Hollande et Sarkozy, des fils de pub

Par Cécile Bouanchaud

Publié le 7 mai 2012 à 17h47 Mis à jour le 7 mai 2012 à 17h54

Sixt a lancé une publicité juste après la victoire de François Hollande face à Nicolas Sarkozy.

Sixt a lancé une publicité juste après la victoire de François Hollande face à Nicolas Sarkozy. © Capture

Depuis l'annonce du résultat de la présidentielle, plusieurs marques surfent sur l'événement.

Les publicitaires n'ont pas perdu de temps. Moins de 24 heures après la victoire de François Hollande à la présidentielle, ils ont dégainé plusieurs spots faisant écho à l'événement. Quoi de mieux qu'une campagne présidentielle pour faire passer un message ? Les marques ont bien compris l'enjeu de ce rendez-vous politique. Déclarations, programmes, gaffes de politiques ; tout est bon pour faire parler de sa marque.

Sixt (encore) premier sur le coup

Comme à l'accoutumée, le loueur de voitures Sixt a été l'un des premiers à sortir une pub juste après l'annonce des résultats. Pour promouvoir son service de location de véhicule utilitaire pour les déménagements, l'entreprise demande : "M. Hollande, M. Sarkozy, besoin d'un utilitaire pour emménager ou déménager ?

Un autre spot de la même marque s'adresse cette fois seulement au président sortant : "Désolé M. Sarkozy, en France, on se fait doubler par la gauche". La marque avait aussi prévu un slogan en cas de défaite du candidat socialiste : "Désolé M. Hollande, en France, on roule à droite".

Ce n'est pas la première fois que Sixt tourne sa communication autour d'événement politique. En mai dernier, lors de l'annonce de la grossesse de Carla Bruni, le loueur de voiture ironisait : "Chère Madame Bruni, auriez-vous besoin d'une familiale ?". A l'instar des politiques - MAM et Fillon pour ne citer qu'eux - des personnalités comme Rocco Siffredi ont également inspiré Sixt.

"Cher Nicolas, vous aussi, changez !"

Le site jechange.fr, qui propose aux internautes de comparer les offres de crédits pour choisir les moins coûteuses, surfe également sur les résultats de la présidentielle et notamment sur le slogan de François Hollande : "Le changement, c'est maintenant". Dans une de ses publicités diffusées sur Internet, le site interpelle le président battu : "Cher Nicolas, vous déménagez, faites comme tout le monde : vous aussi, changez !"

Une parodie d'une publicité pour les opticiens Krys a également été beaucoup partagée sur les réseaux sociaux dimanche soir. On y voit Nicolas Sarkozy mine défaite, lunettes sur le nez, avec écrit à côté : "avant, j'étais président. Mais ça, c'était avant !"


Une tradition courante

Dans un tout autre registre, le site spécialisé dans les rencontres extra-conjugales, Gleeden, a "fermé" volontairement ses portes le jour du second tour de la présidentielle pour... laisser aux électeurs le temps de réfléchir. Parce qu'au 2e tour de la présidentielle, "il ne faut pas se tromper", explique le site de rencontres.

Une technique de communication astucieuse qui vise à faire connaître ce site au plus grand nombre. Les affiches réalisées par l'agence Melville ont ainsi été placardées dans de nombreuses stations du métro parisien.

En 2002, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, où Jean-Marie Le Pen s'était qualifié au second tour, éliminant le candidat socialiste Lionel Jospin, l'agence de voyages Jet Tours avait publié dans Libération ce slogan : "On peut rater le premier tour, mais pas ses vacances", rappelle Télérama.

  • a a
1

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 09h46

    Hollande en Auvergne pour "renouer le contact avec les Français"

  2. 08h23

    "Affaire Morelle" : Cambadélis met la pression

  3. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  4. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  5. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  6. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  7. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  8. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  1. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  2. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  3. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  4. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  5. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  6. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  7. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  8. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  1. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  2. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  3. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  4. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  5. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  6. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  7. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  8. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  1. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  2. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  3. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  4. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  5. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  6. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  7. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  8. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  1. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  2. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  3. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  4. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  5. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  6. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  7. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  8. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  1. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  2. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

  3. Hier

    Rocard a "sous-estimé le talent" de Valls

  4. Hier

    Delapierre : "Il faut résister à l’austérité"

  5. Hier

    60% des Français prêts au "big bang territorial"

  6. Hier

    55% des Français convaincus par le discours de Valls

  7. Hier

    Candidature de Paris aux JO 2014 : "il faut que ça ait un sens"

  8. Hier

    Homosexualité : Boutin reconnaît des "propos maladroits"

  1. Hier

    Marseille : le maire FN Stéphane Ravier chahuté

  2. Hier

    L’homosexualité, "une abomination" : une plainte contre Boutin

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement