Mali : le "coup de chapeau" d'Alain Juppé

Par Benoist Pasteau

Publié le 3 février 2013 à 11h39 Mis à jour le 4 février 2013 à 09h06

Juppé : "ça va être très difficile"

© EUROPE 1

L'ancien ministre des Affaires étrangères a salué le succès de l'intervention française au Mali.

Un succès incontestable. L'opération Serval, qui a permis en trois semaines de libérer Tombouctou, Gao ou encore Kidal, a été saluée dimanche matin par Alain Juppé. Invité du Grand rendez-vous Europe 1/i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France, l'ancien ministres des affaires étrangères est également revenu sur l'intervention française et le déplacement de François Hollande, samedi, au Mali. Morceaux choisis.

"Une armée efficace et courageuse". Avant tout débat politique, Alain Juppé a tenu à tirer "un grand coup de chapeau à nos forces armées". Il a salué "leur courage", "leurs compétences". "Très peu de pays peuvent mener des opérations de ce type dans d'aussi brefs délais", a ajouté le Maire de Bordeaux. "C'est la preuve que nous avons une armée efficace".

"Le président a eu raison". Dimanche matin, Alain Juppé a assuré que "le président a eu raison de décider cette intervention". Pourtant, relève Olivier Duhamel, éditorialiste pour Le Lab, l'ancien Premier ministre n'a pas toujours tenu ce discours. Le 16 janvier, il estimait que l'intervention "n'était peut-être pas la meilleure chose à envisager", et, le 28 janvier, il déplorait la solitude de la France au Mali, estimant que "la France s'honorerait à mobiliser davantage ses partenaires".

>> A lire : Juppé ravale ses doutes

"L'Europe a été nulle". Ce dernier point de vue, Alain Juppé l'a martelé dimanche matin. "L'Europe a été tout à fait nulle" sur le dossier malien. Il estime que l'Europe "aurait pu se bouger un peu plus" pour aider la France. "Nous sommes allés trop loin avec l'Europe pour ne pas aller plus loin", a-t-il ajouté, souhaitant une meilleure synergie militaire et politique.

Le parallèle avec Benghazi. L'accueil "triomphal" - selon ses mots - réservé à François Hollande à Sévaré, Tombouctou et Bamako, a rendu Alain Juppé nostalgique. "L'ambiance (...) m'a rappelé ce qu'on a vécu à Benghazi avec Nicolas Sarkozy. Quand on voit des hommes et des femmes qui ont failli périr crier 'vive la France', c'est un grand moment d'émotion", a-t-il souligné, disant "comprendre" François Hollande, qui a qualifié ce déplacement de "jour le plus important de sa vie politique".

"Il ne faut pas encore triompher". Gare à l'euphorie, prévient Alain Juppé. "Il ne faut pas encore triompher, ça peut être très compliqué", analyse-t-il. Plusieurs questions restent en suspens pour l'heure, notamment celle de "savoir comment nous allons achever cette mission". "Il faut se battre contre le terrorisme, la propagande, le trafic. Mais les terroristes ne sont pas anéantis. Ils ont fui et peuvent très bien se réorganiser", juge-t-il. Dimanche matin, l'armée française lui a apporté les premières réponses en direct : l'état-major de l'armée a annoncé que "d'importantes frappes aériennes" avait été effectuées au nord de Kidal.

  • a a
9

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 13h27

    La paix au centre de la messe de Pâques du pape François

  2. 13h02

    Ukraine : fusillade dans l’est du pays

  3. 11h39

    Algérie : onze militaires tués en Kabylie

  4. 09h03

    Les journalistes libérés à l'heure des retrouvailles

  5. 07h46

    Les journalistes ex-otages ont atterri à Evreux

  6. Hier

    Les ex-otages français sont en route pour la France

  7. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  8. Hier

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  9. Hier

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  10. Hier

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  1. Hier

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

  2. Hier

    Didier François et Edouard Elias, otages en Syrie depuis 10 mois, sont libres

  3. Hier

    Erdogan saisit la justice contre Twitter et YouTube

  4. Hier

    Algérie : Benflis ne "reconnaît pas" la victoire de Bouteflika

  5. Hier

    Algérie : un 4e mandat pour Abdelaziz Bouteflika

  6. Hier

    Un séisme de magnitude 7 secoue Mexico

  7. Hier

    Non, cette image n'est pas l'exoplanète Kepler-186f

  8. Hier

    Vol MH370 : vers une facture record

  9. Hier

    38 ans, l'âge où l'homme devient "vieux"

  10. Hier

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  1. Hier

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  2. Hier

    Naufrage en Corée : le capitaine arrêté

  3. Hier

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  4. Hier

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  5. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  6. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  7. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  8. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  9. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  10. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  1. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  2. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  3. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  4. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  5. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  6. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  7. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  8. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues