Syrie : les opposants racontent l'horreur

Par Assiya Hamza

Publié le 29 novembre 2011 à 15h41 Mis à jour le 29 novembre 2011 à 17h47

Au total, 256 enfants ont trouvé la mort en Syrie selon des sources fiables précise le rapport

Au total, 256 enfants ont trouvé la mort en Syrie selon des sources fiables précise le rapport © Reuters

Un rapport de l'ONU dresse l'atroce catalogue des tortures infligées aux opposants syriens.

223 témoignages recueillis. Victimes, témoins et soldats déserteurs aujourd'hui en exil, ont raconté à une commission d'enquête indépendante l'indicible, l'horreur qui se déroule depuis huit mois, à huis clos, en Syrie. Le rapport remis lundi au Conseil des droits de l'homme des nations unies fait état de crimes contre l'humanité. Quarante pages détaillant tortures physiques, morales, meurtres, viols sur les hommes, les femmes mais aussi les enfants. Personne n'est épargné. Et surtout, rien ne leur est épargné.

Cruauté envers les enfants. Certains ont été torturés jusqu’à la mort. Le rapport évoque les cas de Thamir Al Sharee, 14 ans et Hamza Al Katheeb, 13 ans, originaires de Sayda dans la région de Dar’a. Arrêtés et emmenés dans les locaux des services de renseignements de l’armée de l’air à Damas en avril, ils ne sont jamais rentrés chez eux. "Le rapport d’autopsie de Thamir Al Sharee montre des signes évidents de torture", peut-on lire dans le texte.

Un témoin, lui-même torturé, raconte avoir vu l’enfant le 14 mai. "Le garçon était allongé sur le sol, le corps complètement bleu. Il saignait abondamment des oreilles, des yeux et du nez. Il appelait son père et sa mère à l’aide. Il s’est évanoui après avoir été frappé à la tête avec la crosse d’un fusil".

"Les personnes étaient entravées aux mains et aux pieds par des menottes en plastique. Elles étaient battues sans la moindre pitié, y compris un enfant de 10 ans. Certains d’entre eux étaient tellement effrayés qu’ils s’urinaient dessus pendant qu’ils étaient battus. C’était cruel", raconte un déserteur dans le rapport.

Les viols d'enfants. Les rescapés ont assisté au viol de jeunes garçons. Un homme a rapporté avoir vu un adolescent de 15 ans se faire violer devant son père. Un homme de 40 ans a assisté au viol d’un enfant de 11 ans par trois officiers.

"Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie. Ils se sont ensuite tournés vers moi et m’ont dit : tu es le prochain", raconte-t-il. Son récit s'arrête là. Il n’a pas pu poursuivre son témoignage.

Abattus lors des manifestations. Là encore, il s'agit d'enfants. Des témoins ont affirmé avoir vu plusieurs enfants être frappés ou visés par des armes à feu dans plusieurs villes du pays. Selon le rapport de la commission, 256 enfants ont trouvé la mort depuis le début des violences en Syrie.

Encore sous le choc de ces scènes d'une violence extrême, un témoin évoque une petite fille de deux ans abattue le 13 août par un officier à Ladhiqiyah. La raison ? Une fois adulte, la fillette risquait de devenir une opposante à son tour.

Des enfants traumatisés. Certains ont vu l'horreur. Le rapport raconte le cas d'une petite fille de 2 ans qui a vu sa mère mourir sous ses yeux alors qu’elle essayait de franchir une barricade. Ces traumatismes vont indéniablement entraîner des séquelles sur ces enfants.

Les tortures physiques. De nombreuses victimes, celles qui ont survécu, racontent avoir été été battues avec des bâtons et des câbles électriques. Soumis à des électrochocs, les opposants ou supposés opposants sont privés de nourriture, d’eau et de sommeil. Bandeau sur les yeux, parfois menottés, ils ont été contraints de signer des confessions de crimes. Beaucoup ont été torturés avec ou sans confession.

Les sévices sexuels sur les hommes. Les forces de sécurité et l'armée obligent les hommes à rester nus. Plusieurs anciens détenus expliquent avoir été frappés au niveau des parties génitales, obligés de faire des fellations. Leurs bourreaux les ont soumis à des séances d'électrochocs et des brûlures de cigarettes sur l’anus. Nombre d’entre eux ont été menacés d’être violés devant leur famille. Et, pour les terroriser davantage, ils les menaçaient de violer leurs femmes et leurs filles.

D'autres racontent avoir été violés avec des bâtons. Et, comme pour détruire un plus leur honneur, certaines de ces victimes ont été agressées devant leurs proches. Un des témoins confie "ne plus se sentir un homme".

L'humiliation des femmes. La dignité des femmes a été bafouée dans leurs propres foyers, souvent en pleine nuit. Militaires et forces de sécurité leur ont découvert la tête en arrachant leurs foulards. Un acte d'une violence symbolique extrême pour des musulmanes pratiquantes car elles ne peuvent apparaître sans voile devant des hommes étrangers à la famille.

Des femmes violées. Des déserteurs de l’armée et des forces de sécurité ont également raconté avoir assisté à des viols de femmes. La commission a récolté peu de témoignages car un réel tabou entoure ce type d'agression. Les femmes violées refusent de parler de peur d'être ensuite ostracisées.

  • a a
6

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Brésil : Batman de retour dans les favelas

  2. Hier

    Sauvés par un SOS géant écrit sur le sable

  3. Hier

    Le Hamas et l'OLP enterrent la hache de guerre

  4. Hier

    Vol MH370 : des objets non identifiés récupérés sur une plage

  5. Hier

    Arménie : Erdogan présente les condoléances de la Turquie

  6. Hier

    Justin Bieber : un nouveau scandale au Japon

  7. Hier

    La colère des proches de Gilberto Rodrigues

  8. Hier

    Une lettre arrive 45 ans plus tard à la nouvelle adresse

  9. Hier

    L'opération de com' ratée de la police de New York

  10. Hier

    Rio : violentes émeutes après la mort d'un habitant

  1. Hier

    La mort de l'otage Gilberto Rodrigues Leal ne restera pas "impunie"

  2. Hier

    Ukraine : "l'opération anti-terroriste" va reprendre

  3. Hier

    Oscar Pistorius n'a pas pris de cours de théâtre

  4. Hier

    Airbnb supprime 2.000 annonces à New York

  5. Hier

    Népal : les sherpas en grève après la mort de leurs collègues

  6. Hier

    Joe Biden tend la main à Kiev

  7. Hier

    Crise ukrainienne : ces troublantes photos

  8. Hier

    L'alcool en poudre débarque aux Etats-Unis

  9. Hier

    60% des Japonais soutiennent la chasse à la baleine

  10. Hier

    Naufrage en Corée : le bilan passe à 104 morts

  1. Hier

    Syrie : les Etats-Unis soupçonnent une nouvelle attaque chimique

  2. Hier

    Raids meurtriers contre Al-Qaïda au Yémen

  3. Hier

    Le village espagnol "Tue les Juifs" pourrait changer de nom

  4. Hier

    Chili : l'incendie de Valparaiso "maîtrisé"

  5. Hier

    Birmanie : mort de Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie

  6. Hier

    A Kiev, Joe Biden tente de désamorcer la crise ukrainienne

  7. Hier

    Un adolescent survit caché dans le train d'atterrissage d'un avion

  8. Hier

    VIDEO - Une piscine secouée par un séisme

  9. Hier

    Vol MH370 : toujours aucune trace de l'épave

  10. Hier

    Il survit caché dans le train d'atterrissage d'un avion

  1. Hier

    Didier François : "on a fait des jeux d’échecs avec des boîtes de fromage"

  2. Hier

    Didier François : "il fallait y aller, c’est indiscutable"

  3. Hier

    Didier François : "4 jours sans manger et sans boire"

  4. Hier

    Didier François : "je retrouve ma radio, mon métier"

  5. Hier

    Un avion de Malaysia Airlines atterrit d'urgence

  6. Hier

    Naufrage du ferry: la présidente de Corée accuse l'équipage

  7. Hier

    Présidentielle en Afghanistan : Abdullah en tête au premier tour

  8. Hier

    Algérie : le concurrent Ali Benflis affirme avoir gagné

  9. Hier

    Edouard Elias : "Tout ce que j'attends, c'est reprendre un appareil photo"

  10. Hier

    La paix au centre de la messe de Pâques du pape François

  1. Hier

    Ukraine : fusillade dans l’est du pays

  2. Hier

    Algérie : onze militaires tués en Kabylie

  3. Hier

    Les journalistes libérés à l'heure des retrouvailles

  4. Hier

    Les journalistes ex-otages ont atterri à Evreux

  5. Hier

    Les ex-otages français sont en route pour la France

  6. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  7. Hier

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  8. Hier

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  9. Hier

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  10. Hier

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues