MAXPPP

La plupart des candidats à la présidentielle devraient arpenter les allées de la ferme géante.

Les vaches et les cochons sont prêts, les fromages affinés, les bouteilles bien rangées... Tout est prêt à la porte de Versailles pour accueillir les candidats à la présidentielle. Tous, où presque, devraient arpenter les allées du Salon de l'agriculture, qui ouvre ses portes à Paris samedi. Ils sont attendus de pied ferme par les agriculteurs.

Inauguration pour Sarkozy, marathon pour Hollande

Le ballet des candidats a commencé dès samedi avec la visite de Nicolas Sarkozy. Annoncé à partir de 8h30, le candidat président s'est présenté porte de Versailles avec une heure d'avance pour une première rencontre avec les éleveurs occupés à la traite. Il sera suivi, dimanche matin, de François Bayrou, le candidat du MoDem. François Hollande passera toute la journée de mardi à la porte de Versailles, une visite marathon de 6 heures à 16 heures.

Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), et Eva Joly (Europe Ecologie-Les Verts) accompagnée de José Bové, se succéderont jeudi. Vendredi, c'est Marine Le Pen et Dominique de Villepin qui iront à la rencontre des agriculteurs. Les vaches ne devraient toutefois pas pouvoir regarder passer Philippe Poutou (NPA) et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), qui n'ont, pour le moment, pas annoncé de déplacement.

"Un caractère particulier en cette période électorale"

Les agriculteurs en tout cas comptent bien pousser leurs pions auprès des candidats à la présidentielle. "Cette édition 2012 a un caractère particulier en cette période électorale", reconnaît Xavier Beulin, le président de la FNSEA, principal syndicat agricole.

Il veut ainsi convaincre les responsables politiques que l'agriculture représente un "pôle d'excellence" pour la France, même si le secteur, plombé par un problème de compétitivité, a perdu des places face à son principal concurrent, l'Allemagne. L'agriculture peut néanmoins se féliciter de l'envolée des exportations, portée en grande partie par les prix élevés des céréales.

Mais les agriculteurs voudraient surtout un peu plus de reconnaissance, dans le domaine social - les emplois qu'il propose n'étant pas délocalisables. La compétitivité sera un "thème majeur" du salon, a prévenu Xavier Beulin. Le président de la FNSEA s'est dit "amer" après le refus du gouvernement de faire bénéficier les exploitations agricoles de la réforme de la TVA sociale qui doit permettre un allègement du coût du travail.

  • a a
5

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    VIDEO - Européennes : passe d’armes Morano-Philippot

  2. Hier

    Gaspard Gantzer nommé chef du pôle communication de l'Elysée

  3. Hier

    Morano : "je ne me représenterai pas aux législatives de 2017"

  4. Hier

    Philippot : "embaucher des Français sur des chantiers français, cela me semble logique"

  5. Hier

    Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  6. Hier

    Un maire FN refuse de commémorer l'abolition de l'esclavage

  7. Hier

    Hollande hué : "Jaurès, il parlait pas comme vous"

  8. Hier

    A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"

  1. Hier

    Le Parlement siègera en session extraordinaire en juillet

  2. Hier

    Wauquiez : "il faut une Europe à plusieurs vitesses"

  3. Hier

    Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

  4. Hier

    Manifestation des Femen contre le FN

  5. Hier

    Fabius prône l’ouverture des magasins le dimanche

  6. Hier

    Apparu riposte au canular qui a dévoilé son numéro de téléphone

  7. Hier

    Les eurosceptiques anglais rejettent la main tendue du FN

  8. Hier

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  1. Hier

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  2. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  3. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  4. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  5. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  6. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  7. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  8. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  1. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  2. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  3. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  4. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  5. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  6. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  7. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  8. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  1. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  2. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  3. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  4. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  5. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  6. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  7. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  8. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  1. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  2. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  3. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  4. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  5. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  6. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  7. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  8. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  1. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  2. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement