Alerte info Aquilino Morelle annonce sa démission > En savoir plus

Assange et "l'affaire du préservatif"

Par Europe1.fr

Publié le 7 décembre 2010 à 18h51 Mis à jour le 8 décembre 2010 à 12h37

La qualification de "viol" retenue à l'encontre de Julian Assange est vivement contestée par son avocat, qui parle de "sexe par surprise".

La qualification de "viol" retenue à l'encontre de Julian Assange est vivement contestée par son avocat, qui parle de "sexe par surprise". © REUTERS/WIKILEAKS

Selon le scénario établi par la police suédoise, il ne peut pas être accusé de viol, affirme son avocat.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par la Suède, Julian Assange a été arrêté mardi par la police britannique, et a passé sa première nuit en prison. Le fondateur de WikiLeaks est accusé de viol et d’agression sexuelle par deux femmes. Mais pour son avocat Mark Stephens, qui s’appuie sur les documents de procédure, son client devrait être accusé de "sexe par surprise", un délit reconnu par la justice suédoise, et non de viol. Retour sur les faits.

La femme "A", la femme "B"

Selon le Daily Mail , qui a eu accès aux fameux documents, Julian Assange a débarqué en Suède le 11 août 2010 pour participer à un séminaire à l’invitation du Parti social-démocrate suédois. Il restera une semaine à Stockholm, au cours de laquelle il aura des relations sexuelles avec deux femmes différentes, selon le quotidien britannique, traduit par le journaliste Patrice Thomas sur son blog.

La première de ces "victimes" présumées n’est autre que l’une des organisatrices du séminaire. La "femme A", comme l’appellent les policiers suédois dans leurs comptes-rendus, avait offert de prêter son appartement à Julian Assange, puisqu’elle-même devait être absente. Finalement retenue à Stockholm, elle a accepté de partager son domicile avec son invité.

Un préservatif craque

"Puis ils sont sortis pour dîner", raconte un policier. "Quand ils sont rentrés, ils ont eu des relations sexuelles, mais il y a eu un problème avec le préservatif, qui a craqué. La plaignante a dit qu’elle pensait que Julian Assange a fait cela délibérément. Lui a insisté disant que c’était un accident." La femme a voulu stopper leurs ébats, mais Julian Assange aurait refusé. Premier grief.

Dès le lendemain, la "femme B" faisait son apparition. C’est une jeune femme de 20 ans environ, fascinée par l’action et la personnalité du fondateur de WikiLeaks, et qui s’était débrouillée pour se faire embaucher dans le personnel d’accueil du séminaire. Lors de la prise de parole de Julian Assange, elle était assise au premier rang. Puis elle est parvenue à se faire inviter au restaurant en compagnie du groupe accompagnant le fondateur de WikiLeaks.

Au cours du repas, et au prix d’efforts visibles, selon un participant, elle est parvenue à attirer l’attention de Julian Assange. Les deux protagonistes ont alors faussé compagnie à leurs camarades et sont allés au cinéma où, de l’aveu même de la jeune femme, ils "sont allés bien au-delà des baisers et des caresses". Deux jours plus tard, les deux amants se sont revus, chez la jeune femme. Le couple a de nouveau eu des relations sexuelles, mais cette fois Julian Assange aurait refusé de mettre un préservatif, malgré l’insistance de sa partenaire.

Une magistrate militante

L’affaire aurait pu en rester là si les deux femmes ne s’étaient pas rencontrées. La première avait en effet embauché la seconde pour le séminaire, et au cours d’une conversation, elles se sont rendu compte qu’elles avaient toutes les deux eu une aventure avec le même homme. Après avoir toutes deux évoqué des rapports non protégés et leur peur d’une maladie sexuellement transmissible, elles ont décidé de porter plainte au commissariat, notamment parce que Julian Assange a refusé de se plier à un test de dépistage.

Pour James Catlin, qui a été l'avocat de Julian Assange, "cette affaire entrera dans l'histoire comme l'affaire du préservatif. Il y a un préservatif au début. Et puis il n'y a plus de préservatif. Et le rapport est toujours consenti. Mais par la suite, les femmes en question disent : "voilà, le préservatif aurait dû rester en place tout le temps, alors tu as fait quelque chose de mal"".

Une amende de 546 euros

La plainte ayant été jugée recevable, restait à définir les chefs d’accusation. Pour deux premiers procureurs, les faits ne justifient pas la qualification de viol, mais uniquement de "sexe par surprise", un délit passible en Suède de 5.000 couronnes, soit 546 euros. Mais pour une troisième, Marianne Ny, cela ne fait aucun doute. Car la magistrate milite pour une réforme des lois suédoises sur le viol, et notamment l’extension au refus de porter un préservatif.

C’est sur cette base que Marianne Ny a relancé l’enquête pour viol et agression sexuelle et lancé un mandat d’arrêt international sur ces qualifications. Qui font peser sur Julian Assange une peine potentielle de quatre ans de prison.

La crainte d'une extradition

L'arrestation de Julian Assange marque pour lui la fin d'une vie de fugitif. Il n’utilisait plus sa carte bleue, changeait très souvent de téléphone portable, ne disait jamais où il se rendait. Bref, une vie en sous-marin. En se livrant, Julian Assange est donc entré dans le système judiciaire international. La Suède a la priorité, mais les Etats-Unis peuvent déposer une demande d'extradition pour récupérer Julian Assange. C'est ce que craint d'ailleurs le fils du fondateur de WikiLeaks.

  • a a
8

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 10h04

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  2. 08h21

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  3. 08h03

    Naufrage en Corée : le capitaine n'était pas à la barre

  4. 07h08

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  5. 06h38

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  6. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  7. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  8. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  9. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  10. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  1. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  2. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  3. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  4. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  5. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  6. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  7. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  8. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  9. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

  10. Hier

    Un chef de la Camorra arrêté à Nice

  1. Hier

    Vol MH370 : le robot sous-marin replonge

  2. Hier

    Canada : la fête étudiante finit mal, cinq morts

  3. Hier

    Boston : sacs à dos suspects, évacuation massive

  4. Hier

    Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : 5 morts et 300 disparus

  5. Hier

    Accro aux jeux vidéo, il laisse son fils mourir de faim

  6. Hier

    Nigeria : des islamistes enlèvent plus de cent lycéennes

  7. Hier

    Chine : vers une métropole de 100 millions d’habitants

  8. Hier

    Italie : peine clémente pour Berlusconi

  9. Hier

    L’Amérique est devenue le continent le plus meurtrier

  10. Hier

    Soudan du Sud : le chef des rebelles menace la capitale

  1. Hier

    Une jolie lune rose le temps d'une éclipse

  2. Hier

    Libye : l'ambassadeur jordanien enlevé à Tripoli

  3. Hier

    L'Inde reconnaît un troisième genre

  4. Hier

    Ukraine : la Russie "ne veut pas d'intervention"

  5. Hier

    Egypte : attentat à la bombe au Caire

  6. Hier

    Ukraine : qui sont ces miliciens qui tentent de prendre l'Est ?

  7. Hier

    Vol MH370 : après un échec, le robot va replonger

  8. Hier

    Valls assistera à la canonisation de Jean Paul II

  9. Hier

    Affaire Snowden : le Guardian et le Washington Post récompensés par le prix Pulitzer

  10. Hier

    Russie : quand monsieur météo fait de la politique

  1. Hier

    Concordia : le capitaine parlait d'un "petit rocher"

  2. Hier

    Russie : Poutine va presque tripler son salaire

  3. Hier

    Utah : les corps de 7 nouveau-nés découverts

  4. Hier

    Une explosion fait des dizaines de morts au Nigeria

  5. Hier

    Ukraine : Un référendum n'est pas exclu dans l'est

  6. Hier

    Fusillade aux États-Unis : un forcené attaque la communauté juive

  7. Hier

    Vol MH370 : un robot sous-marin va être déployé

  8. Hier

    Nigeria : 60 personnes tuées dans de violentes attaques

  9. Hier

    Fraude fiscale : Twitter envoie des émissaires en Turquie

  10. Hier

    Israël s'accapare 100 hectares de Cisjordanie

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues