Obama lance l'offensive sur le Net

Par Laurent Berbon

Publié le 14 septembre 2011 à 14h52 Mis à jour le 14 septembre 2011 à 16h11

AttackWatch.com répond aux attaques lancées par les républicains contre la politique du président américain Barack Obama.

AttackWatch.com répond aux attaques lancées par les républicains contre la politique du président américain Barack Obama. © Capture écran

Le site AttackWatch.com entend contrer les "fausses allégations" du camp républicain.

Le président américain avait déjà compris en 2008 tout le poids d'Internet dans la course à la victoire. A un peu plus d'un an de la présidentielle , Barack Obama mobilise une nouvelle fois ses troupes sur la Toile. L'équipe de campagne du président américain pour 2012 – Obama for America - a mis en place mardi un site Internet : AttackWatch.com . L'initiative s'inspire du site "FightTheSmears", lancé en 2008 par le même camp. Objectif : identifier les attaques lancées par les républicains contre Barack Obama et donner aux partisans du président américain les outils pour y répondre sur le terrain.

S'appuyer sur des sources indépendantes

"Tuer dans l'oeuf ces attaques avant qu'elles ne fassent surface (...) et contre-attaquer avec la vérité". C'est ainsi que Jim Messina, le responsable de campagne de Barack Obama résume l'objectif du site AttackWatch.com .

Un site qui va plus loin que "FightTheSmears" , puisqu'il ne se contente pas de démentir des rumeurs, mais s'appuie aussi sur des sources indépendantes, histoire de répliquer aux allégations des républicains point par point et de la manière la plus incontestable possible.

Un site Internet qui s'inspire donc du "fact checking", une pratique journaliste anglo-saxonne qui fait appel aux contributions des internautes pour vérifier la véracité des déclarations des politiques. Outre-Atlantique, la méthode a déjà fait le succès de sites comme Politifact ou Fastcheck.org.

Les internautes envoyés "au front"

Concrètement, les partisans du président américain sont appelés à s'inscrire sur le site. Les internautes remplissent un formulaire dans lequel ils décrivent une fausse allégation lancée par un républicain. Un menu déroulant leur propose alors plusieurs options pour indiquer l'origine de l'attaque. Puis, les partisans, en "bons soldats", sont appelés à se rendre "sur le front".

"Vous serez informés des fausses allégations dès qu'elles font surface, et nous compterons alors sur vous pour répandre la vérité auprès de vos amis et réseaux personnels, et porter à notre connaissance toute nouvelle calomnie que vous entendrez", explique ainsi Jim Messina dans un mail envoyé à l'ensemble des "pro-Obama" et dont ABCNews rapporte le contenu.

La "guerre" est déclarée sur Twitter

Le site Web exhorte également les internautes à suivre le compte Twitter AttackWatch , qui compte actuellement plus de 2.500 "followers". Le fil est régulièrement alimenté pour donner "la vérité".

Piqués au vif, le camp républicain n'a pas tardé en à réagir, prenant directement "en otage" le hashtag Twitter #attackwatch, rapporte le New York Times . Depuis mardi soir, des centaines de messages ont été postés pour dénoncer l'initiative du camp Obama.

  • a a
0

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Sanctionnée, la Russie promet une hausse des prix de l'énergie

  2. Hier

    Les Turques sourient pour se moquer de leur ministre

  3. Hier

    Nigeria : la kamikaze n'avait que 10 ans

  4. Hier

    En Afghanistan, les Américains ont perdu la trace de milliers d'armes

  5. Hier

    Les soirées de l'ambassadeur de New York trop bruyantes pour ses voisins ?

  6. Hier

    Gaza : l'ONU dénonce l'attaque d'une école

  7. Hier

    Mort du dernier aviateur américain du bombardement d'Hiroshima

  8. Hier

    La France a évacué ses ressortissants de Libye

  9. Hier

    Belgique : Nemmouche inculpé pour "assassinat dans un contexte terroriste"

  10. Hier

    Guinée : une bousculade après un concert fait au moins 33 morts

  1. Hier

    Chavez est "heureux", c'est un "petit oiseau" qui le dit

  2. Hier

    Brésil : une usine à moustiques pour lutter contre... la dengue

  3. Hier

    Le célèbre "cornichon" de Londres est à vendre

  4. Hier

    Syrie : qui veut épouser un djihadiste ?

  5. Hier

    Europe et Etats-Unis sanctionnent la Russie

  6. Hier

    Violences à Gaza : le Hamas rejette toute trêve

  7. Hier

    Une lycéenne décapite une camarade : "je voulais tuer quelqu'un... pour voir"

  8. Hier

    Gaza : un bébé retiré vivant du ventre de sa mère morte

  9. Hier

    Air Algérie : "une question de jours" pour faire parler les boîtes noires (BEA)

  10. Hier

    Après avoir passé sa lune de miel sur le Concordia, il le détruit

  1. Hier

    La maison du chef du Hamas à Gaza pilonnée

  2. Hier

    Un avion contraint de se poser d'urgence à Bruxelles

  3. Hier

    Sarah Palin lance sa chaîne de télévision

  4. Hier

    Crash en Ukraine : l'enquête confirme "une forte explosion"

  5. Hier

    Israël : un missile tombe dans l'enceinte du plus grand hôpital de Gaza

  6. Hier

    L'équipage d'Air Algérie avait demandé à faire demi-tour

  7. Hier

    Un koala survit 90 km agrippé à une voiture, sur l'autoroute

  8. Hier

    Un père de famille tué par un avion sur une plage

  9. Hier

    MH17 : les experts font (encore) demi-tour

  10. Hier

    Gaza : la diplomatie internationale "manque de courage"

  1. Hier

    Japon : une ado tue et décapite une camarade de classe

  2. Hier

    Air Algérie : "si les boîtes noires sont exploitables, on saura rapidement"

  3. Hier

    Un djihadiste français arrêté au Maroc

  4. Hier

    La foudre fait un mort et huit blessés sur une plage

  5. Hier

    Gaza : nouvelle sommation de l'ONU pour un cessez-le-feu

  6. Hier

    Obama à Netanyahu : un cessez-le-feu "immédiat" est un "impératif stratégique"

  7. Hier

    Une manifestation pro-israélienne à Marseille

  8. Hier

    Crash d'Air Algérie: les boîtes noires en route pour la France

  9. Hier

    L’Iran réclame une aide humanitaire pour Gaza

  10. Hier

    Libye : la France enjoint ses ressortissants à quitter Tripoli

  1. Hier

    Air Algérie: une enquête judiciaire au Mali

  2. Hier

    Crash du vol MH17 : une mission militaire n'est "pas réaliste"

  3. Hier

    La RATP a lancé son premier tramway aux Etats-Unis

  4. Hier

    Ebola : un premier cas de virus confirmé au Sierra Leone

  5. Hier

    Gaza : le Hamas accepte une nouvelle trêve

  6. Hier

    Le Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

  7. Hier

    Iran : coups de fouet pour avoir mangé pendant le Ramadan

  8. Hier

    Vol MH17 : les experts néerlandais annulent leur déplacement sur le site du crash

  9. Hier

    Gaza : le Hamas accepte une trêve humanitaire pour l'Aïd

  10. Hier

    Tunisie : deux soldats tués par un groupe "terroriste"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues