Assange et "l'affaire du préservatif"

Par Europe1.fr

Publié le 7 décembre 2010 à 18h51 Mis à jour le 8 décembre 2010 à 12h37

La qualification de "viol" retenue à l'encontre de Julian Assange est vivement contestée par son avocat, qui parle de "sexe par surprise".

La qualification de "viol" retenue à l'encontre de Julian Assange est vivement contestée par son avocat, qui parle de "sexe par surprise". © REUTERS/WIKILEAKS

Selon le scénario établi par la police suédoise, il ne peut pas être accusé de viol, affirme son avocat.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par la Suède, Julian Assange a été arrêté mardi par la police britannique, et a passé sa première nuit en prison. Le fondateur de WikiLeaks est accusé de viol et d’agression sexuelle par deux femmes. Mais pour son avocat Mark Stephens, qui s’appuie sur les documents de procédure, son client devrait être accusé de "sexe par surprise", un délit reconnu par la justice suédoise, et non de viol. Retour sur les faits.

La femme "A", la femme "B"

Selon le Daily Mail , qui a eu accès aux fameux documents, Julian Assange a débarqué en Suède le 11 août 2010 pour participer à un séminaire à l’invitation du Parti social-démocrate suédois. Il restera une semaine à Stockholm, au cours de laquelle il aura des relations sexuelles avec deux femmes différentes, selon le quotidien britannique, traduit par le journaliste Patrice Thomas sur son blog.

La première de ces "victimes" présumées n’est autre que l’une des organisatrices du séminaire. La "femme A", comme l’appellent les policiers suédois dans leurs comptes-rendus, avait offert de prêter son appartement à Julian Assange, puisqu’elle-même devait être absente. Finalement retenue à Stockholm, elle a accepté de partager son domicile avec son invité.

Un préservatif craque

"Puis ils sont sortis pour dîner", raconte un policier. "Quand ils sont rentrés, ils ont eu des relations sexuelles, mais il y a eu un problème avec le préservatif, qui a craqué. La plaignante a dit qu’elle pensait que Julian Assange a fait cela délibérément. Lui a insisté disant que c’était un accident." La femme a voulu stopper leurs ébats, mais Julian Assange aurait refusé. Premier grief.

Dès le lendemain, la "femme B" faisait son apparition. C’est une jeune femme de 20 ans environ, fascinée par l’action et la personnalité du fondateur de WikiLeaks, et qui s’était débrouillée pour se faire embaucher dans le personnel d’accueil du séminaire. Lors de la prise de parole de Julian Assange, elle était assise au premier rang. Puis elle est parvenue à se faire inviter au restaurant en compagnie du groupe accompagnant le fondateur de WikiLeaks.

Au cours du repas, et au prix d’efforts visibles, selon un participant, elle est parvenue à attirer l’attention de Julian Assange. Les deux protagonistes ont alors faussé compagnie à leurs camarades et sont allés au cinéma où, de l’aveu même de la jeune femme, ils "sont allés bien au-delà des baisers et des caresses". Deux jours plus tard, les deux amants se sont revus, chez la jeune femme. Le couple a de nouveau eu des relations sexuelles, mais cette fois Julian Assange aurait refusé de mettre un préservatif, malgré l’insistance de sa partenaire.

Une magistrate militante

L’affaire aurait pu en rester là si les deux femmes ne s’étaient pas rencontrées. La première avait en effet embauché la seconde pour le séminaire, et au cours d’une conversation, elles se sont rendu compte qu’elles avaient toutes les deux eu une aventure avec le même homme. Après avoir toutes deux évoqué des rapports non protégés et leur peur d’une maladie sexuellement transmissible, elles ont décidé de porter plainte au commissariat, notamment parce que Julian Assange a refusé de se plier à un test de dépistage.

Pour James Catlin, qui a été l'avocat de Julian Assange, "cette affaire entrera dans l'histoire comme l'affaire du préservatif. Il y a un préservatif au début. Et puis il n'y a plus de préservatif. Et le rapport est toujours consenti. Mais par la suite, les femmes en question disent : "voilà, le préservatif aurait dû rester en place tout le temps, alors tu as fait quelque chose de mal"".

Une amende de 546 euros

La plainte ayant été jugée recevable, restait à définir les chefs d’accusation. Pour deux premiers procureurs, les faits ne justifient pas la qualification de viol, mais uniquement de "sexe par surprise", un délit passible en Suède de 5.000 couronnes, soit 546 euros. Mais pour une troisième, Marianne Ny, cela ne fait aucun doute. Car la magistrate milite pour une réforme des lois suédoises sur le viol, et notamment l’extension au refus de porter un préservatif.

C’est sur cette base que Marianne Ny a relancé l’enquête pour viol et agression sexuelle et lancé un mandat d’arrêt international sur ces qualifications. Qui font peser sur Julian Assange une peine potentielle de quatre ans de prison.

La crainte d'une extradition

L'arrestation de Julian Assange marque pour lui la fin d'une vie de fugitif. Il n’utilisait plus sa carte bleue, changeait très souvent de téléphone portable, ne disait jamais où il se rendait. Bref, une vie en sous-marin. En se livrant, Julian Assange est donc entré dans le système judiciaire international. La Suède a la priorité, mais les Etats-Unis peuvent déposer une demande d'extradition pour récupérer Julian Assange. C'est ce que craint d'ailleurs le fils du fondateur de WikiLeaks.

  • a a
8

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 07h54

    La Centrafrique signe un cessez-le-feu inédit

  2. 07h38

    Gaza : les vols américains peuvent reprendre vers Israël

  3. 07h19

    Nigeria : un double attentat-suicide très meurtrier

  4. 07h16

    Et si on trouvait des extraterrestres grâce à... leur pollution ?

  5. 06h25

    Etats-Unis : deux heures d'agonie pour un condamné à mort

  6. Hier

    Crash à Taïwan : deux Françaises parmi les victimes

  7. Hier

    Le selfie d'une ado à Auschwitz ne passe pas

  8. Hier

    Ukraine : un chef séparatiste admet la présence de missiles BUK

  9. Hier

    Sierra Leone : un responsable de la lutte anti-Ebola attrape le virus

  10. Hier

    Vol MH17 : les boîtes noires ne sont pas altérées

  1. Hier

    MH17 : les Pays-Bas accueillent les premiers morts

  2. Hier

    Au moins 42 morts dans un accident d'avion à Taiwan

  3. Hier

    Gaza : pause humanitaire dans deux zones de combat

  4. Hier

    L'ONU lance une enquête sur l'offensive israélienne

  5. Hier

    Ukraine : deux avions de chasse abattus dans l'Est du pays

  6. Hier

    Le mystère des drapeaux blancs du pont de Brooklyn

  7. Hier

    La Chine (encore) touchée par un scandale alimentaire

  8. Hier

    Fukushima : de l'eau radioactive dans des réservoirs d'occasion

  9. Hier

    Hippisme : un cheval de la reine Elizabeth contrôlé positif

  10. Hier

    Etats-Unis : innocenté par son ADN après 26 ans de prison

  1. Hier

    Le vol MH17 aurait été abattu "par erreur"

  2. Hier

    Ces compagnies qui suspendent leurs vols vers Israël

  3. Hier

    Gaza : un soldat franco-israélien tué dans les affrontements

  4. Hier

    Londres va enquêter sur la mort de l'ex-espion Litvinenko

  5. Hier

    Dans le sud d’Israël, "je n’ai jamais pensé une seconde à rentrer en France"

  6. Hier

    La France livrera un 2e Mistral à la Russie, si...

  7. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : le propriétaire du ferry retrouvé mort

  8. Hier

    Crash du vol MH17 : scène surréaliste pour récupérer les boîtes noires

  9. Hier

    Joyeux anniversaire prince George !

  10. Hier

    Gaza : plus de 100.000 Palestiniens déplacés

  1. Hier

    MH17 : l’ONU exige un accès libre au site du crash

  2. Hier

    Crash en Ukraine: Obama met la pression sur Poutine

  3. Hier

    Hollande veut "mettre un terme immédiat à la souffrance des populations à Gaza"

  4. Hier

    Vol MH17 : les Pays-Bas ouvrent une enquête pour crimes de guerre

  5. Hier

    Il survit une semaine en mangeant des insectes et de la neige

  6. Hier

    Malaysia Airlines vole au-dessus de la Syrie pour éviter l'Ukraine

  7. Hier

    MH17 : de fausses pages Facebook au nom des victimes du crash

  8. Hier

    Etats-Unis : un ado dénonce le racisme en vidéo

  9. Hier

    Ukraine : l'armée tente de reprendre Donetsk

  10. Hier

    Gaza : "Israël se bat les mains liées dans le dos"

  1. Hier

    Libye : l'aéroport de Tripoli, zone de guerre

  2. Hier

    Le Hamas revendique l'enlèvement d'un soldat israélien

  3. Hier

    Japon : séisme de 6,6 au large des côtes

  4. Hier

    Les premiers pas assurés du Prince George

  5. Hier

    Le roi des Belges appelle à la formation rapide d'un gouvernement

  6. Hier

    Conférence sur le sida : les membres rendent hommage à leurs confrères morts dans le MH17

  7. Hier

    À Gaza, des jours de plus en plus sanglants

  8. Hier

    Le cigarettier RJ Reynolds condamné à verser une indemnisation record

  9. Hier

    Malaysia Airlines : les passagers peuvent annuler leurs billets

  10. Hier

    L'ETA fait un pas de plus vers le désarmement total

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues