La Cédéao au chevet du Mali

Par Assiya Hamza avec Sandrine Andréi et agences

Publié le 2 avril 2012 à 17h07 Mis à jour le 2 avril 2012 à 18h41

A l'issue d'un premier sommet le 29 mars à Abidjan, la Cédéao avait donné jusquà lundi à la junte pour rétablir l'ordre constitutionnel

A l'issue d'un premier sommet le 29 mars à Abidjan, la Cédéao avait donné jusquà lundi à la junte pour rétablir l'ordre constitutionnel © Reuters

Malgré l’avance des rebelles dans le nord du pays, les putschistes refusent de quitter le pouvoir.

C'est la réunion de la dernière chance. Plus d'une semaine après le renversement du président malien Amadou Toumani Touré par un coup d'Etat militaire, les chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se réunissent lundi à Dakar pour tenter de sauver le pays en proie à une crise sans précédent. Alors que les putschistes s'accrochent au pouvoir, tout en promettant des élections à une date ultérieure, les rebelles touaregs continuent à grignoter du terrain dans le nord. Europe1.fr fait le point sur la situation.

Quel est le rôle de la Cédéao ? Une quinzaine de chefs d'Etat ouest-africains se réunissent ce lundi à Dakar pour décider des mesures d'urgence à prendre face à la détérioration de la situation. Le sommet de Dakar intervient quatre jours après celui du 29 mars à Abidjan qui avait donné aux "tombeurs" du président Amadou Toumani Touré (ATT), jusqu'à lundi pour un retour à l'ordre constitutionnel. Par ailleurs, face à la crainte de déstabilisation de toute la région, près de 2.000 hommes ont été mis en état d'alerte. "Nous tenons à l'intégrité du territoire malien. Nous mettrons tous les moyens pour stopper cette rébellion et que le Mali retrouve l'intégrité de son territoire. C'est un devoir pour la sous-région", a insisté dimanche le président ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Cédéao.

Que fait la junte ? Malgré l'ultimatum de la Cédéao, les mutins continuent de s'accrocher au pouvoir. La junte avait jusqu'à dimanche soir pour céder le pouvoir sous peine de sanctions politiques et économiques. En vain. Les mutins ont promis dimanche le retour à un pouvoir civil et une transition vers des élections à une date non précisée. Elle a aussi pris "l'engagement solennel" de rétablir immédiatement la Constitution de février 1992, ainsi que les institutions républicaines dissoutes lors du putsch.

Où en sont les rebelles touaregs ? Les capitales régionales du nord tombent les unes après les autres. Le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) a annoncé dimanche avoir pris le contrôle de Tombouctou et de sa région entière, dernière ville du nord-est du Mali encore sous contrôle gouvernemental. Dans la nuit de samedi à dimanche, Gao est tombée aux mains des rebelles touaregs et des groupes armés islamistes. Située à un millier de kilomètres au nord-est de Bamako, cette cité d'environ 90.000 habitants, abritait l'état-major des forces gouvernementales pour toute la région Nord.

"Les gens ont faim. Ils ont saccagé, pillé les magasins de la Croix rouge", raconte un instituteur de Gao joint au téléphone par Europe 1 lundi." Ils n’ont pas de quoi se nourrir. Il n’y a pas de transport avec les autres villes. J’ai passé toute la matinée à chercher un véhicule pour rallier mon village mais je n’ai pas pu. Il y a des coups de feu et des gens ont été blessés par des balles perdues. Ils ont saccagé les hôpitaux. Il n’y a pas de pouvoir. Nous avons vraiment peur", a-t-il conclu.

La chute de Gao est intervenue 24 heures après la prise de Kidal, à environ 300 km plus au nord-est.

Quelle est la position de la France ? En déplacement à Dakar pour l'investiture du nouveau président sénégalais Macky Sall, le chef de la diplomatie française Alain Juppé a réaffirmé lundi son soutien à la Cédéao. "Nous pouvons aider sur le plan logistique ou de la formation, mais il n'est pas question de mettre des soldats français sur le sol du Mali", a-t-il assuré. Le Quai d'Orsay appelle également les ressortissants français "dont la présence n'est pas indispensable, de quitter provisoirement" le Mali, indique le ministère des Affaires étrangères sur son site internet.

  • a a
3

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 13h23

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  2. 12h39

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  3. 12h34

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  4. 12h01

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

  5. 11h24

    Didier François et Edouard Elias, otages en Syrie depuis 10 mois, sont libres

  6. Hier

    Erdogan saisit la justice contre Twitter et YouTube

  7. Hier

    Algérie : Benflis ne "reconnaît pas" la victoire de Bouteflika

  8. Hier

    Algérie : un 4e mandat pour Abdelaziz Bouteflika

  9. Hier

    Un séisme de magnitude 7 secoue Mexico

  10. Hier

    Non, cette image n'est pas l'exoplanète Kepler-186f

  1. Hier

    Vol MH370 : vers une facture record

  2. Hier

    38 ans, l'âge où l'homme devient "vieux"

  3. Hier

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  4. Hier

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  5. Hier

    Naufrage en Corée : le capitaine arrêté

  6. Hier

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  7. Hier

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  8. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  9. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  10. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  1. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  2. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  3. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  4. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  5. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  6. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  7. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  8. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  9. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  10. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  1. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues