Mélenchon adresse un message ferme au PS

Par Europe1.fr avec AFP

Publié le 27 mars 2012 à 23h37 Mis à jour le 28 mars 2012 à 00h28

"Jérôme Cahuzac dit : le programme est à prendre ou à laisser. Très bien, on laisse", a lancé le candidat du Front de gauche.

"Jérôme Cahuzac dit : le programme est à prendre ou à laisser. Très bien, on laisse", a lancé le candidat du Front de gauche. © Reuters

Il a mis en garde le candidat socialiste contre des "lignes jaunes à ne pas franchir", mardi soir à Lille.

Dans cette dernière ligne droite qui mène à la présidentielle, le ton monte entre les états-majors du PS et du Front de gauche. C'est Jérôme Cahuzac, un proche de François Hollande, qui, le premier, a lancé mardi un avertissement à Jean-Luc Mélenchon, l'homme qui monte dans les sondages. Le programme de François Hollande sera à prendre ou à laisser, a prévenu en substance le président de la commission des Finances à l'Assemblée, dans l'hypothèse où le candidat du Front de gauche soutiendrait le candidat socialiste au second tour de la présidentielle.

"Dès lors que l'on soutient la candidature de François Hollande, on approuve son programme", a lancé Jérôme Cahuzac, conseiller finances, budget et fiscalité du candidat socialiste à l'Elysée lors de l'émission Preuves par 3 (Public Sénat/AFP). En clair, le PS, fort des pronostics qui placent François Hollande victorieux au deuxième tour de la présidentielle, ne veut pas faire de concessions sur son programme. "Ce n'est pas une discussion qui se passe sur un coin de table : je te donne ceci, tu me lâches cela", a-t-il encore adressé au candidat du Front de gauche, alors qu'on l'interrogeait sur les exigences que ce dernier pourrait exprimer avant de rallier le député de Corrèze.

Dans cet avertissement à peine voilé, Jérôme Cahuzac a a rappelé que "Jean-Luc Mélenchon et son parti ont passé un accord avec le PS pour que leurs candidats aient quelques circonscriptions avec quelque espérance de gains". "A eux de concrétiser ces espérances de gains dans le cadre d'une alliance bien comprise avec le Parti socialistes mais au sein de la majorité présidentielle qui sera celle de François Hollande et avec le programme de François Hollande", a-t-il averti.

"Le gros menteur de Cahuzac"

Une déclaration qui a déclenché les foudres de Jean-Luc Mélenchon. "J'ai lu la déclaration de ce gros menteur de Cahuzac", a déclaré le candidat du Front de gauche lors d'une conférence de presse avant son meeting de Lille.

"Il rabaisse notre ambition, notre ambition ce n'est pas les sièges, c'est la révolution citoyenne", a-t-il encore lancé. "Ne commencez pas à nous chercher, soyez poli avec nous, soyez respectueux avec la masse du Front de gauche, elle n'est pas à vendre", a-t-il prévenu à l'adresse des responsables socialistes avant de demander à Français Hollande de ne pas dépasser "les lignes jaunes".

Le candidat, au coude à coude avec Marine Le Pen dans les sondages, a réaffirmé son indépendance vis-à-vis du PS. "Jérôme Cahuzac dit : le programme (de François Hollande, ndlr) est à prendre ou à laisser. Très bien, on laisse", a lancé le candidat du Front de gauche sous les applaudissements des 15.000 à 23.000 personnes à Lille au Grand Palais.

Une imposition totale au dessus de 360.000€

Le Front de gauche tient à poser ses conditions pour un éventuel ralliement. Mardi matin sur RTL, Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF et rallié au candidat du Front de Gauche, a clairement énoncé qu'une des conditions de rapprochement avec François Hollande au second tour était la mise en place d'une imposition totale des revenus au-dessus de 360.000 euros par an.

  • a a
30

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 15h39

    Manif propalestinienne : Valls critique le maire Jacques Boutault

  2. 11h38

    Fillon et ses 300.000 euros de billets d'avion payés par l'UMP

  3. 10h58

    Hollande dément les rumeurs de mariage avec Julie Gayet

  4. 08h34

    Jean-Marie Le Guen "espère qu'il n'y aura pas de violences" à la manifestation pro-palestinienne

  5. Hier

    Fatigué, Mélenchon va prendre du recul

  6. Hier

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  7. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  8. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  1. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  2. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  3. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  4. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  5. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  6. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  7. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  8. Hier

    Aubry règle ses comptes

  1. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  2. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  3. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  4. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  5. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  6. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  7. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  8. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  1. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  2. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  3. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  4. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  5. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  6. Hier

    Costa Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  7. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  8. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  1. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  2. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  3. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  4. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  5. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  6. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  7. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  8. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

  1. Hier

    VIDÉO - D'excellentes bachelières acclamées par les députés

  2. Hier

    La Cour des comptes salue les progrès de l'Elysée

  3. Hier

    Le maire de Bastia redoute le Costa Concordia

  4. Hier

    14-Juillet : 7 millions de téléspectateurs pour Hollande

  5. Hier

    Réforme territoriale : les députés veulent une France à 13 régions

  6. Hier

    François Hollande attendu au Tchad samedi

  7. Hier

    Cambadélis évoque les "lunettes chiraquiennes" de Hollande

  8. Hier

    Popularité : Nicolas Sarkozy dévisse

  1. Hier

    Une tribune contre la GPA adressée à Hollande

  2. Hier

    Manifs pro-palestiniennes : Cazeneuve appelle à "redoubler de vigilance"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement