Et encore un revers au Sénat

Par Fannie Rascle avec agences

Publié le 28 novembre 2012 à 21h31 Mis à jour le 28 novembre 2012 à 21h36

"Ce n'est pas une élection politique"

Le Sénat © CAPTURE D'ECRAN SENAT.FR

Le premier budget du quinquennat a été retoqué mercredi, après la défection des communistes.

La majorité de gauche sénatoriale n’a, théoriquement, que six voix d’avance sur la droite UMP et UDI-UC centriste. Six petites voix qui n’en finissent plus de contrarier François Hollande et la politique qu’il souhaiterait mettre en place. Nouvelle illustration mercredi.

Le rejet du jour. Le premier budget du quinquennat Hollande prévoyait 24 milliards de hausse d'impôts. Il a donc été mis en échec par 165 voix contre 156. Et ce avant même la fin de son examen, avec le rejet de son volet recettes. Les communistes ont fait bande à part en s'abstenant alors que les trois autres groupes de gauche PS, Ecologistes et RDSE (à majorité PRG) ont voté pour.

Ce qu’en dit le gouvernement. Pas de panique, c’est le message distillé par le gouvernement mercredi. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a regretté, sur BFMTV, que le parti communiste "joigne ses voix avec celles de la droite". Mais il a rappelé que "l'Assemblée nationale aura le dernier mot".

De fait, le texte repartira pour une nouvelle lecture à l'Assemblée puis au Sénat avant que les députés n'aient finalement le dernier mot. Le Sénat, une embûche pour rien ?

Les précédents. Le problème pour l’Elysée, c’est que ce rejet d’un texte, qui plus est important, est le quatrième du genre au Sénat. Déjà ceux sur l'énergie, la programmation budgétaire 2012-2017 et le projet de budget de la Sécu, ont été retoqués au cours des dernières semaines, à chaque fois à la suite d'une fronde des communistes.

>> LE POINT DE VUE DE - "Nous ne sommes pas alliés à l'UMP"

La stratégie des communistes, c'est quoi ? "Nous ne votons pas pour ce qui nous paraît contraire à nos engagements et aux chances de réussite de la gauche", se justifient les communistes dans une lettre ouverte reprochant au gouvernement de "n'avoir pas vu ou plutôt, pas voulu voir le rôle charnière de notre groupe". Pour les communistes, le casse-tête est le suivant : ils ne sont ni dans l'opposition, ni dans la majorité, jouant une stratégie... à part. Avec une échéance : les municipales de 2014 où ils pourraient attirer les voix des déçus éventuels de la majorité Hollande.

>> A LIRE AUSSI - A quoi jouent les communistes ?

  • a a
5

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 11h49

    Hollande tiendra lundi une grande réunion sur le chômage

  2. 10h58

    Nicolas Sarkozy s’affiche avec Hillary Clinton sur Twitter

  3. 09h12

    Taubira : la réforme pénale n'est pas "une fantaisie personnelle"

  4. 08h49

    Taubira : Hollande "a voulu tout prendre sur lui"

  5. 07h22

    Programme de stabilité : ces trois députés PS ne le voteront pas

  6. Hier

    Marine Le Pen tente de s’incruster dans le Top 100 du "Time"

  7. Hier

    Un maire baisse son salaire de 40% pour embaucher un policier municipal

  8. Hier

    Christian Gravel va devenir le chef du service d'information du gouvernement

  1. Hier

    Un maire FN augmente son salaire de 15%

  2. Hier

    Plan d’économies : Le Roux menace les députés PS frondeurs

  3. Hier

    Interdiction de décolletés : Ségolène Royal dément

  4. Hier

    Touraine pas gênée par "les décolletés légers" dans son ministère

  5. Hier

    Nicolas Sarkozy en balade avec Giulia à New York

  6. Hier

    VIDEO - Européennes : passe d’armes Morano-Philippot

  7. Hier

    Gaspard Gantzer nommé chef du pôle communication de l'Elysée

  8. Hier

    Morano : "je ne me représenterai pas aux législatives de 2017"

  1. Hier

    Philippot : "embaucher des Français sur des chantiers français, cela me semble logique"

  2. Hier

    Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  3. Hier

    Un maire FN refuse de commémorer l'abolition de l'esclavage

  4. Hier

    François Hollande hué : "Jaurès, il parlait pas comme vous"

  5. Hier

    A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"

  6. Hier

    Le Parlement siègera en session extraordinaire en juillet

  7. Hier

    Wauquiez : "il faut une Europe à plusieurs vitesses"

  8. Hier

    Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

  1. Hier

    Manifestation des Femen contre le FN

  2. Hier

    Fabius prône l’ouverture des magasins le dimanche

  3. Hier

    Apparu riposte au canular qui a dévoilé son numéro de téléphone

  4. Hier

    Les eurosceptiques anglais rejettent la main tendue du FN

  5. Hier

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  6. Hier

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  7. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  8. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  1. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  2. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  3. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  4. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  5. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  6. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  7. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  8. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  1. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  2. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  3. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  4. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  5. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  6. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  7. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  8. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  1. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  2. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement