Budget européen : "il y a un accord !"

Par Sophie Amsili et Thomas Morel

Publié le 8 février 2013 à 06h25 Mis à jour le 8 février 2013 à 16h50

Budget européen : "il y a un accord !"

© MAXPPP

L'ESSENTIEL - Les dirigeants européens ont trouvé un accord, a annoncé Herman Van Rompuy.

L'INFO. Les négociations à Bruxelles entre dirigeants européens, qui duraient depuis jeudi soir, ont abouti vendredi en fin d'après-midi, a annoncé sur son compte Twitter le président du Conseil européen, Herman van Rompuy. "Il y a un accord! Le Conseil européen s'est mis d'accord sur un cadre financier pluriannuel pour le reste de la décennie. Cela valait la peine d'attendre", a-t-il écrit peu après 16 heures. Selon les premiers éléments, l'accord devrait porter sur un budget de crise pour les sept prochaines années, en baisse de 3,4% par rapport aux sept années précédentes.


>> Le résumé de la journée de jeudi

De telles coupes, c'est du jamais vu. D'après les premières informations sur les négociations, le dernier texte proposé par le président du Conseil européen Herman van Rompuy prévoit 960 milliards d'euros de crédits d'engagement (c'est-à-dire le plafond de dépenses autorisé) pour la période allant de 2014 à 2020. C'est 33 milliards d'euros de moins que pour 2007 à 2013. Les crédits de paiement (c'est-à-dire les dépenses effectives) devraient, elles, atteindre 908,4 milliards d'euros, soit 34 milliards d'euros de moins qu'avant. Ce serait la première fois depuis le Traité de Rome, en 1957, que le budget alloué à l'Union européenne (UE) reculerait. Contacté par Europe1.fr, Alain Lamassoure, président de la commission des Budgets au Parlement européen et eurodéputé du groupe de droite PPE, a jugé "inacceptables" les premiers chiffres évoqués. "Dans le meilleur des cas, cela nous ramène au budget de 2007, avant la crise. Mais dans le pire des cas, on revient à 2004, lorsque l'UE comptait 15 membres. La politique mourrait à petit feu. Tout esprit européen ne peut que se révolter."


Où seront les coupes ? La Politique agricole commune (PAC) est relativement épargnée, au grand soulagement de la France. Le programme voit tout de même son budget diminuer de 50 milliards d'euros à 373 milliards. Pour Alain Lamassoure, ce n'est "pas anormal" dans une période où les prix de vente des matières premières agricoles sont "très au-dessus du prix de revient" des agriculteurs. "En revanche, ce qui n'est pas acceptable, c'est que les investissements d'avenir, au cœur du pacte de croissance défendu par François Hollande, n'augmente que de manière dérisoire. Ce n'est pas avec ça qu'on va retrouver de la compétitivité et faire face aux Etats-Unis et à la Chine."

Quant aux aides aux personnes les plus démunies, comme le craignaient les associations, elles sont amputées d'un tiers de leur budget : elles s’élèveraient désormais à 2,1 milliards, contre 3,5 milliards pour la période 2007-2013, note la correspondante d'Europe 1 à Bruxelles Isabelle Ory :


Mais certains postes de dépenses, eux, augmentent. Un programme d'aide aux jeunes chômeurs serait ainsi créé, doté d'un fonds de 6 milliards d'euros.

Au total, le budget européen coûterait 0,75 euro par jour aux Français :


Une victoire britannique ? Ce sont donc les partisans de la rigueur qui paraissent avoir obtenu le plus de concessions. En première ligne, la Grande-Bretagne. David Cameron, dont c'est le premier sommet européen depuis l'annonce d'un référendum en Grande-Bretagne sur l'appartenance du pays à l'Union européenne, est arrivé à Bruxelles déterminé.

Budget européen : "il y a un accord !"

David Cameron à Bruxelles, le 8 février. © Reuters

"En novembre, les chiffres présentés étaient vraiment trop élevés. Ils doivent redescendre. Et si ce n'est pas le cas, il n'y aura pas d'accord", avait-il lancé d'emblée. Du côté de la France, on parle déjà d'un "compromis pas mirobolant, mais acceptable".

>> LIRE AUSSI : Cameron et l'UE : "une partie de poker"

Qui a vraiment perdu ? François Hollande essuie donc un revers, mais pour Alain Lamassoure, "le vrai perdant du sommet, c'est l'Europe". "Tout est pollué par le fait que les préoccupations premières des dirigeants sont de maximiser ce qu'ils retirent du budget européen, et minimiser ce qu'ils y apportent", commente-t-il. Dans les années 80, seul le Premier ministre britannique Margaret Thatcher répétait "I want my money back" (je veux récupérer mon argent), mais "aujourd'hui, nous avons 27 Margaret Thatcher autour de la table." Après un tel accord, il reste à connaître la décision du Parlement européen qui pourrait retoquer le budget décidé par les dirigeants.

>> LIRE AUSSI : Sommet européen : chacun affûte ses armes

  • a a
27

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

27 Commentaires

  1. Par 424769 à 23:29 le 22/10/2013

    économies? Du déjà dit , pas tenu

    tout ce que l'on voit en France c'est le ballet incessant des voyages partout dans le monde de Hollande et des ministres. Travaillez donc avec des reunions via internet, cela fera des économies. Qu'allait faire La concubine avec Taubira? avec l'argent de qui?

  2. Par HORUS95 à 19:15 le 08/02/2013

    Le début de la fin (de l'Europe)

    L'Europe, un machin ingérable et disparate, ne tient que par l'entente de quelques pays!L'axe franco-allemand est torpillé, et Merkel a trouvé un allié (Cameron), en forme de pacte avec le diable!Cette débâcle est l'oeuvre d'un seul homme, prétentieux, suffisant, naïf, dogmatique, et incompétent en économie: Hollande!

  3. Par joelboby à 18:45 le 08/02/2013

    Et notre fanfaron a encore été enfarinné

    Comme à chaque les autres le ridiculisent (et malheureusement nous avec).Mais quelle idée tordue ont eu certains pour mettre ce nullissime et ses khmers roses à la tête de notre pays ?

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. Hier

    Les ex-otages français sont en route pour la France

  2. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  3. Hier

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  4. Hier

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  5. Hier

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  6. Hier

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

  7. Hier

    Didier François et Edouard Elias, otages en Syrie depuis 10 mois, sont libres

  8. Hier

    Erdogan saisit la justice contre Twitter et YouTube

  9. Hier

    Algérie : Benflis ne "reconnaît pas" la victoire de Bouteflika

  10. Hier

    Algérie : un 4e mandat pour Abdelaziz Bouteflika

  1. Hier

    Un séisme de magnitude 7 secoue Mexico

  2. Hier

    Non, cette image n'est pas l'exoplanète Kepler-186f

  3. Hier

    Vol MH370 : vers une facture record

  4. Hier

    38 ans, l'âge où l'homme devient "vieux"

  5. Hier

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  6. Hier

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  7. Hier

    Naufrage en Corée : le capitaine arrêté

  8. Hier

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  9. Hier

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  10. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  1. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  2. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  3. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  4. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  5. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  6. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  7. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  8. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  9. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  10. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  1. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  2. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  3. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues