Vladimir Poutine en appelle à la mémoire gaulliste

Par Pauline Hofmann

Publié le 4 juin 2014 à 06h42 Mis à jour le 4 juin 2014 à 10h19

Vladimir Poutine est l'invité exceptionnel d'Europe 1 et TF1

Vladimir Poutine est l'invité exceptionnel d'Europe 1 et TF1 © Europe 1

EXCLU - Découvrez trois extraits de l'interview du président russe, invité exceptionnel d'Europe 1 et TF1 mercredi soir.

L'INTERVIEW. Vladimir Poutine sera l'invité exceptionnel d'Europe 1 et TF1 mercredi soir. Le président russe répondra en exclusivité mondiale aux questions de Jean-Pierre Elkabbach et de Gilles Bouleau. Vous pouvez retrouver cet entretien inédit dans une Édition spéciale entre 19h et 21h présentée par Nicolas Poincaré sur Europe 1 et dans le 20 heures de TF1.

>> Découvrez les coulisses de l'interview en cliquant ici

Poutine "espère que ce n'est pas une nouvelle étape de la Guerre froide". Pour la toute première fois dans des médias français, Vladimir Poutine revient sur la crise en Ukraine et le rôle joué par la Russie dans la déstabilisation de ce pays de l'est de l'Europe. "Aucune force militaire, aucun instructeur russe ne sont présents au sud-est de l'Ukraine", affirme le président russe.


Lors de l'éclatement de ce conflit en Crimée, de nombreux spécialistes de la politique internationale ont jugé qu'il s'agissait là de la plus grave depuis la fin de la Guerre froide. Pour autant, Vladimir Poutine "espère que ce n'est pas une nouvelle étape de la Guerre froide". Le dirigeant russe assume ses positions : "J'insiste : les gens, quel que soit l'endroit où ils habitent, ils ont des droits et doivent être protégés".

A savoir si la Russie a eu l'intention d'annexer son voisin ukrainien, Vladimir Poutine est catégorique : "Non, on ne l'a jamais fait et on ne le fait pas". Selon lui, "le pouvoir ukrainien doit organiser un dialogue avec sa population : cela ne doit pas se faire avec les chars et les avions mais par la négociation".


Poutine fustige l'impérialisme américain. Cette grave crise internationale a considérablement endommagé les relations entre la Russie et les Etats-Unis. Barack Obama et Vladimir Poutine, qui seront tous les deux aux cérémonies de commémoration du Débarquement, ne s'entretiendront pas. "C'est son choix, je suis prêt au dialogue", s'est expliqué le président russe, qui en profite pour tacler la politique américaine : "Ce n'est pas un secret que la politique la plus agressive, la plus sévère, c'est la politique américaine".

Pour étayer ses dires, il explique que "partout dans le monde, il y a des bases militaires américaines, des troupes américaines à des milliers de kilomètres de leur frontière".


Poutine évoque de Gaulle. Vladimir Poutine a toujours tenu à protéger la souveraineté de son pays, dit-il. Le président russe en appelle à la mémoire gaulliste. "Le général de Gaulle a toujours essayé de protéger la souveraineté française", a affirmé le dirigeant, "et de Gaulle est digne de respect".

Ses relations avec la France ont toujours été très bonnes, a déclaré Vladimir Poutine, qui espère même un avenir européen pour la Russie. Il prend "l'exemple de Mitterrand, qui parlait de la Confédération européenne avec la participation de la Russie, et j'espère que rien n'est perdu en ce qui concerne l'avenir de l'Europe", dit-il.



  • a a

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Sarah Palin lance sa chaîne de télévision

  2. Hier

    Crash en Ukraine : l'enquête confirme "une forte explosion"

  3. Hier

    Israël : un missile tombe dans l'enceinte du plus grand hôpital de Gaza

  4. Hier

    L'équipage d'Air Algérie avait demandé à faire demi-tour

  5. Hier

    Un koala survit 90 km agrippé à une voiture, sur l'autoroute

  6. Hier

    Floride : un homme tué par un avion sur une plage

  7. Hier

    MH17 : les experts font (encore) demi-tour

  8. Hier

    Gaza : la diplomatie internationale "manque de courage"

  9. Hier

    Japon : une ado tue et décapite une camarade de classe

  10. Hier

    Air Algérie : "si les boîtes noires sont exploitables, on saura rapidement"

  1. Hier

    Un djihadiste français arrêté au Maroc

  2. Hier

    La foudre fait un mort et huit blessés à Los Angeles

  3. Hier

    Gaza : nouvelle sommation de l'ONU pour un cessez-le-feu

  4. Hier

    Obama à Netanyahu : un cessez-le-feu "immédiat" est un "impératif stratégique"

  5. Hier

    Une manifestation pro-israélienne à Marseille

  6. Hier

    Crash d'Air Algérie: les boîtes noires en route pour la France

  7. Hier

    L’Iran réclame une aide humanitaire pour Gaza

  8. Hier

    Libye : la France enjoint ses ressortissants à quitter Tripoli

  9. Hier

    Air Algérie: une enquête judiciaire au Mali

  10. Hier

    Crash du vol MH17 : une mission militaire n'est "pas réaliste"

  1. Hier

    La RATP a lancé son premier tramway aux Etats-Unis

  2. Hier

    Ebola : un premier cas de virus confirmé au Sierra Leone

  3. Hier

    Gaza : le Hamas accepte une nouvelle trêve

  4. Hier

    Le Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

  5. Hier

    Iran : coups de fouet pour avoir mangé pendant le Ramadan

  6. Hier

    Vol MH17 : les experts néerlandais annulent leur déplacement sur le site du crash

  7. Hier

    Gaza : le Hamas accepte une trêve humanitaire pour l'Aïd

  8. Hier

    Tunisie : deux soldats tués par un groupe "terroriste"

  9. Hier

    Gaza : des tirs de roquettes mettent fin à la trêve

  10. Hier

    Bande de Gaza : la trêve prolongée

  1. Hier

    1.000 Palestiniens ont trouvé la mort depuis le début de l'opération israélienne

  2. Hier

    Libye : les Etats-Unis évacuent leur personnel diplomatique

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues