Hénin-Beaumont : Placé veut un "élu local implanté"

Par Gabriel Vedrenne

Publié le 12 mai 2012 à 09h36 Mis à jour le 12 mai 2012 à 11h03

Le sénateur EELV promet "des efforts" en faveur du Front de gauche mais tacle le cas Mélenchon.

"Quand il y a du risque Front national, nous souhaitons qu’il y ait un candidat commun EELV PS et Front de gauche parce que c’est très important", a déclaré samedi sur Europe 1 Jean-Vincent Placé, sénateur Europe Ecologie Les Verts (EELV).

"Nous-mêmes nous ferons des efforts dans les circonscriptions réservées d’EELV vis-à-vis du Front de gauche, nous allons céder notre investiture qui est la notre pour des élus du Front de gauche, particulièrement dans les Bouches-du-Rhône parce que là il y a un sujet essentiel par rapport au Front national", a-t-il ajouté à quelques heures du discours de Jean-Luc Mélenchon à Hénin-Beaumont, où le leader du Front de Gauche va affronter Marine Le Pen lors des prochaines élections législatives.

"Qu’il y ait une diversité à gauche"

"Je pense aussi qu’il faut beaucoup de députés du Front de gauche parce qu’il faut qu’il y ait une diversité à gauche et moi, pour ma part, je souhaite même qu’il soit dans le gouvernement de la France parce que nous avons besoin dans la gauche de l’ensemble des énergies pour affronter les problèmes des Françaises et des Français et pas seulement être à côté, faire de la communication, être dans le bruit et la fureur", a ajouté Jean-Vincent Placé.

Le sénateur écologiste n’a cependant pas pû s’empêcher d’envoyer une pique à Jean-Luc Mélenchon. "Après, lorsqu’on arrive à Henin Beaumont, c’est un risque Front national avec Marine Le Pen mais c’est une circonscription socialiste, ce n’est pas une circonscription de droite, pas une circonscription Front national", a-t-il souligné, avant de se montrer plus acerbe.

"Donc je ne suis pas sûr très franchement que les habitants d’Henin Beaumont aient besoin de tant de bruit et de fureur, je pense même qu’ils ont besoin d’un élu local implanté, qui s’occupe réellement des habitants, qui ne fait pas juste un passage pour être élu et qui s’en va", a estimé l’élu écologiste.

Mea culpa après la "ministrite"

Jean-Vincent Placé a également été interrogé par Benjamin Petrover sur la polémique qui a perturbé Europe Ecologie Les verts, dont la direction a rapidement voté une motion en faveur d’une participation au futur gouvernement, une course aux portes-feuilles ministériels que certains ont qualifié de "ministrite".

"Il y a eu une prise de conscience de la situation politique, économique, sociale et écologique du pays. A un moment, l’image devenait totalement catastrophique et, voilà, il fallait se ressaisir. On l’a fait", a souligné Jean-Vincent Placé.

"Dans la vie, comme dans la vie politique, ce qui importe c’est n’est pas tout le temps de faire tout bien. Je pense que c’est rarissime, ce qui importe, c’est d’être lucide, de rectifier, de s’occuper des problèmes des Françaises et des Français plutôt que de se regarder le nombril", a-t-il conclu pour tourner la page.

  • a a
10

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  2. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  3. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  4. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  5. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  6. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  7. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  8. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  1. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  2. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  3. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  4. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  5. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  6. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  7. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  8. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  1. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  2. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  3. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  4. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  5. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  6. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  7. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  8. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  1. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  2. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  3. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  4. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  5. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  6. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  7. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  8. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  1. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  2. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  3. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  4. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  5. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  6. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  7. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  8. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  1. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  2. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  3. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  4. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  5. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  6. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  7. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  8. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  1. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  2. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement