Les candidats FN sur les bancs de l’école

Par Aurélie Herbemont et Benjamin Bonneau

Publié le 11 février 2013 à 06h55 Mis à jour le 11 février 2013 à 08h53

Les candidats FN sur les bancs de l’école

© MaxPPP

REPORTAGE - Le parti de Marine Le Pen prépare ses candidats pour les municipales de 2014.

L’info. Il n’y a pas qu’à l’UMP que l’on a l’esprit tourné vers les municipales de 2014. Et si Jean-François Copé entend recruter des candidats par petites annonces, le Front national, lui, à l’ intention de palier à l’une de ses faiblesses structurelles : son manque de cadres locaux. Pour cela, le parti nationaliste a même lancé des sessions de formation, auxquelles a assisté Europe 1.

>> A LIRE AUSSI : à UMP, les petites annonces de M. Copé

De 18 à 77 ans. Afin de mailler le territoire au mieux, le FN entend présenter le plus possible de candidats. Certains ont tout juste une vingtaine d’années, d’autres sont septuagénaires. Beaucoup ont un vrai besoin de formation juridique, politique et administrative avant de se lancer dans la bataille électorale. Venus de toute la France, ils sont réunis au siège du parti, à Nanterre.

Les candidats FN sur les bancs de l’école

"Gérer une commune, ça s’apprend". La salle de réunion du Front national est temporairement transformée en salle de cours. Sont présents ce jour-là 28 candidats studieux devant tableau et un écran de vidéo projection. Sur les tables, des classeurs bleus individuels, remplis de fiches sur les compétences d’une mairie ou les modes de scrutin. "Gérer une commune, ça s’apprend, ça ne s’improvise pas. Il est bon de se former pour aller devant les électeurs en étant un peu plus professionnels que d’autre", se félicite Quentin, futur candidat. "C’est surtout pour l’aspect technique électoral, tout ce qui est administratif. Pour éviter l’annulation de l’élection par exemple", poursuit Dominique, autre "élève" d’un jour.

>> A LIRE AUSSI : Comment le FN forme ses candidats

Les candidats FN sur les bancs de l’école

Objectif 2014… et 2017. Au Front national, on veut éviter, comme aux élections cantonales de 2011, les candidatures fantoches. Le parti, qui cherche à se crédibiliser en tant que parti de gouvernement, offre même un cours de stratégie politique à ses futurs représentants sur le terrain. "Avoir une présence physique, active sur le terrain, même dans les petites communes, car c’est comme cela que vous constituerez votre liste : en tapant aux portes. Puisque s’il y a une nouveauté au FN, c’est bien la volonté de notre présidente de pénétrer le monde rural", explique ainsi Michel Guiniot, cadre du FN.

Voire le parti de Marine Le Pen mettre l’accent sur les zones rurales n’a rien d’une surprise : c’est là qu’il réalise ses meilleurs scores. La patronne frontiste espère donc y décrocher des centaines de conseillers municipaux, voire des maires, avec une arrière-pensée : se constituer un vivier de parrains pour la présidentielle de 2017.

  • a a
1

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 07h41

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  2. 07h35

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  3. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  4. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  5. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  6. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  7. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  8. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  1. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  2. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  3. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  4. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  5. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  6. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  7. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  8. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  1. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  2. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  3. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  4. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  5. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  6. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  7. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  8. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  1. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  2. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  3. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  4. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  5. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  6. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  7. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  8. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  1. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  2. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  3. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  4. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  5. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  6. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  7. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  8. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  1. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  2. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  3. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  4. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  5. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  6. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  7. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  8. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  1. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  2. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement