Climat : le scénario catastrophe

Par Sophie Amsili

Publié le 19 novembre 2012 à 16h42 Mis à jour le 19 novembre 2012 à 23h01

Une année très chaude

Selon une étude, la planète pourrait gagner 4 degrés dès 2060. L'impact serait désastreux.

A peine quelques degrés supplémentaires, et les conséquences pourraient être catastrophiques, imprévisibles et mondiales. Dans son rapport sur le changement climatique publié lundi, la Banque mondiale tire ainsi la sonnette d'alarme : sans effort supplémentaire, la planète va droit à la catastrophe, citant entre autres des vagues de chaleur sans précédent, de graves sécheresses, une baisse des stocks mondiaux de denrées alimentaires, une perte d’écosystèmes et de biodiversité et une élévation dangereuse du niveau des mers.

Quatre degrés supplémentaires dans cinquante ans ? Seon le rapport de l'institution financière, le calendrier est le suivant : même si nous respectons les engagements actuels de réduction des gaz à effet de serre, la température mondiale devrait augmenter de plus de 3%, peut-être de 4% d'ici 2100. Si ces engagements ne sont pas tenus, la hausse pourrait se produire encore plus vite, en 2060, soit dans moins de cinquante ans. Or, une hausse de 4% signifie une élévation du niveau de la mer de 0,5 à 1 mètre.

Les plus pauvres sont les plus menacés. "Aucune nation ne sera épargnée par les impacts du changement climatique", prévient le rapport. Cependant, les régions plus pauvres seront les plus touchées, celles-là même qui sont "le moins aptes économiquement, institutionnellement, scientifiquement et techniquement à faire face et à s'adapter aux catastrophes". Les Petits Etats insulaires en développement (SIDS) et les Pays les moins avancés (LDC), deux catégories de pays reconnues par les Nations unies, ont prévenu qu'une hausse de la température supérieure à 1,5° menacerait leur développement, voire leur survie.

L'exemple de l'Afrique subsaharienne. Dans ce rapport, on peut retenir un exemple : l'Afrique subsaharienne. La Banque mondiale y redoute des "effets en cascade en grande partie imprévisibles" : une montée du niveau de la mer entraînerait une contamination de l'eau douce par de l'eau salée, qui perturberait les écosystèmes et l'agriculture, qui, à leur tour, entraîneraient des déplacements de population, aggravant le risque de conflit sur le continent. En chiffres, 4 degrés supplémentaires signifie, selon les calculs de la Banque mondiale, une disparition de 25 à 42% des 5197 espèces végétales étudiées en Afrique. 35% des terres cultivables ne le seraient plus. Enfin, les nouvelles espèces de moustiques apparues à la faveur de la hausse de la température pourraient augmenter de 50% le risque de transmission de la malaria.

Il est encore possible d'éviter le pire. "Nous pouvons et nous devons éviter une hausse de 4 degrés", affirme le président du groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, rappelant "notre responsabilité morale d’agir pour le bien des générations futures, et en particulier les plus pauvres." "Nous n'en finirons jamais avec la pauvreté si nous ne réglons pas le problème du changement climatique, ajoute-t-il. C'est l'un des plus grands défis de la justice sociale aujourd'hui." "J'ai l'espoir que ce rapport nous pousse à agir", conclut-il.

La Banque mondiale a elle-même doublé l'année dernière le montant de son aide aux pays qui tentent de s'adapter au changement climatique. L'institution gère aujourd'hui 7,2 milliards de dollars de fonds d'investissements climatiques dans 48 pays.

  • a a
12

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Gaza : réunion internationale à Paris samedi

  2. Hier

    Israël rejette la proposition de cessez-le-feu de Kerry

  3. Hier

    Air France reprend ses vols vers Tel-Aviv

  4. Hier

    Une discothèque espagnole fermée après une "fellation collective"

  5. Hier

    Japon : cette île qui n'en finit plus de grossir

  6. Hier

    Crash d'Air Algérie : les premières images du site

  7. Hier

    De drôles de poupées effraient des habitants de Californie

  8. Hier

    Crash d'Air Algérie : la piste météo est privilégiée

  9. Hier

    Une tempête solaire a bien failli nous renvoyer "au 18e siècle"

  10. Hier

    Crash du vol Air Algérie : une boîte noire retrouvée

  1. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : "Tout le monde renâcle à s'équiper" en balises

  2. Hier

    Crash d'Air Algérie : les familles sont "dévastées"

  3. Hier

    La nuit où l'épave de l'avion d'Air Algérie a été retrouvée

  4. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : "peu probable de retrouver des survivants"

  5. Hier

    L'épave d'Air Algérie repérée dans "une zone dangereuse"

  6. Hier

    Un journaliste de CNN retenu par les séparatistes en Ukraine

  7. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : "Mon frère tenait à ce voyage"

  8. Hier

    Shimon Peres a quitté la présidence israélienne

  9. Hier

    L'épave de l'avion d'Air Algérie localisée au Mali

  10. Hier

    Gaza : attaque meurtrière contre une école de l'ONU

  1. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : "On ne sait pas, on ne sait rien"

  2. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : la nièce de Fidel Castro n'était pas à bord

  3. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : l'épave aurait été retrouvée

  4. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : "Notre sœur est partie hier soir"

  5. Hier

    Elizabeth II se retrouve par hasard sur un selfie et fait le buzz

  6. Hier

    Crash du vol d'Air Algérie : Hollande reporte son voyage à La Réunion

  7. Hier

    L'avion d'Air Algérie contrôlé "en bon état" la semaine dernière

  8. Hier

    L'avion d'Air Algérie s'est probablement écrasé, selon Fabius

  9. Hier

    Air Algérie : Hollande décale son départ pour La Réunion

  10. Hier

    Vol d'Air Algérie : l'avion se serait écrasé

  1. Hier

    Disparition du vol d'Air Algérie : "le timing est inquiétant"

  2. Hier

    Disparition du vol d'Air Algérie : "la météo était très mauvaise"

  3. Hier

    L'avion d'Air Algérie disparu avait 50 à 80 Français à bord

  4. Hier

    L'avion d'Air Algérie : 50 à 80 Français à bord

  5. Hier

    Le guide suprême iranien propose un référendum pour la fin d'Israël

  6. Hier

    La Centrafrique signe un cessez-le-feu inédit

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues