Extrémistes : Sarkozy affiche sa fermeté

Par Hélène Favier

Publié le 30 mars 2012 à 08h41 Mis à jour le 30 mars 2012 à 09h42

Pour Sarkozy : la tuerie de Toulouse est un "traumatisme" "un peu" comparable au 11-Septembre

Pour Sarkozy : la tuerie de Toulouse est un "traumatisme" "un peu" comparable au 11-Septembre © EUROPE 1

Le président-candidat a annoncé, sur Europe1, que d'autres opérations contre les milieux islamistes seraient menées.

Le "traumatisme" causé en France par les tueries de Toulouse et Montauban est "un peu" comparable à celui provoqué par les attentats du 11-Septembre aux Etats-Unis, a jugé, vendredi sur Europe 1, Nicolas Sarkozy qui a, une nouvelle fois, affiché sa fermeté.

"Il y aura d'autres opérations"

Après avoir confirmé que 19 personnes avaient été arrêtées dans le cadre d'une enquête sur les milieux islamistes dans plusieurs villes de France, il a assuré que de nouveaux coups de filets auraient lieu.

"Ce qui s'est passé ce matin va continuer, il y aura d'autres opérations qui continueront et qui permettront d'expulser du territoire national des gens qui n'ont rien à y faire", a-t-il ainsi insisté.

"On ne peut pas rester sans en tirer des conclusions"

"On ne peut pas rester sans en tirer des conclusions, donc le ministre de l'Intérieur et le ministre des Affaires étrangères ont pris la décision d'interdire un certain nombre de prédicateurs du sol français - c'était hier -, nous ne voulons pas que des gens qui prônent des valeurs contraires à la République soient invités sur notre territoire national", a-t-il conclu, avant de justifier : "Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que le traumatisme de Montauban et de Toulouse a été profond dans notre pays".

Mardi, cinq jours après la "mise hors d'état de nuire" de l'auteur des sept meurtres de Toulouse et Montauban, le président-candidat Nicolas Sarkozy avait déjà promis "l'accélération des procédures d'expulsion" pour motif d'ordre public et assuré que "tous ceux qui ont tenu des propos infamants contre la France et contre les valeurs de la République ne seront pas autorisés à entrer dans notre pays".

Sarkozy se présente en seul "vrai" chef

Ces décisions de fermeté, Nicolas Sarkozy estime que François Hollande n'a pas la carrure pour les prendre. "Il n'a pas l'intention d'être chef du tout. Je le crois", a-t-il ainsi raillé à plusieurs reprises.

Et Nicolas Sarkozy d'enfoncer le clou : "Quand on est chef de l'Etat, il faut assumer ses responsabilités, prendre des engagements et être capable de décider. Si François Hollande n'a pas l'intention d'être chef de majorité, chef de parti, chef d'Etat, c'est assez crédible".

La veille, François Hollande avait déclaré, dans un entretien au quotidien Le Monde : "Le candidat sortant a tout confondu : chef d'Etat, chef de majorité, chef de parti. Ce n'est pas mon intention". "Il dit qu'il n'a pas l'intention d'être chef. Comme il est candidat pour être chef de l'Etat, c'est une déclaration assez curieuse", a encore martelé Nicolas Sarkozy.

  • a a
25

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 08h42

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  2. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  3. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  4. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  5. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  6. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  7. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  8. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  1. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  2. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  3. Hier

    Aubry règle ses comptes

  4. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  5. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  6. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  7. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  8. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  1. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  2. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  3. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  4. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  5. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  6. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  7. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  8. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  1. Hier

    Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  2. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  3. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  4. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  5. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  6. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  7. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  8. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  1. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  2. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  3. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

  4. Hier

    VIDÉO - D'excellentes bachelières acclamées par les députés

  5. Hier

    La Cour des comptes salue les progrès de l'Elysée

  6. Hier

    Le Costa Concordia fait peur au maire de Bastia

  7. Hier

    14-Juillet : 7 millions de téléspectateurs pour Hollande

  8. Hier

    Réforme territoriale : les députés veulent une France à 13 régions

  1. Hier

    François Hollande attendu au Tchad samedi

  2. Hier

    Cambadélis évoque les "lunettes chiraquiennes" de Hollande

  3. Hier

    Popularité : Nicolas Sarkozy dévisse

  4. Hier

    Une tribune contre la GPA adressée à Hollande

  5. Hier

    Manifs pro-palestiniennes : Cazeneuve appelle à "redoubler de vigilance"

  6. Hier

    Droit de vote des étrangers : Hollande ne renonce pas

  7. Hier

    Affaire Sarkozy : le lapsus de François Hollande

  8. Hier

    Pour Hollande, "Israël a droit à sa sécurité mais..."

  1. Hier

    Avec Valls, "rien ne peut nous séparer", affirme Hollande

  2. Hier

    14 juillet : cinq choses à retenir de l'interview de Hollande

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement