Et Sarkozy redevint un simple citoyen

Par Gaétan Supertino

Publié le 15 mai 2012 à 12h58 Mis à jour le 15 mai 2012 à 18h48

© CAPTURE D'ECRAN FRANCE 2

Nicolas Sarkozy a remis les clés de l'Elysée à François Hollande mardi.

Il est 10h moins quelques minutes. La voiture de François Hollande s'approche de l'Elysée. Nicolas Sarkozy sert la main du personnel du Palais, sous leurs applaudissements et les "Nicolas merci!", "I love you!" ou autres "Nicolas Sarkozy, 2012-2017", de ses supporters entassés dans la cour.

Celui qui est encore président de la république pour quelques secondes remonte ensuite les marches, devant la porte du Palais. François Hollande arrive, sort de sa voiture et avance vers lui. Le visage légèrement crispé, Nicolas Sarkozy attend que celui-ci traverse la quasi-totalité de la cour, avant de descendre les marches pour le rejoindre.

Serrages de mains cordiaux et sans chaleur

Premier serrage de mains. Nicolas Sarkozy a le sourire, il semble maintenant apaisé. Il échange quelques mots avec François Hollande, donne un furtif coup d'œil au ciel et remonte les marches à côté du nouveau président. Second serrage de mains. Le désormais ex-chef de l'Etat semble complètement détendu, même s'il ne sourit pas. Il parle, a la démarche légère, regarde les caméras. Puis rentre dans l'Elysée avec François Hollande.

Les deux hommes resteront 38 minutes à l'intérieur. Nicolas Sarkozy informe son successeur des affaires courantes en cours, le renseigne sur certains de ses collaborateurs, sur les otages français retenus à l'étranger, et lui donne peut-être les codes nucléaires.

"Nicolas dehors"

Puis les deux hommes finissent par sortir, suivis de Valérie Trierweiler et de Carla Bruni. Nicolas Sarkozy empoigne une ultime foi la main d'un François Hollande à l'air grave et d'une Valérie Trierweiler souriante. Il commence à partir, puis se retourne pour attendre sa femme.

Le couple traverse la cour de l'Elysée main dans la main, une première dans l'Histoire des passations de pouvoir, et rejoint sa voiture sous les applaudissements du public massé dans la cour. Le véhicule franchit les portes de la résidence présidentielle. Le public de la rue, un peu plus hostile que celui de la cour, lui dira au revoir sous les sifflets et autres chants de "Nicolas dehors" et "on a gagné". À l'intérieur de la voiture, le bras de celui qui n'est désormais plus président de la république sort de la fenêtre arrière droite et adresse un dernier salut à la foule. Les caméras filment le véhicule s'éloigner. Avant de se tourner à nouveau vers François Hollande.

  • a a
36

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 18h34

    Mélenchon : "Je ne peux plus continuer comme ça"

  2. 08h42

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  3. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  4. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  5. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  6. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  7. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  8. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  1. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  2. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  3. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  4. Hier

    Aubry règle ses comptes

  5. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  6. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  7. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  8. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  1. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  2. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  3. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  4. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  5. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  6. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  7. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  8. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  1. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  2. Hier

    Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  3. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  4. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  5. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  6. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  7. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  8. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  1. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  2. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  3. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  4. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

  5. Hier

    VIDÉO - D'excellentes bachelières acclamées par les députés

  6. Hier

    La Cour des comptes salue les progrès de l'Elysée

  7. Hier

    Le Costa Concordia fait peur au maire de Bastia

  8. Hier

    14-Juillet : 7 millions de téléspectateurs pour Hollande

  1. Hier

    Réforme territoriale : les députés veulent une France à 13 régions

  2. Hier

    François Hollande attendu au Tchad samedi

  3. Hier

    Cambadélis évoque les "lunettes chiraquiennes" de Hollande

  4. Hier

    Popularité : Nicolas Sarkozy dévisse

  5. Hier

    Une tribune contre la GPA adressée à Hollande

  6. Hier

    Manifs pro-palestiniennes : Cazeneuve appelle à "redoubler de vigilance"

  7. Hier

    Droit de vote des étrangers : Hollande ne renonce pas

  8. Hier

    Affaire Sarkozy : le lapsus de François Hollande

  1. Hier

    Pour Hollande, "Israël a droit à sa sécurité mais..."

  2. Hier

    Avec Valls, "rien ne peut nous séparer", affirme Hollande

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement