Et encore un revers au Sénat

Par Fannie Rascle avec agences

Publié le 28 novembre 2012 à 21h31 Mis à jour le 28 novembre 2012 à 21h36

"Ce n'est pas une élection politique"

Le Sénat © CAPTURE D'ECRAN SENAT.FR

Le premier budget du quinquennat a été retoqué mercredi, après la défection des communistes.

La majorité de gauche sénatoriale n’a, théoriquement, que six voix d’avance sur la droite UMP et UDI-UC centriste. Six petites voix qui n’en finissent plus de contrarier François Hollande et la politique qu’il souhaiterait mettre en place. Nouvelle illustration mercredi.

Le rejet du jour. Le premier budget du quinquennat Hollande prévoyait 24 milliards de hausse d'impôts. Il a donc été mis en échec par 165 voix contre 156. Et ce avant même la fin de son examen, avec le rejet de son volet recettes. Les communistes ont fait bande à part en s'abstenant alors que les trois autres groupes de gauche PS, Ecologistes et RDSE (à majorité PRG) ont voté pour.

Ce qu’en dit le gouvernement. Pas de panique, c’est le message distillé par le gouvernement mercredi. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a regretté, sur BFMTV, que le parti communiste "joigne ses voix avec celles de la droite". Mais il a rappelé que "l'Assemblée nationale aura le dernier mot".

De fait, le texte repartira pour une nouvelle lecture à l'Assemblée puis au Sénat avant que les députés n'aient finalement le dernier mot. Le Sénat, une embûche pour rien ?

Les précédents. Le problème pour l’Elysée, c’est que ce rejet d’un texte, qui plus est important, est le quatrième du genre au Sénat. Déjà ceux sur l'énergie, la programmation budgétaire 2012-2017 et le projet de budget de la Sécu, ont été retoqués au cours des dernières semaines, à chaque fois à la suite d'une fronde des communistes.

>> LE POINT DE VUE DE - "Nous ne sommes pas alliés à l'UMP"

La stratégie des communistes, c'est quoi ? "Nous ne votons pas pour ce qui nous paraît contraire à nos engagements et aux chances de réussite de la gauche", se justifient les communistes dans une lettre ouverte reprochant au gouvernement de "n'avoir pas vu ou plutôt, pas voulu voir le rôle charnière de notre groupe". Pour les communistes, le casse-tête est le suivant : ils ne sont ni dans l'opposition, ni dans la majorité, jouant une stratégie... à part. Avec une échéance : les municipales de 2014 où ils pourraient attirer les voix des déçus éventuels de la majorité Hollande.

>> A LIRE AUSSI - A quoi jouent les communistes ?

  • a a
5

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 08h42

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  2. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  3. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  4. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  5. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  6. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  7. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  8. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  1. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  2. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  3. Hier

    Aubry règle ses comptes

  4. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  5. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  6. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  7. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  8. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  1. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  2. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  3. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  4. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  5. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  6. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  7. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  8. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  1. Hier

    Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  2. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  3. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  4. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  5. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  6. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  7. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  8. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  1. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  2. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  3. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

  4. Hier

    VIDÉO - D'excellentes bachelières acclamées par les députés

  5. Hier

    La Cour des comptes salue les progrès de l'Elysée

  6. Hier

    Le Costa Concordia fait peur au maire de Bastia

  7. Hier

    14-Juillet : 7 millions de téléspectateurs pour Hollande

  8. Hier

    Réforme territoriale : les députés veulent une France à 13 régions

  1. Hier

    François Hollande attendu au Tchad samedi

  2. Hier

    Cambadélis évoque les "lunettes chiraquiennes" de Hollande

  3. Hier

    Popularité : Nicolas Sarkozy dévisse

  4. Hier

    Une tribune contre la GPA adressée à Hollande

  5. Hier

    Manifs pro-palestiniennes : Cazeneuve appelle à "redoubler de vigilance"

  6. Hier

    Droit de vote des étrangers : Hollande ne renonce pas

  7. Hier

    Affaire Sarkozy : le lapsus de François Hollande

  8. Hier

    Pour Hollande, "Israël a droit à sa sécurité mais..."

  1. Hier

    Avec Valls, "rien ne peut nous séparer", affirme Hollande

  2. Hier

    14 juillet : cinq choses à retenir de l'interview de Hollande

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement