Le Pen se lance et ignore Mélenchon

Par Gaétan Supertino

Publié le 14 mai 2012 à 18h03 Mis à jour le 14 mai 2012 à 18h56

La présidente du FN Marine Le Pen assure que son "principal adversaire" à Hénin-Beaumont, dans le Pas de Calais, est le candidat socialiste Philippe Kemel.

La présidente du FN Marine Le Pen assure que son "principal adversaire" à Hénin-Beaumont, dans le Pas de Calais, est le candidat socialiste Philippe Kemel. © MAX PPP

La présidente du Front national a officialisé sa candidature aux législatives à Hénin-Beaumont.

"J'affronterai tous les candidats que la démocratie m'a donnés." La présidente du FN Marine Le Pen a lancé publiquement sa campagne pour les élections législatives, lundi à Hénin-Beaumont. Et elle n’a pas cité une seul fois de tout son discours (jusqu’aux questions des journalistes) le nom de celui qui se présente comme son adversaire principal dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais, Jean-Luc Mélenchon.

"Mon principal adversité est le socialiste"

Sa stratégie : ne pas recentrer le débat sur le candidat du Front de gauche. Dès lors, tout le monde en prend pour son grade. Et particulièrement le député socialiste sortant Philippe Kemel. "Mon principal adversaire sera dans cette circonscription socialiste, le candidat socialiste. Il est le représentant d'un système féodal, anachronique, corrompu et clientéliste, que nous combattons sans relâche et que nous sommes en train de faire tomber" a-t-elle lancé lundi.

Plus largement, elle appelle à ne pas donner de majorité à François Hollande. "Le nouveau président de la république n’a pas bénéficié d’un vote adhésion. Il a été élu sans liesse. La gauche est portée par des technocrates, elle est terne et habitée par des partis pris idéologiques qui ne provoquent même plus d’illusion, a-t-elle assené aux socialistes. Leur angélisme serait sympathique s’il n’était pas dangereux pour la sécurité."

Quant à l’UMP, "il a conduit le pays à la ruine et entrainé la gauche au pouvoir."

"J’ai le souci des Français, pas des caméras"

Mais le candidat du Front de gauche n’était jamais bien loin non plus. "Une élection législative ne peut pas être un cirque politique, médiatique. J’ai le souci des Français alors que certains politiques ont le souci des caméras a-t-elle lancé. Je ne fais pas campagne dans un esprit de batailles d'ego, d'esprit de vengeance."

Jean-Luc Mélenchon est en effet candidat dans cette circonscription depuis vendredi soir. "Je représente la République et l'idée qui est née ici dans ce bassin minier, du mouvement ouvrier qui a trouvé un nouveau prolongement dans le programme que je présente, 'l'humain d'abord'. Voilà qu'elle est ma légitimité et c'est celle de tout Français qui est partout chez lui sur le territoire de la République."

Mais pour beaucoup de commentateurs, il est mû par un désir de revanche. Le cofondateur du Parti de gauche, qui avait fait de passer devant Marine le Pen à la présidentielle une priorité, aurait mal accepté de se retrouver derrière elle à 11% contre 18.

Et contrairement à Marine le Pen qui tire sur tous ses adversaires à Hénin-Beaumont, Jean-Luc Mélenchon concentre toutes ses attaques sur elle depuis vendredi. "J’estime que le responsable de la crise est le banquier et non l’immigré", a-t-il assené tout le weekend.

"Ses voix viennent des bobos et des immigrés"

Interrogé sur la dimension symbolique de l'affrontement, il a toutefois écarté toute bataille de personne. "Avec Mme Le Pen, c'est une grande discussion, ce n’est pas une discussion artificielle ni surtout personnelle, ce n'est pas une bataille de personnes ni une revanche, a-t-il lancé. Dès qu’elle peut, elle rappelle d’ailleurs qu’elle m’a battu à la présidentielle. C’est elle qui fait une obsession."

Le duel risque d’être serré. Lors de la présidentielle, Marine le Pen est arrivée en tête au premier tour, avec 35% des voix à Hénin-Beaumont. Jean-Luc Mélenchon était quatrième avec près de 12%. Mais au deuxième tour, François Hollande l’a largement emporté avec près de 58%. Et le PS local est affaibli par de nombreuses affaires de corruption.

Marine le Pen s’est en tout cas montrée confiante lundi. Suite à une question d’un journaliste, elle a assuré que "toutes les voix de M. Mélenchon dans cette circonscription viennent des bobos et des immigrés", ce qui ne fait pas plus de 11% selon ses propres calculs.

  • a a
7

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 17h50

    Hayange : le maire FN repeint la fontaine... et fâche l'artiste

  2. 09h55

    Vallaud-Belkacem : "Les colonies de vacances sont extrêmement surveillées"

  3. 09h22

    Les studieuses vacances du président Hollande

  4. 08h55

    Vallaud-Belkacem : "L'UMP a donné à voir une image qui n'est pas à son honneur"

  5. Hier

    Sarkozy au Congo pour une conférence

  6. Hier

    Air Algérie : "se donner du temps pour y voir plus clair"

  7. Hier

    Quand NKM traite Copé de "merde"

  8. Hier

    Transparence : qu'ont déclaré les parlementaires ?

  1. Hier

    Manif pro-palestinienne de samedi : "les organisateurs seront reçus"

  2. Hier

    Gaston Flosse va saisir la CEDH

  3. Hier

    L'Assemblée donne son feu vert à la France à 13 régions

  4. Hier

    Manif propalestinienne : sans le citer, Valls critique un maire écolo

  5. Hier

    Fillon et ses 300.000 euros de billets d'avion payés par l'UMP

  6. Hier

    Hollande dément les rumeurs de mariage avec Julie Gayet

  7. Hier

    Jean-Marie Le Guen "espère qu'il n'y aura pas de violences" à la manifestation pro-palestinienne

  8. Hier

    Fatigué, Mélenchon va prendre du recul

  1. Hier

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  2. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  3. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  4. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  5. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  6. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  7. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  8. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  1. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  2. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  3. Hier

    Aubry règle ses comptes

  4. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  5. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  6. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  7. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  8. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  1. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  2. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  3. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  4. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  5. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  6. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  7. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  8. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  1. Hier

    Costa Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  2. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  3. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  4. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  5. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  6. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  7. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  8. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  1. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  2. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement