Bayrou joue son avenir politique

Par Europe1.fr avec AFP

Publié le 10 juin 2012 à 23h59 Mis à jour le 11 juin 2012 à 00h31

"Une partie importante de mon électorat traditionnel n'a pas compris, pas accepté ma décision de voter François Hollande au deuxième tour de la présidentielle", a-t-il déclaré.

"Une partie importante de mon électorat traditionnel n'a pas compris, pas accepté ma décision de voter François Hollande au deuxième tour de la présidentielle", a-t-il déclaré. © Max PPP

Le score du leader centriste, en ballotage défavorable dans sa circonscription, fragilise le MoDem.

La partie s'annonce très délicate pour le leader centriste. François Bayrou, arrivé dimanche derrière la candidate PS dans sa circonscription béarnaise, jouera son avenir politique lors du second tour des législatives où il devra également affronter un candidat UMP dans une triangulaire.

"Les résultats de ce 1er tour sont difficiles et annoncent un deuxième tour particulièrement ardu", a reconnu dimanche soir François Bayrou.

Le leader centriste a obtenu 23,63% des suffrages exprimés dans la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il arrive loin derrière la candidate socialiste Nathalie Chabanne (34,90%) et devance de peu l'UMP, Eric Saubatte (21,71%) qui, compte-tenu de la forte participation (62,80% de votants), pourra se maintenir au deuxième tour. L'UMP a annoncé dimanche soir qu'elle proposera à ses instances le maintien de son candidat à Pau. La décision sera entérinée lundi lors d'un bureau politique.

"Pas accepté ma décision" de voter Hollande

C'est le pire des scénarios pour le patron du MoDem dont l'avenir sur les bancs de l'Assemblée nationale semble de plus en plus compromis. En effet, selon le dernier sondage de Ifop et dans l'hypothèse d'une triangulaire, il recueillerait 33% des suffrages, contre 43% pour Nathalie Chabanne et 24% pour le candidat UMP.

"Les raisons de ce résultat sont très claires", a détaillé un François Bayrou, très solennel. "Une partie importante de mon électorat traditionnel n'a pas compris, pas accepté ma décision de voter François Hollande au deuxième tour de la présidentielle (...) et les électeurs socialistes ont eux considéré que ce choix ne changeait rien", a-t-il résumé, en constatant "combien il était difficile de tendre la main".


Se prononcer "en conscience"

Pas question pour l'ex-candidat à la présidentielle de "renoncer", a-t-il ajouté, montrant ainsi sa volonté de poursuivre son combat contre la bipolarisation. "Nous allons livrer ce deuxième tour avec tout notre engagement et sans rien lâcher parce que nous savons son enjeu : qu'il y ait à l'Assemblée des voix libres", a-t-il lancé en appelant ses électeurs à se prononcer "en conscience" et "en pensant à l'avenir".

Politiquement, un échec aux législatives affaiblirait considérablement la position du président du MoDem qui perdrait non seulement une tribune mais également la légitimité que confère un suffrage national. En cas de défaite, il ne serait plus que conseiller municipal de Pau.

Des centristes de droite menacés

Cet échec pourrait également conduire à un éclatement du MoDem, divisé entre partisans d'une alliance avec la majorité PS, indépendants, et ceux qui voudraient participer à un groupe centriste avec les "frères ennemis" du centre-droit. Au sein des partis centristes, le MoDem qui présentait 400 candidats sous le label du "Centre pour la France" était crédité dimanche de 1,5% des voix. Un effondrement par rapport à son score de 2007 (7,61%).

Le Nouveau centre d'Hervé Morin, qui comptait 24 députés sortants et 2 apparentés, a présenté 83 candidats dont 15 députés sortants. L'ancien ministre de la Défense est arrivé dimanche en ballottage favorable (38,40%) dans l'Eure.

Pour exister, encore faudrait-il que le MoDem ait des élus et puisse trouver un accord avec les centristes de droite qui lui sont hostiles. Ces derniers sont également divisés et comptent aussi des personnalités menacées. Parmi celles-ci, le numéro 2 du Parti radical, Laurent Hénart, était dimanche en ballottage défavorable (34,5% contre 38% au PS).

>>> Les dernières informations sur ce premier tour des élections législatives,cliquez-ici.

>>> Les résultats de votre circonscription,cliquez-ici.

  • a a
6

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos politiques
  1. 09h55

    Vallaud-Belkacem : "Les colonies de vacances sont extrêmement surveillées"

  2. 09h22

    Les studieuses vacances du président Hollande

  3. 08h55

    Vallaud-Belkacem : "L'UMP a donné à voir une image qui n'est pas à son honneur"

  4. Hier

    Sarkozy au Congo pour une conférence

  5. Hier

    Air Algérie : "se donner du temps pour y voir plus clair"

  6. Hier

    Quand NKM traite Copé de "merde"

  7. Hier

    Transparence : qu'ont déclaré les parlementaires ?

  8. Hier

    Manif pro-palestinienne de samedi : "les organisateurs seront reçus"

  1. Hier

    Gaston Flosse va saisir la CEDH

  2. Hier

    L'Assemblée donne son feu vert à la France à 13 régions

  3. Hier

    Manif propalestinienne : sans le citer, Valls critique un maire écolo

  4. Hier

    Fillon et ses 300.000 euros de billets d'avion payés par l'UMP

  5. Hier

    Hollande dément les rumeurs de mariage avec Julie Gayet

  6. Hier

    Jean-Marie Le Guen "espère qu'il n'y aura pas de violences" à la manifestation pro-palestinienne

  7. Hier

    Fatigué, Mélenchon va prendre du recul

  8. Hier

    Zone euro : le lapsus de Pierre Moscovici

  1. Hier

    Les pro-ours demandent la démission de Royal

  2. Hier

    Hollande va rencontrer les représentants des cultes

  3. Hier

    Le Maire reproche à Valls sa présence sur le Tour de France

  4. Hier

    A Gaza, "la France doit prendre une initiative", estime Le Maire

  5. Hier

    Emeutes à Sarcelles : "intolérable" pour Valls

  6. Hier

    Réforme territoriale : Valls regrette la "réaction disproportionnée" d'Aubry

  7. Hier

    Hollande : "aucun acte raciste ou antisémite ne sera toléré"

  8. Hier

    UMP : Fillon attaque Sarkozy, Estrosi réplique

  1. Hier

    Pour Fillon, Sarkozy ne devrait pas briguer la présidence de l'UMP

  2. Hier

    Aubry règle ses comptes

  3. Hier

    Cazeneuve : "dans ce pays, la réforme est possible !"

  4. Hier

    TGV-TER : "la maintenance est défaillante" selon Cuvillier

  5. Hier

    Assemblée nationale : la France à 13 régions adoptée

  6. Hier

    Bygmalion serait placée en liquidation judiciaire

  7. Hier

    Ukraine : Hollande fait part "de son immense émotion"

  8. Hier

    Les déclarations d'intérêts des parlementaires bientôt dévoilées

  1. Hier

    Le gouvernement demande aux vols français d'éviter l'espace aérien ukrainien

  2. Hier

    Carcassonne : victime d'un "coup de chaud", Le Foll écourte une visite

  3. Hier

    Quand les Femen perturbent une séance du Sénat

  4. Hier

    La réforme pénale définitivement adoptée

  5. Hier

    Présidence du Sénat : Didier Guillaume candidat

  6. Hier

    Sénatoriales : "Les jeux sont ouverts"

  7. Hier

    Avignon : Filippetti "part en courant" du Off

  8. Hier

    Costa Concordia : Royal mobilise un navire anti-pollution

  1. Hier

    Le doyen de la Cour de cassation tacle les Sarkozystes

  2. Hier

    UMP : trois licenciements pour "faute grave"

  3. Hier

    Hervé Cristiani, le chanteur de "Il est libre Max", est mort

  4. Hier

    Taubira : "l’opposition a des difficultés à accepter l’institution judiciaire"

  5. Hier

    "Le Centre sera tout seul, ce n’est quand même pas la mort"

  6. Hier

    Juppé : "je n’ai jamais dit que je serai candidat à la présidence de l’UMP"

  7. Hier

    Trierweiler a coûté 481.000 euros à l'Etat en 2013

  8. Hier

    Juppé : la réforme de la carte, "c’est en soi une bonne idée"

  1. Hier

    Juppé : "pas d’autre solution que le cessez-le-feu" à Gaza

  2. Hier

    Condamnation pour insultes à Taubira : "une décision politique" pour le FN

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues
Evénement