Syrie : Fabius refuse d'armer les opposants

Par Rémi Duchemin

Publié le 17 août 2012 à 10h11 Mis à jour le 17 août 2012 à 10h25

Laurent Fabius a rappelé que l’Europe avait décidé d’un embargo sur les armes en Syrie.

Laurent Fabius a rappelé que l’Europe avait décidé d’un embargo sur les armes en Syrie. © Capture Europe 1

Ces armes "pourraient se retourner contre nous", a expliqué le chef de la diplomatie française.

Les appels d’intellectuels ou les suppliques des rebelles syriens n’y feront rien. Laurent Fabius a répété vendredi sur Europe 1 qu’il n’était pas question d’intervenir militairement en Syrie. Ni directement sur le terrain, ni en armant les rebelles face au pouvoir répressif et sanglant de Bachar al-Assad, a insisté le ministre français des Affaires étrangères depuis Beyrouth, au Liban, où il poursuit une tournée dans les pays limitrophes de la Syrie.

"Empêcher la contagion"

Ainsi, à BHL et à certains ténors de la droite, qui appellent de leurs vœux une intervention comparable à celle qui avait eu lieu en Libye, Laurent Fabius a répondu : "la règle de la France, qui a toujours été respectée, c’est qu’il n’y a pas d’intervention sans qu’il y ait une légalité internationale. La grande différence avec la Libye, c’est que les Nations-Unies avaient autorisé l’intervention", a rappelé le ministre.

"Deuxième point, la situation géostratégique et militaire n’a pas grand-chose à voir avec la Libye", a-t-il aussi estimé. "Il y a la crainte qu’on exporte au Liban, qui est un pays fragile, les tensions qu’il y a en Syrie. Il faut absolument empêcher cette contagion", a prévenu Laurent Fabius qui, au passage, s’en prend à l’attitude de Moscou, soutien indéfectible de Bachar al-Assad. "La situation du Liban rend complètement vaine la thèse développée par les Russes consistant à dire que l’ONU ne peut pas prendre de décision car c’est une affaire intérieure à la Syrie. Ça n’est plus une affaire intérieure. Ça devient une affaire internationale", a jugé le chef de la diplomatie française.

"Un embargo sur les armes"

Pas d’intervention directe, donc, mais pas non plus d’armement des forces rebelles. "D’abord, il y a une certain nombre de pays qui donnent des armes aux rebelles. Le Qatar, l’Arabie Saoudite et d’autres font passer des armes", a rappelé le ministre des Affaires étrangères. "Nous, les Européens, nous avons décidé d’un embargo sur les armes. On ne va pas contredire nos positions", a-t-il argué.

Laurent Fabius a également pointé les dangers d'un tel armement. "En ce qui concerne les armes puissantes, notamment pour détruire les avions, il y a un problème massif : on ne peut pas livrer des armes à des personnes dans des conditions qui risqueraient de se retourner ensuite contre nous", a poursuivi Laurent Fabius. "Je prends l’exemple libyen : il y a des armes qui ont été livrées. Aujourd’hui, on retrouve une grande partie de ces armes au Sahel, au Nord du Mali, pour, le cas échéant, atteindre des objectifs qui seraient européens", a rappelé le ministre.

  • a a
12

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 21h26

    Lutte contre l'antisémitisme et le racisme : vers une mission interministérielle

  2. 19h03

    A Chelles, le portrait de Sarkozy trône toujours

  3. 17h50

    Hayange : le maire FN repeint la fontaine... et fâche l'artiste

  4. 09h55

    Vallaud-Belkacem : "Les colonies de vacances sont extrêmement surveillées"

  5. 09h22

    Les studieuses vacances du président Hollande

  6. 08h55

    Vallaud-Belkacem : "L'UMP a donné à voir une image qui n'est pas à son honneur"

  7. Hier

    Sarkozy au Congo pour une conférence

  8. Hier

    Air Algérie : "se donner du temps pour y voir plus clair"

  1. Hier

    Quand NKM traite Copé de "merde"

  2. Hier

    Transparence : qu'ont déclaré les parlementaires ?

  3. Hier

    Manif pro-palestinienne de samedi : "les organisateurs seront reçus"

  4. Hier

    Gaston Flosse va saisir la CEDH

  5. Hier

    L'Assemblée donne son feu vert à la France à 13 régions

  6. Hier

    Manif propalestinienne : sans le citer, Valls critique un maire écolo

  7. Hier

    Fillon et ses 300.000 euros de billets d'avion payés par l'UMP

  8. Hier

    Hollande dément les rumeurs de mariage avec Julie Gayet

  1. Hier

    Jean-Marie Le Guen "espère qu'il n'y aura pas de violences" à la manifestation pro-palestinienne

  2. Hier

    Fatigué, Mélenchon va prendre du recul

  3. Hier

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  4. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  5. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  6. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  7. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  8. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  1. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  2. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  3. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  4. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  5. Hier

    Aubry règle ses comptes

  6. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  7. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  8. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  1. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  2. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  3. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  4. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  5. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  6. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  7. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  8. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  1. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  2. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  3. Hier

    Costa Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  4. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  5. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  6. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  7. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  8. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  1. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  2. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement