Et Sarkozy redevint un simple citoyen

Par Gaétan Supertino

Publié le 15 mai 2012 à 12h58 Mis à jour le 15 mai 2012 à 18h48

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

Nicolas Sarkozy a remis les clés de l'Elysée à François Hollande mardi.

Il est 10h moins quelques minutes. La voiture de François Hollande s'approche de l'Elysée. Nicolas Sarkozy sert la main du personnel du Palais, sous leurs applaudissements et les "Nicolas merci!", "I love you!" ou autres "Nicolas Sarkozy, 2012-2017", de ses supporters entassés dans la cour.

Celui qui est encore président de la république pour quelques secondes remonte ensuite les marches, devant la porte du Palais. François Hollande arrive, sort de sa voiture et avance vers lui. Le visage légèrement crispé, Nicolas Sarkozy attend que celui-ci traverse la quasi-totalité de la cour, avant de descendre les marches pour le rejoindre.

Serrages de mains cordiaux et sans chaleur

Premier serrage de mains. Nicolas Sarkozy a le sourire, il semble maintenant apaisé. Il échange quelques mots avec François Hollande, donne un furtif coup d'œil au ciel et remonte les marches à côté du nouveau président. Second serrage de mains. Le désormais ex-chef de l'Etat semble complètement détendu, même s'il ne sourit pas. Il parle, a la démarche légère, regarde les caméras. Puis rentre dans l'Elysée avec François Hollande.

Les deux hommes resteront 38 minutes à l'intérieur. Nicolas Sarkozy informe son successeur des affaires courantes en cours, le renseigne sur certains de ses collaborateurs, sur les otages français retenus à l'étranger, et lui donne peut-être les codes nucléaires.

"Nicolas dehors"

Puis les deux hommes finissent par sortir, suivis de Valérie Trierweiler et de Carla Bruni. Nicolas Sarkozy empoigne une ultime foi la main d'un François Hollande à l'air grave et d'une Valérie Trierweiler souriante. Il commence à partir, puis se retourne pour attendre sa femme.

Le couple traverse la cour de l'Elysée main dans la main, une première dans l'Histoire des passations de pouvoir, et rejoint sa voiture sous les applaudissements du public massé dans la cour. Le véhicule franchit les portes de la résidence présidentielle. Le public de la rue, un peu plus hostile que celui de la cour, lui dira au revoir sous les sifflets et autres chants de "Nicolas dehors" et "on a gagné". À l'intérieur de la voiture, le bras de celui qui n'est désormais plus président de la république sort de la fenêtre arrière droite et adresse un dernier salut à la foule. Les caméras filment le véhicule s'éloigner. Avant de se tourner à nouveau vers François Hollande.

  • a a
36

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    VIDEO - Européennes : passe d’armes Morano-Philippot

  2. Hier

    L'Elysée nomme Gaspard Gantzer chef du pôle communication

  3. Hier

    Morano : "je ne me représenterai pas aux législatives de 2017"

  4. Hier

    Philippot : "embaucher des Français sur des chantiers français, cela me semble logique"

  5. Hier

    Pour Morano, Philippot "angoisse même au sein de son propre parti"

  6. Hier

    Une mairie FN refuse de commémorer l'abolition de l'esclavage

  7. Hier

    Hollande hué : "Jaurès, il parlait pas comme vous"

  8. Hier

    A Mantes-la-Ville, un comité pour mettre le FN "sous surveillance"

  1. Hier

    Le Parlement siègera en session extraordinaire en juillet

  2. Hier

    Wauquiez : "il faut une Europe à plusieurs vitesses"

  3. Hier

    Cahuzac : "le prix de la vérité était trop lourd"

  4. Hier

    Manifestation des Femen contre le FN

  5. Hier

    Fabius prône l’ouverture des magasins le dimanche

  6. Hier

    Apparu riposte au canular qui a dévoilé son numéro de téléphone

  7. Hier

    Les eurosceptiques anglais rejettent la main tendue du FN

  8. Hier

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  1. Hier

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  2. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  3. Hier

    Valérie Fourneyron est sortie de l'hôpital

  4. Hier

    Hollande déclare n'avoir "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

  5. Hier

    Hollande : Aquilino Morelle a "pris la seule décision qui convienne"

  6. Hier

    Présidence de Lille Métropole : Castelain succède à Aubry

  7. Hier

    Aquilino Morelle annonce sa démission

  8. Hier

    Non, Morelle n’avait pas demandé l’autorisation à l’Igas

  1. Hier

    EELV "ne votera pas en l'état" le plan d'économies de Valls

  2. Hier

    La visite de Hollande en Auvergne, "c'est râpé"

  3. Hier

    "Affaire Morelle" : Cambadélis monte au créneau

  4. Hier

    "A. Morelle doit démissionner", tweete un député PS

  5. Hier

    Le PS va lever sa tutelle sur les fédérations des Bouches-du-Rhône et du Pas-de-Calais

  6. Hier

    Jean-Marie Le Pen : en 2002, "nous n'étions pas prêts"

  7. Hier

    Liens avec les labos : la réponse d'Aquilino Morelle

  8. Hier

    Pour Valandrey, Trierweiler a été "humiliée"

  1. Hier

    RSA : Cambadélis demande "un petit coup de pouce"

  2. Hier

    Cambadélis : "Valls a pris le taureau par les cornes"

  3. Hier

    Cohn-Bendit : "Je laisse la place aux générations montantes"

  4. Hier

    Voynet nommée à l'Igas, Bartolone voit rouge

  5. Hier

    Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau et défend Hollande

  6. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  7. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  8. Hier

    Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde des députés PS

  1. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  2. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  3. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  4. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  5. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  6. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  7. Hier

    Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  8. Hier

    Bayrou : "les débuts de Valls sont réussis"

  1. Hier

    Oui, les animaux sont "doués de sensibilité"

  2. Hier

    Mariton : sur Valls, l'UMP a fait "une erreur d'appréciation"

L'actu politique
Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement