UMP : Sarkozy, le maître du jeu

Par Rémi Duchemin avec agences

Publié le 27 novembre 2012 à 15h58 Mis à jour le 27 novembre 2012 à 17h16

Nicolas Sarkozy a demandé et obtenu que Jean-François Copé et François Fillon se rencontrent. Entre autres.

Nicolas Sarkozy a demandé et obtenu que Jean-François Copé et François Fillon se rencontrent. Entre autres. © Max PPP

ZOOM - L’ex-président, décidé à en finir avec la guerre des chefs, a repris la main à l’UMP.

Le contexte. Nicolas Sarkozy est bien décidé à siffler la fin de la récréation. S’il ne s’exprime toujours pas publiquement, l’ancien président de la République tire désormais les ficelles en coulisses, "déterminé" qu’il est, selon ses proches, "à préserver l'unité de sa famille politique". Mardi, alors que François Fillon a créé un groupe autonome à l’Assemblée, l’ex-chef de l’Etat est cette fois, toujours dans l’ombre, passé à l’action. Il a commencé par multiplier les coups de fil dans la matinée, avant de dicter la marche à suivre aux belligérants.

Il provoque une rencontre. Pour Nicolas Sarkozy, la sortie de crise "doit passer par le rétablissement immédiat d'un dialogue constructif", selon ses proches. Ni une, ni deux, à sa demande, Jean-François Copé et François Fillon se sont donc vus entre 14h30 et 15 heures à l’Assemblée nationale. Selon Atlantico, l’ancien chef de l’Etat avait même menacé les deux hommes, s’ils ne se rencontraient pas, d’envoyer dans la soirée un communiqué mettant en doute leurs capacités d’homme d’Etat.

Il pose ses conditions. L’ultimatum de Nicolas Sarkozy s’est accompagné de trois conditions, toujours selon Atlantico. D’abord que François Fillon accepte que Jean-François Copé reste président de l’UMP le temps qu’une éventuelle élection soit organisée. Ensuite que les militants soient consultés au sujet d’un nouveau vote. Et si nouveau vote il y a, qu’il soit organisé avant mars 2013.

Copé les adversaires au garde-à-vous. Pendant la rencontre entre Jean-François Copé et François Fillon, le président contestée de l’UMP a proposé à son adversaire d’organiser un referendum auprès des militants pour décider s’il fallait revoter ou non. Soir la solution proposée par Nicolas Sarkozy. François Fillon en discutera avec les députés qui le soutiennent lors d’une réunion à 16 heures.

  • a a
18

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    Affaire Gayet : Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau

  2. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  3. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  4. Hier

    A l'Assemblée, Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde au PS

  5. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  6. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  7. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  8. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  1. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  2. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  3. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  4. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  5. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  6. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  7. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  8. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  1. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  2. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  3. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  4. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  5. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  6. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  7. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  8. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  1. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  2. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  3. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  4. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  5. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  6. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  7. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

  8. Hier

    Rocard a "sous-estimé le talent" de Valls

  1. Hier

    Delapierre : "Il faut résister à l’austérité"

  2. Hier

    60% des Français prêts au "big bang territorial"

  3. Hier

    55% des Français convaincus par le discours de Valls

  4. Hier

    Candidature de Paris aux JO 2014 : "il faut que ça ait un sens"

  5. Hier

    Homosexualité : Boutin reconnaît des "propos maladroits"

  6. Hier

    Marseille : le maire FN Stéphane Ravier chahuté

  7. Hier

    L’homosexualité, "une abomination" : une plainte contre Boutin

  8. Hier

    Harlem Désir est "totalement concentré sur sa tâche"

  1. Hier

    Le Pen : la réponse de Schulz, la mise au point de France 2

  2. Hier

    Clermont-Ferrand : le passé d'un élu embarrasse le FN

  3. Hier

    Le maire de Grenoble propose de vendre les caméras de sa ville

  4. Hier

    Dominique Baudis disait sa "fierté" de s'être battu contre la calomnie

  5. Hier

    Dominique Baudis, mort d'un hyperactif

  6. Hier

    Montebourg tape sur la méthode Ayrault

  7. Hier

    Popularité : Valls débute dans les hautes sphères

  8. Hier

    Cambadélis admet que Désir "n’a pas réussi" à la tête du PS

  1. Hier

    Carla Bruni : l'affaire Gayet "ne peut pas être privée"

  2. Hier

    Création d'une commission d'enquête sur "l'exil des forces vives"

L'actu politique
Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement