Libye : la France a armé les rebelles

Par Europe1.fr avec François Clémenceau

Publié le 29 juin 2011 à 15h05 Mis à jour le 1 juillet 2011 à 14h16

Les rebelles libyens sont maîtres du massif montagneux Djebel Nafoussa, à moins de 100 kilomètres de Tripoli.

Les rebelles libyens sont maîtres du massif montagneux Djebel Nafoussa, à moins de 100 kilomètres de Tripoli. © REUTERS

Les rebelles, en partie armés par la France, sont à moins d’une centaine de kilomètres de Tripoli.

Trois mois après le début de l’intervention militaire en Libye, le colonel Kadhafi est toujours à la tête du pays. La France, qui était et est toujours à la pointe de la coalition, n’a pourtant pas ménagé sa peine. Diplomatiquement, d’abord, mais aussi matériellement. D’après des informations révélées mercredi matin par Europe 1, Paris a parachuté il y a plusieurs semaines des armes à destination des rebelles libyens. Une information confirmée quelques heures plus tard par l'état-major français, s'attirant au passage les critiques de la Grande-Bretagne.

Objectif Tripoli

Les rebelles sont depuis un peu plus de six semaines maintenant, dotés en armement français de grande qualité. Il s’agit de lance-roquettes et de missiles antichars Milan notamment, qui ont été largués dans la région montagneuse du Djebel Nafissa, au sud de Tripoli, par les forces françaises grâce à des parachutes dont seule l’armée française au sein de la coalition dispose. Ces "moyens d'autodéfense" ont été largués début juin sur la région du djebel Nefoussa, a pour sa part déclaré mercredi le porte-parole de l'état-major, le colonel Thierry Burkhard.

Ce sont des parachutes qui ne se déploient qu’à 200 mètres de hauteur. L’arsenal a été complété par d’autres livraisons, effectuées par les forces du Qatar et des Emirats arabes unis sur des pistes d’atterrissage de fortune qui ont été construites depuis. "Il y avait du largage humanitaire et il s'est avéré qu'à un moment la situation sécuritaire menaçait les populations qui n'avaient pas les moyens de se défendre", a rapporté le colonel Burkhard.

L’objectif est que les rebelles soient fin prêts quand ils décideront de se lancer à l’assaut de la capitale Tripoli. D’après des documents "confidentiels défense" qu’Europe 1 a pu consulter, et qui ont servi de matériel de discussion mardi à l’Elysée entre le président Sarkozy et le Premier ministre du Conseil national de transition (CNT) libyen, les rebelles sont désormais maîtres d’une demi-douzaine de localités sur la ligne de crête du Djebel Nafoussa, à moins d’une centaine de kilomètres de Tripoli.

Kadhafi protégé par des mercenaires serbes

Au total, les rebelles du front sud, qui sont des berbères, sont donc idéalement placés géographiquement et disposeraient de suffisamment d’armement pour descendre vers la plaine et progresser vers Tripoli. En chemin, ils pourraient faire la jonction avec les rebelles de l’Est et prendre ainsi la capitale dans une sorte d’étau. Mais il faudrait pour cela bien entendu que le régime de Kadhafi s’affaiblisse davantage.

Selon une source haut placée, le colonel Kadhafi ne peut plus négocier maintenant son sort personnel. Il ne devrait sa survie qu’à un changement de résidence régulier, et passeraient des nuits dans des hôpitaux, des hôtels. Il bénéficierait également de la protection de mercenaires serbes, ce qui est une nouveauté.

Le scénario de l’assaut final sur Tripoli reste donc un vœu, une hypothèse. Mais il se disait mardi à l’Elysée qu’il fallait désormais compter en semaines et non plus en mois.

  • a a
5

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Erdogan saisit la justice contre Twitter et YouTube

  2. Hier

    Algérie : Benflis ne "reconnaît pas" la victoire de Bouteflika

  3. Hier

    Algérie : un 4e mandat pour Abdelaziz Bouteflika

  4. Hier

    Un séisme de magnitude 7 secoue Mexico

  5. Hier

    Non, cette image n'est pas l'exoplanète Kepler-186f

  6. Hier

    Vol MH370 : vers une facture record

  7. Hier

    38 ans, l'âge où l'homme devient "vieux"

  8. Hier

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  9. Hier

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  10. Hier

    Naufrage en Corée : le capitaine arrêté

  1. Hier

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  2. Hier

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  3. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  4. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  5. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  6. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  7. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  8. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  9. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  10. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  1. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  2. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  3. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  4. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  5. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  6. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

  7. Hier

    Un chef de la Camorra arrêté à Nice

  8. Hier

    Vol MH370 : le robot sous-marin replonge

  9. Hier

    Canada : la fête étudiante finit mal, cinq morts

  10. Hier

    Boston : sacs à dos suspects, évacuation massive

  1. Hier

    Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : 5 morts et 300 disparus

  2. Hier

    Accro aux jeux vidéo, il laisse son fils mourir de faim

  3. Hier

    Nigeria : des islamistes enlèvent plus de cent lycéennes

  4. Hier

    Chine : vers une métropole de 100 millions d’habitants

  5. Hier

    Italie : peine clémente pour Berlusconi

  6. Hier

    L’Amérique est devenue le continent le plus meurtrier

  7. Hier

    Soudan du Sud : le chef des rebelles menace la capitale

  8. Hier

    Une jolie lune rose le temps d'une éclipse

  9. Hier

    Libye : l'ambassadeur jordanien enlevé à Tripoli

  10. Hier

    L'Inde reconnaît un troisième genre

  1. Hier

    Ukraine : la Russie "ne veut pas d'intervention"

  2. Hier

    Egypte : attentat à la bombe au Caire

  3. Hier

    Ukraine : qui sont ces miliciens qui tentent de prendre l'Est ?

  4. Hier

    Vol MH370 : après un échec, le robot va replonger

  5. Hier

    Valls assistera à la canonisation de Jean Paul II

  6. Hier

    Affaire Snowden : le Guardian et le Washington Post récompensés par le prix Pulitzer

  7. Hier

    Russie : quand monsieur météo fait de la politique

  8. Hier

    Concordia : le capitaine parlait d'un "petit rocher"

  9. Hier

    Russie : Poutine va presque tripler son salaire

  10. Hier

    Utah : les corps de 7 nouveau-nés découverts

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues