Borloo malade, l’Alternative grippée

Par Benjamin Bonneau et Caroline Roux

Publié le 18 février 2014 à 08h49 Mis à jour le 18 février 2014 à 08h49

L’INFO POLITIQUE - Sans son chef, le nouveau parti centriste est tiraillé. D’autant que la convalescence de l’ancien ministre devrait durer encore.

L’INFO. Jean-Louis Borloo est toujours en convalescence après sa pneumonie aiguë. S’il s’amuse à raconter qu’il est désormais incollable sur les JO de Sotchi, une question lui trotte malgré tout dans la tête : comment faire tourner l’Alternative, le tout nouveau parti qu’il a lancé avec François Bayrou, sans lui ? D’autant que certains profitent de son absence pour reprendre la lumière, comme l’a expliqué Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1.

"Ça tire de nouveau dans tous les sens". L’Alternative, c’est son bébé. Jean-Louis Borloo l’a porté et engendré, mais au moment de finaliser les attelages pour aller aux élections, le papa a dû s’absenter. Et chez les centristes, rien n’est jamais simple… L’un de ceux qui tentent de tenir la boutique en l’absence de Borloo le confirme sans ambages : "ça tire de nouveau dans tous les sens, il faut s’accrocher au volant". Un exemple illustre la période difficile traversée par le tout nouveau mouvement centriste : lundi, Hervé Morin a pris ses distances avec le pacte de responsabilité, alors que Jean-Louis Borloo avait été l’un des premiers à dire que son parti soutenait la démarche de la majorité. "Certains profitent de son absence pour nous jouer ‘36-15 j’existe’ et prendre la main médiatiquement", analyse un fidèle de l’ancien ministre de l’Ecologie.

Bayrou et Borloo ont scellé leur union

"On peut faire péter l’alternative". Au-delà des questions d’égos, un deuxième point de friction existe : les élections européennes, pour lesquelles une réunion est prévue mercredi. Certains sujets sont potentiellement explosifs. A commencer par la situation de Rama Yade, qui veut la première place en Ile-de-France alors qu’elle est promise à la numéro 2 du Modem, Marielle de Sarnez. Et l’ancienne chouchou de la sarkozie peut faire des dégâts quand elle est en colère…"L’autorité morale de Jean Louis manque dans ces moments là", regrette un de ses amis, bien conscient que sur un sujet comme ça, « on peut faire péter l’alternative".

Les européennes, sans lui. Problème : il faudra attendre encore un peu avant de revoir l’ancien maire de Valenciennes remonter sur le ring. "Il est en combat contre sa maladie, son infection pulmonaire. Il n’est pas en grande forme", confie l’un de ses amis. Tous les deux jours, Yves Jego, qui tient la boutique en son absence, s’entretient avec Jean-Louis Borloo, et François Bayrou prend des nouvelles de son acolyte. Mais l’ancien ministre va manquer au moment des municipales, où les accords seront à géométrie variable et où son poids aurait pu peser dans la balance, notamment face à l’UMP.. Ceux qui ont eu de ses nouvelles ont même déjà fait une croix sur sa participation à la campagne des européennes, qui ne se déroulera pourtant que le 25 mai prochain et qui est un vrai enjeu pour L’Alternative. Un signe de plus que la convalescence sera longue.

Les propriétaires de la Main d'Or veulent expulser Dieudonné

SANTE - Borloo hospitalisé pour une pneumonie aiguë

L'INFO - Bayrou et Borloo ont scellé leur union

  • a a
0

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. Hier

    Mélenchon : "Je ne peux plus continuer comme ça"

  2. Hier

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  3. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  4. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  5. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  6. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  7. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  8. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  1. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  2. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  3. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  4. Hier

    Aubry règle ses comptes

  5. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  6. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  7. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  8. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  1. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  2. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  3. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  4. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  5. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  6. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  7. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  8. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  1. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  2. Hier

    Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  3. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  4. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  5. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  6. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  7. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  8. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  1. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  2. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  3. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  4. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

  5. Hier

    VIDÉO - D'excellentes bachelières acclamées par les députés

  6. Hier

    La Cour des comptes salue les progrès de l'Elysée

  7. Hier

    Le Costa Concordia fait peur au maire de Bastia

  8. Hier

    14-Juillet : 7 millions de téléspectateurs pour Hollande

  1. Hier

    Réforme territoriale : les députés veulent une France à 13 régions

  2. Hier

    François Hollande attendu au Tchad samedi

  3. Hier

    Cambadélis évoque les "lunettes chiraquiennes" de Hollande

  4. Hier

    Popularité : Nicolas Sarkozy dévisse

  5. Hier

    Une tribune contre la GPA adressée à Hollande

  6. Hier

    Manifs pro-palestiniennes : Cazeneuve appelle à "redoubler de vigilance"

  7. Hier

    Droit de vote des étrangers : Hollande ne renonce pas

  8. Hier

    Affaire Sarkozy : le lapsus de François Hollande

  1. Hier

    Pour Hollande, "Israël a droit à sa sécurité mais..."

  2. Hier

    Avec Valls, "rien ne peut nous séparer", affirme Hollande

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement