Obama lance l'offensive sur le Net

Par Laurent Berbon

Publié le 14 septembre 2011 à 14h52 Mis à jour le 14 septembre 2011 à 16h11

AttackWatch.com répond aux attaques lancées par les républicains contre la politique du président américain Barack Obama.

AttackWatch.com répond aux attaques lancées par les républicains contre la politique du président américain Barack Obama. © Capture écran

Le site AttackWatch.com entend contrer les "fausses allégations" du camp républicain.

Le président américain avait déjà compris en 2008 tout le poids d'Internet dans la course à la victoire. A un peu plus d'un an de la présidentielle , Barack Obama mobilise une nouvelle fois ses troupes sur la Toile. L'équipe de campagne du président américain pour 2012 – Obama for America - a mis en place mardi un site Internet : AttackWatch.com . L'initiative s'inspire du site "FightTheSmears", lancé en 2008 par le même camp. Objectif : identifier les attaques lancées par les républicains contre Barack Obama et donner aux partisans du président américain les outils pour y répondre sur le terrain.

S'appuyer sur des sources indépendantes

"Tuer dans l'oeuf ces attaques avant qu'elles ne fassent surface (...) et contre-attaquer avec la vérité". C'est ainsi que Jim Messina, le responsable de campagne de Barack Obama résume l'objectif du site AttackWatch.com .

Un site qui va plus loin que "FightTheSmears" , puisqu'il ne se contente pas de démentir des rumeurs, mais s'appuie aussi sur des sources indépendantes, histoire de répliquer aux allégations des républicains point par point et de la manière la plus incontestable possible.

Un site Internet qui s'inspire donc du "fact checking", une pratique journaliste anglo-saxonne qui fait appel aux contributions des internautes pour vérifier la véracité des déclarations des politiques. Outre-Atlantique, la méthode a déjà fait le succès de sites comme Politifact ou Fastcheck.org.

Les internautes envoyés "au front"

Concrètement, les partisans du président américain sont appelés à s'inscrire sur le site. Les internautes remplissent un formulaire dans lequel ils décrivent une fausse allégation lancée par un républicain. Un menu déroulant leur propose alors plusieurs options pour indiquer l'origine de l'attaque. Puis, les partisans, en "bons soldats", sont appelés à se rendre "sur le front".

"Vous serez informés des fausses allégations dès qu'elles font surface, et nous compterons alors sur vous pour répandre la vérité auprès de vos amis et réseaux personnels, et porter à notre connaissance toute nouvelle calomnie que vous entendrez", explique ainsi Jim Messina dans un mail envoyé à l'ensemble des "pro-Obama" et dont ABCNews rapporte le contenu.

La "guerre" est déclarée sur Twitter

Le site Web exhorte également les internautes à suivre le compte Twitter AttackWatch , qui compte actuellement plus de 2.500 "followers". Le fil est régulièrement alimenté pour donner "la vérité".

Piqués au vif, le camp républicain n'a pas tardé en à réagir, prenant directement "en otage" le hashtag Twitter #attackwatch, rapporte le New York Times . Depuis mardi soir, des centaines de messages ont été postés pour dénoncer l'initiative du camp Obama.

  • a a
0

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 08h46

    Fukushima : de l'eau radioactive dans des réservoirs d'occasion

  2. 08h02

    Un cheval de course de la reine Elizabeth contrôlé positif au dopage

  3. 07h39

    Etats-Unis : innocenté par son ADN après 26 ans de prison

  4. 06h39

    Le vol MH17 aurait été abattu "par erreur"

  5. Hier

    Ces compagnies qui suspendent leurs vols vers Israël

  6. Hier

    Gaza : un soldat franco-israélien tué dans les affrontements

  7. Hier

    Londres va enquêter sur la mort de l'ex-espion Litvinenko

  8. Hier

    Dans le sud d’Israël, "je n’ai jamais pensé une seconde à rentrer en France"

  9. Hier

    La France livrera un 2e Mistral à la Russie, si...

  10. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : le propriétaire du ferry retrouvé mort

  1. Hier

    Crash en Ukraine : scène surréaliste pour récupérer les boîtes noires

  2. Hier

    Joyeux anniversaire prince George !

  3. Hier

    Gaza : plus de 100.000 Palestiniens déplacés

  4. Hier

    MH17 : l’ONU exige un accès libre au site du crash

  5. Hier

    Crash en Ukraine: Obama met la pression sur Poutine

  6. Hier

    Hollande veut "mettre un terme immédiat à la souffrance des populations à Gaza"

  7. Hier

    Vol MH17 : les Pays-Bas ouvrent une enquête pour crimes de guerre

  8. Hier

    Il survit une semaine en mangeant des insectes et de la neige

  9. Hier

    Malaysia Airlines vole au-dessus de la Syrie pour éviter l'Ukraine

  10. Hier

    MH17 : de fausses pages Facebook au nom des victimes du crash

  1. Hier

    Etats-Unis : un ado dénonce le racisme en vidéo

  2. Hier

    Ukraine : l'armée tente de reprendre Donetsk

  3. Hier

    Gaza : "Israël se bat les mains liées dans le dos"

  4. Hier

    Libye : l'aéroport de Tripoli, zone de guerre

  5. Hier

    Le Hamas revendique l'enlèvement d'un soldat israélien

  6. Hier

    Japon : séisme de 6,6 au large des côtes

  7. Hier

    Les premiers pas assurés du Prince George

  8. Hier

    Le roi des Belges appelle à la formation rapide d'un gouvernement

  9. Hier

    Conférence sur le sida : les membres rendent hommage à leurs confrères morts dans le MH17

  10. Hier

    À Gaza, des jours de plus en plus sanglants

  1. Hier

    Le cigarettier RJ Reynolds condamné à verser une indemnisation record

  2. Hier

    Malaysia Airlines : les passagers peuvent annuler leurs billets

  3. Hier

    L'ETA fait un pas de plus vers le désarmement total

  4. Hier

    Gaza : un soldat égyptien blessé par une roquette

  5. Hier

    Gaza : Mahmoud Abbas va rencontrer le chef du Hamas dimanche

  6. Hier

    Crash : Hollande et Porochenko n'accepteront "aucune entrave" à l'enquête

  7. Hier

    Paris : un braquage tourne en fusillade dans le métro

  8. Hier

    Crash du MH17 : Merkel et Poutine d'accord pour une enquête internationale

  9. Hier

    Gaza : Fabius hausse le ton

  10. Hier

    Crash du MH17 : des indices supprimés ?

  1. Hier

    Allemagne : au moins 10 morts dans un accident de bus

  2. Hier

    Vol MH17 : un accord sur une zone de sécurité

  3. Hier

    Gaza : Ban Ki-Moon au Proche-Orient samedi

  4. Hier

    "Si les Américains avaient la moindre preuve […], ils l’auraient dit"

  5. Hier

    Crash du MH17 : Interpol envoie des enquêteurs

  6. Hier

    Il risque la prison pour avoir envoyé un "sexto"

  7. Hier

    Leurs proches étaient dans le vol MH17 après le MH370

  8. Hier

    L'ONU demande une enquête internationale sur le crash en Ukraine

  9. Hier

    Crash en Ukraine : aucun Français à bord de l'avion

  10. Hier

    Rubygate : Silvio Berlusconi acquitté en appel

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues