Obama lance l'offensive sur le Net

Par Laurent Berbon

Publié le 14 septembre 2011 à 14h52 Mis à jour le 14 septembre 2011 à 16h11

AttackWatch.com répond aux attaques lancées par les républicains contre la politique du président américain Barack Obama.

AttackWatch.com répond aux attaques lancées par les républicains contre la politique du président américain Barack Obama. © Capture écran

Le site AttackWatch.com entend contrer les "fausses allégations" du camp républicain.

Le président américain avait déjà compris en 2008 tout le poids d'Internet dans la course à la victoire. A un peu plus d'un an de la présidentielle , Barack Obama mobilise une nouvelle fois ses troupes sur la Toile. L'équipe de campagne du président américain pour 2012 – Obama for America - a mis en place mardi un site Internet : AttackWatch.com . L'initiative s'inspire du site "FightTheSmears", lancé en 2008 par le même camp. Objectif : identifier les attaques lancées par les républicains contre Barack Obama et donner aux partisans du président américain les outils pour y répondre sur le terrain.

S'appuyer sur des sources indépendantes

"Tuer dans l'oeuf ces attaques avant qu'elles ne fassent surface (...) et contre-attaquer avec la vérité". C'est ainsi que Jim Messina, le responsable de campagne de Barack Obama résume l'objectif du site AttackWatch.com .

Un site qui va plus loin que "FightTheSmears" , puisqu'il ne se contente pas de démentir des rumeurs, mais s'appuie aussi sur des sources indépendantes, histoire de répliquer aux allégations des républicains point par point et de la manière la plus incontestable possible.

Un site Internet qui s'inspire donc du "fact checking", une pratique journaliste anglo-saxonne qui fait appel aux contributions des internautes pour vérifier la véracité des déclarations des politiques. Outre-Atlantique, la méthode a déjà fait le succès de sites comme Politifact ou Fastcheck.org.

Les internautes envoyés "au front"

Concrètement, les partisans du président américain sont appelés à s'inscrire sur le site. Les internautes remplissent un formulaire dans lequel ils décrivent une fausse allégation lancée par un républicain. Un menu déroulant leur propose alors plusieurs options pour indiquer l'origine de l'attaque. Puis, les partisans, en "bons soldats", sont appelés à se rendre "sur le front".

"Vous serez informés des fausses allégations dès qu'elles font surface, et nous compterons alors sur vous pour répandre la vérité auprès de vos amis et réseaux personnels, et porter à notre connaissance toute nouvelle calomnie que vous entendrez", explique ainsi Jim Messina dans un mail envoyé à l'ensemble des "pro-Obama" et dont ABCNews rapporte le contenu.

La "guerre" est déclarée sur Twitter

Le site Web exhorte également les internautes à suivre le compte Twitter AttackWatch , qui compte actuellement plus de 2.500 "followers". Le fil est régulièrement alimenté pour donner "la vérité".

Piqués au vif, le camp républicain n'a pas tardé en à réagir, prenant directement "en otage" le hashtag Twitter #attackwatch, rapporte le New York Times . Depuis mardi soir, des centaines de messages ont été postés pour dénoncer l'initiative du camp Obama.

  • a a
0

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Brésil : Batman de retour dans les favelas

  2. Hier

    Sauvés par un SOS géant écrit sur le sable

  3. Hier

    Le Hamas et l'OLP enterrent la hache de guerre

  4. Hier

    Vol MH370 : des objets non identifiés récupérés sur une plage

  5. Hier

    Arménie : Erdogan présente les condoléances de la Turquie

  6. Hier

    Justin Bieber : un nouveau scandale au Japon

  7. Hier

    La colère des proches de Gilberto Rodrigues

  8. Hier

    Une lettre arrive 45 ans plus tard à la nouvelle adresse

  9. Hier

    L'opération de com' ratée de la police de New York

  10. Hier

    Rio : violentes émeutes après la mort d'un habitant

  1. Hier

    La mort de l'otage Gilberto Rodrigues Leal ne restera pas "impunie"

  2. Hier

    Ukraine : "l'opération anti-terroriste" va reprendre

  3. Hier

    Oscar Pistorius n'a pas pris de cours de théâtre

  4. Hier

    Airbnb supprime 2.000 annonces à New York

  5. Hier

    Népal : les sherpas en grève après la mort de leurs collègues

  6. Hier

    Joe Biden tend la main à Kiev

  7. Hier

    Crise ukrainienne : ces troublantes photos

  8. Hier

    L'alcool en poudre débarque aux Etats-Unis

  9. Hier

    60% des Japonais soutiennent la chasse à la baleine

  10. Hier

    Naufrage en Corée : le bilan passe à 104 morts

  1. Hier

    Syrie : les Etats-Unis soupçonnent une nouvelle attaque chimique

  2. Hier

    Raids meurtriers contre Al-Qaïda au Yémen

  3. Hier

    Le village espagnol "Tue les Juifs" pourrait changer de nom

  4. Hier

    Chili : l'incendie de Valparaiso "maîtrisé"

  5. Hier

    Birmanie : mort de Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie

  6. Hier

    A Kiev, Joe Biden tente de désamorcer la crise ukrainienne

  7. Hier

    Un adolescent survit caché dans le train d'atterrissage d'un avion

  8. Hier

    VIDEO - Une piscine secouée par un séisme

  9. Hier

    Vol MH370 : toujours aucune trace de l'épave

  10. Hier

    Il survit caché dans le train d'atterrissage d'un avion

  1. Hier

    Didier François : "on a fait des jeux d’échecs avec des boîtes de fromage"

  2. Hier

    Didier François : "il fallait y aller, c’est indiscutable"

  3. Hier

    Didier François : "4 jours sans manger et sans boire"

  4. Hier

    Didier François : "je retrouve ma radio, mon métier"

  5. Hier

    Un avion de Malaysia Airlines atterrit d'urgence

  6. Hier

    Naufrage du ferry: la présidente de Corée accuse l'équipage

  7. Hier

    Présidentielle en Afghanistan : Abdullah en tête au premier tour

  8. Hier

    Algérie : le concurrent Ali Benflis affirme avoir gagné

  9. Hier

    Edouard Elias : "Tout ce que j'attends, c'est reprendre un appareil photo"

  10. Hier

    La paix au centre de la messe de Pâques du pape François

  1. Hier

    Ukraine : fusillade dans l’est du pays

  2. Hier

    Algérie : onze militaires tués en Kabylie

  3. Hier

    Les journalistes libérés à l'heure des retrouvailles

  4. Hier

    Les journalistes ex-otages ont atterri à Evreux

  5. Hier

    Les ex-otages français sont en route pour la France

  6. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  7. Hier

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  8. Hier

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  9. Hier

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  10. Hier

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues