Extrémistes : Sarkozy affiche sa fermeté

Par Hélène Favier

Publié le 30 mars 2012 à 08h41 Mis à jour le 30 mars 2012 à 09h42

Pour Sarkozy : la tuerie de Toulouse est un "traumatisme" "un peu" comparable au 11-Septembre

Pour Sarkozy : la tuerie de Toulouse est un "traumatisme" "un peu" comparable au 11-Septembre © EUROPE 1

Le président-candidat a annoncé, sur Europe1, que d'autres opérations contre les milieux islamistes seraient menées.

Le "traumatisme" causé en France par les tueries de Toulouse et Montauban est "un peu" comparable à celui provoqué par les attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis, a jugé, vendredi sur Europe 1, Nicolas Sarkozy qui a, une nouvelle fois, affiché sa fermeté.

"Il y aura d'autres opérations"

Après avoir confirmé que 19 personnes avaient été arrêtées dans le cadre d'une enquête sur les milieux islamistes dans plusieurs villes de France, il a assuré que de nouveaux coups de filets auraient lieu.

"Ce qui s'est passé ce matin va continuer, il y aura d'autres opérations qui continueront et qui permettront d'expulser du territoire national des gens qui n'ont rien à y faire", a-t-il ainsi insisté.

"On ne peut pas rester sans en tirer des conclusions"

"On ne peut pas rester sans en tirer des conclusions, donc le ministre de l'Intérieur et le ministre des Affaires étrangères ont pris la décision d'interdire un certain nombre de prédicateurs du sol français - c'était hier -, nous ne voulons pas que des gens qui prônent des valeurs contraires à la République soient invités sur notre territoire national", a-t-il conclu, avant de justifier : "Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le traumatisme de Montauban et de Toulouse a été profond dans notre pays".

Mardi, cinq jours après la "mise hors d'état de nuire" de l'auteur des sept meurtres de Toulouse et Montauban, le président-candidat Nicolas Sarkozy avait déjà promis "l'accélération des procédures d'expulsion" pour motif d'ordre public et assuré que "tous ceux qui ont tenu des propos infamants contre la France et contre les valeurs de la République ne seront pas autorisés à entrer dans notre pays".

Sarkozy se présente en seul "vrai" chef

Ces décisions de fermeté, Nicolas Sarkozy estime que François Hollande n'a pas la carrure pour les prendre. "Il n'a pas l'intention d'être chef du tout. Je le crois", a-t-il ainsi raillé à plusieurs reprises.

Et Nicolas Sarkozy d'enfoncer le clou : "Quand on est chef de l'Etat, il faut assumer ses responsabilités, prendre des engagements et être capable de décider. Si François Hollande n'a pas l'intention d'être chef de majorité, chef de parti, chef d'Etat, c'est assez crédible".

La veille, François Hollande avait déclaré, dans un entretien au quotidien Le Monde : "Le candidat sortant a tout confondu : chef d'Etat, chef de majorité, chef de parti. Ce n'est pas mon intention". "Il dit qu'il n'a pas l'intention d'être chef. Comme il est candidat pour être chef de l'Etat, c'est une déclaration assez curieuse", a encore martelé Nicolas Sarkozy.

  • a a
25

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  2. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  3. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  4. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  5. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  6. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  7. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  8. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  1. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  2. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  3. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  4. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  5. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  6. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  7. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  8. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  1. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  2. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  3. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  4. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  5. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  6. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  7. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

  8. Hier

    Cambadélis officiellement élu premier secrétaire du PS

  1. Hier

    Cambadélis propose des "Etats généraux des socialistes"

  2. Hier

    Le microparti de Marine Le Pen dans le viseur de la justice

  3. Hier

    Didier Guillaume élu patron des sénateurs PS

  4. Hier

    Valérie Fourneyron hospitalisée pour un "syndrome méningé"

  5. Hier

    Un regroupement Haute-Normandie-Picardie ?

  6. Hier

    Laguiole : pour le maire, "on marche sur la tête"

  7. Hier

    Jean-Vincent Placé porte plainte pour diffamation

  8. Hier

    FN : Le Pen et Coûteaux, c'est fini

  1. Hier

    Affaire Gayet : Sophie Marceau traite Hollande de "goujat"

  2. Hier

    David Assouline ne veut plus être le porte-parole du PS

  3. Hier

    Manuel Valls en visite à Berlin

  4. Hier

    Bosser pour Ayrault, ça rapportait combien ?

  5. Hier

    Mélenchon : Hollande et Valls "comme deux olives dans un pressoir"

  6. Hier

    Jean-Vincent Placé sur Canal+ : "je me tire"

  7. Hier

    VIDÉO - Ukraine : Paris n'écarte pas de nouvelles sanctions

  8. Hier

    Hollande chute de 5 points, Valls populaire à 58%

  1. Hier

    Rocard a "sous-estimé le talent" de Valls

  2. Hier

    Delapierre : "Il faut résister à l’austérité"

  3. Hier

    60% des Français prêts au "big bang territorial"

  4. Hier

    55% des Français convaincus par le discours de Valls

  5. Hier

    Candidature de Paris aux JO 2014 : "il faut que ça ait un sens"

  6. Hier

    Homosexualité : Boutin reconnaît des "propos maladroits"

  7. Hier

    Marseille : le maire FN Stéphane Ravier chahuté

  8. Hier

    L’homosexualité, "une abomination" : une plainte contre Boutin

  1. Hier

    Harlem Désir est "totalement concentré sur sa tâche"

  2. Hier

    Le Pen : la réponse de Schulz, la mise au point de France 2

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement