Le Pen a ressenti un "malaise" en voyant les otages

Par Benjamin Bonneau

Publié le 31 octobre 2013 à 10h05 Mis à jour le 31 octobre 2013 à 10h16

EXTRAIT - Otages : "Ne pas payer de rançon ? Un risque à prendre"

INTERVIEW E1 - La patronne du FN estime qu'il faut catégoriquement refuser de payer une rançon.

L’arrivée des otages sur le tarmac de l’aéroport de Villacoublay, mercredi, a ému les Français. Mais pas Marine Le Pen, visiblement. Invitée d’Europe 1 jeudi matin, la patronne du Front national a fait part de "son malaise" devant ces images. Elle a assuré par ailleurs que la France devrait prendre le risque de ne jamais payer de rançon pour ne pas encourager d’éventuels ravisseurs.

"J’ai ressenti un malaise" en voyant les otages. Thierry Dol, Daniel Larribe Marc Féret et Pierre Legrand sont des hommes libres. Mais plutôt que de se féliciter de cette nouvelle, Marine Le Pen a préféré revenir sur les premières images du retour des otages. "Elles m’ont laissé dubitative. Je les ai trouvées étonnantes. J’ai trouvé cette extrême réserve étonnante, j’ai trouvé leur habillement étonnant, j’ai ressenti un malaise en voyant ces images. Je pense que je n’ai pas été la seule. On avait l’impression de voir des images d’hommes qui étaient très réservés, deux portaient la barbe taillée de manière étonnante… Et cet otage avec le cheich sur le visage, cela mérite peut-être quelques explications de leur part", a-t-elle déclaré, mystérieuse.


Est-ce une façon de laisser penser que les quatre Français sont revenus "islamisés" de leur capture de plus de trois ans ? "Non, écoutez… Je ne suis pas psychiatre… Je ne suis pas dans l’allusion, je vous exprime le sentiment que j’ai eu, dont je pense qu’il a été partagé par un certain nombre de Français ! Je n’irai pas jusqu’à faire des théories, je ne serais pas dans mon rôle", a-t-elle éludé.

Selon une source diplomatique française citée par le site du Journal du Dimanche, Marine Le Pen n'a pas de souci à se faire. Les quatre otages "ont compris que pour se protéger" pendant leur détention, "il leur fallait vivre comme leurs ravisseurs." Quant à une éventuelle islamisation des ex-otages, là encore la Patronne du FN peut dormir sur ses deux oreilles ? "Vu le contenu culturel de leurs discussions dans l'avion de retour, on était loin d'avoir affaire à des fondamentalistes fanatiques", indique encore cette source diplomatique.

"C’est problématique de payer une rançon". Interrogé par ailleurs sur la possibilité que la France ait versé une rançon pour obtenir cette libération, la présidente du parti d’extrême droite a d’abord estimé que "c’est très difficile de parler de ces choses là car à chaque fois, la France paye et à chaque fois, elle dit qu’elle ne paye pas." Marine Le Pen a ensuite été plus loin, estimant que "c’est problématique de payer une rançon, d’autres pays ont fait le choix inverse, car plus vous payez de rançon et plus vos compatriotes sont ‘bankables’, c’est-à-dire qu’ils deviennent une cible de choix pour les fondamentalistes qui se disent que c’est là un bon moyen de trouver un financement assez facile. On paye les rançons aujourd’hui, mais ne paye-t-on pas aussi les enlèvements de demain ?", s’est-elle interrogée.

Et Marine Le Pen de détailler sa façon de voir les choses si elle était aux responsabilités : "ne pas payer de rançon ne veut pas dire que les otages vont mourir. C’est un risque qu’il faut prendre, d’autant que nous avons des services de renseignement et une armée capables de récupérer nos otages sans verser des rançons qui sont une incitation à réitérer à l’infini ces enlèvements de compatriotes français."

Sur le même sujet

• INTERVIEW - Une libération d'otages, "ça a un coût"

• ZOOM - Un "débriefing" bien rodé

• INFO E1 - La France a bien versé une rançon
• RÉCIT - Après trois ans de désert, une nuit d'hôtel

  • a a
75

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

75 Commentaires

  1. Par connue à 09:38 le 04/11/2013

    pour aristote67

    il y a longtemps que je vous ai "conchié" en tout point de vue ainsi que vos semblables!!!!!Nous verrons lesquels vont se fracasser sur le mur de la Réalité en 2014 pauvre Plouk!!!!!!

  2. Par alinos49 à 16:06 le 03/11/2013

    ho !!!les chiffres de connue

    quand on parle de pourcentage surtout pour des élections c'est un % sur un nombre bien définis pas sur un nombre qui existe que sur papier, la c'est sur un nombre de votants exprimés, pas d'inscrit qui ne déplace pas et se plaigne à tout bout champs,alors oui c'est 51 %

  3. Par aristote67 à 12:11 le 03/11/2013

    correction

    "vous allez vous fracasser" pas "fracassez"

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 08h48

    Wauquiez : "il faut une Europe à plusieurs vitesses"

  2. Hier

    Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

  3. Hier

    Manifestation des Femen contre le FN

  4. Hier

    Fabius prône l’ouverture des magasins le dimanche

  5. Hier

    Apparu riposte au canular qui a dévoilé son numéro de téléphone

  6. Hier

    Les eurosceptiques anglais rejettent la main tendue du FN

  7. Hier

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  8. Hier

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  1. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  2. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  3. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  4. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  5. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  6. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  7. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  8. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  1. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  2. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  3. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  4. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  5. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  6. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  7. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  8. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  1. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  2. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  3. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  4. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  5. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  6. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  7. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  8. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  1. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  2. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  3. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  4. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  5. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  6. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  7. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  8. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  1. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  2. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  3. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  4. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  5. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  6. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  7. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  8. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  1. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  2. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement