Montebourg en appelle à Mélenchon

Par Assiya Hamza

Publié le 29 mars 2012 à 09h39 Mis à jour le 29 mars 2012 à 10h45

© Europe 1

Le député PS a dénoncé "l'instrumentalisation de l'agressivité" du candidat du Front de gauche.

C'est un appel du pied à Jean-Luc Mélenchon. Alors que le candidat du Front de gauche ne cesse de grappiller des points dans les sondages, le représentant spécial de François Hollande dans la campagne présidentielle, Arnaud Montebourg, a rappelé les ressemblances entre les deux prétendants à l'Elysée.

"Les gauches ont une habitude de travail en commun depuis le Front populaire, François Mitterrand, Lionel Jospin", a rappelé le député de Saône-et-Loire en soulignant que les "programmes n'étaient pas si divergents que cela". François Hollande "veut s'attaquer à la finance, la mettre au pas" a insisté Arnaud Montebourg. Finalement, nous avons beaucoup de convergences et c'est cela qui compte. C'est ce que nous pouvons faire ensemble plus que rechercher absolument ce qui nous empêcherait d'agir ensemble", a-t-il martelé.

L'ancien candidat à la primaire socialiste a également exhorté Jean-Luc Mélenchon, dont les attaques contre François Hollande ont redoublé d'intensité ces derniers jours, a changer son fusil d'épaule. "Je crois que Jean-Luc Mélenchon devrait s'interroger sur l'utilisation que fait Nicolas Sarkozy des mots qu'il emploie", a insisté le député socialiste.

"La nouvelle mascotte du Figaro"

"J'ai observé que Jean-Luc Mélenchon est devenu la nouvelle mascotte du Figaro. Nicolas Sarkozy multiplie les compliments à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon. Cela devrait interroger un certain nombre de concitoyens sur l'instrumentalisation de l'agressivité de Jean-Luc Mélenchon qu'il devrait réserver à Nicolas Sarkozy. Il a ruiné notre pays", a souligné Arnaud Montebourg.

"Nous avons beaucoup de convergences" :

Enfin, Arnaud Montebourg a appelé au rassemblement. "Tous les électeurs socialistes, communistes doivent se rassembler pour changer la France", a affirmé le député de Saône-et-Loire. "Le projet que nous défendons est un projet de transformation profonde. Nous aurons besoin de tous les Français, de toutes les gauches, y compris de tous les républicains qui veulent réarmer la République et la faire se reconstruire. Les divisions doivent être remisées au placard", a-t-il conclu.

  • a a
16

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  2. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  3. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  4. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  5. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  6. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  7. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  8. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  1. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  2. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  3. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  4. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  5. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  6. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  7. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  8. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  1. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  2. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  3. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  4. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  5. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  6. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  7. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  8. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  1. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  2. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  3. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  4. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  5. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  6. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  7. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  8. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  1. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  2. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  3. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  4. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  5. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  6. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  7. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  8. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  1. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  2. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  3. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  4. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  5. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  6. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  7. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  8. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  1. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  2. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement