Algérie : un assaut de huit heures

Par Alcyone Wemaere avec Khaled Drareni en Algérie

Publié le 18 janvier 2013 à 07h33 Mis à jour le 18 janvier 2013 à 07h44

Le site gazier de BP en Algérie victime d'une attaque d'islamistes.

Le site gazier de BP en Algérie victime d'une attaque d'islamistes. © MAXPPP

EN DIRECT - 12 heures après l'assaut des forces spéciales algériennes, le bilan reste confus.

RESUME - Les forces spéciales algériennes ont donné l'assaut jeudi contre le commando islamiste qui avait attaqué la veille le complexe gazier de Tiguentourine, sur le site d'In Amenas, dans l'est du pays, et qui retenait en otage des centaines de travailleurs algériens et une quarantaine d'étrangers. Une situation qui s'est déroulée "dans des conditions dramatiques", selon les termes de François Hollande. 12 heures après l'assaut et 48 heures après le début de la prise d'otages, cependant, les informations en provenance d'Algérie restent confuses et difficiles à vérifier. Aucun bilan officiel n'a encore été donné mais une source proche de la sécurité algérienne, citée par l'agence Reuters, parle de trente otages tués, dont un Français. La fin de l'opération de l'armée a été officieusement annoncée mais la totalité du site ne serait pas sous contrôle.

# LA SITUATION

• L'assaut est terminé, mais… L'assaut à proprement parler qui a, semble-t-il, duré huit heures est officiellement terminé mais l'opération militaire se poursuit pour sécuriser le site car des doutes subsistent sur la présence de djihadistes encore vivants dans l'usine. Le reste de la base serait en revanche "sous contrôle".

>> RECIT - Comment le site a été attaqué

• ...Toujours pas de bilan officiel. Le ministre de la Communication algérien, Mohamed Saïd, s'est borné à parler de "d'un nombre important d'otages libérés et malheureusement quelques morts et blessés". Les pays dont des ressortissants ont été pris en otage redoutaient vendredi un bilan très lourd. D'après la sécurité algérienne trente otages auraient été tués lors de l'assaut. Selon cette source, huit Algériens, deux Japonais, deux Britanniques et un Français figurent parmi les otages tués. La nationalité des autres victimes dans les rangs des otages ainsi que de ceux qui se sont échappés reste confuse. Un porte-parole des islamistes a, de son côté, déclaré que l'opération avait fait une cinquantaine de morts dont 34 otages.

• Quatre otages occidentaux libérés. L'intervention aurait officiellement permis la libération de 600 Algériens ainsi que de quatre occidentaux : un Français, deux Britanniques et un Kényan.

• Au moins onze djihadistes tués, dont un Français. D'après la sécurité algérienne, onze djihadistes au moins, dont un ressortissant français, ont trouvé la mort lors de l'opération. Dans ce groupe figurent deux Algériens, dont le chef du commando djihadiste, Tahar ben Chened, décrit comme un éminent djihadiste au Sahara, de même que trois Egyptiens, deux Tunisiens, deux Libyens et un Malien.

>> A LIRE AUSSI - "J'ai parlé aux ravisseurs"

# DIPLOMATIE

>> A LIRE AUSSI - Assaut : l'Algérie, seule à décider ?

• Les gouvernants étrangers remontés contre Alger. Peu de détails ont été fournis sur l'opération conduite par l'armée algérienne, y compris aux pays dont sont originaires les otages qui, pour certains, n'ont pas cherché à dissimuler leur irritation. Les gouvernements américain, norvégien, roumain et autrichien ont annoncé que leurs ressortissants figuraient parmi les otages. "Nous n'étions pas au courant de l'intervention en avance", a regretté un responsable américain, ajoutant que les responsables américains "avaient fortement encouragé" les autorités algériennes à faire de la sécurité des otages leur priorité. "Je pense que nous devons nous préparer à la possibilité de mauvaises nouvelles à venir", a averti le Premier ministre britannique David Cameron qui a lui aussi déploré de ne pas avoir été informé à l'avance par Alger et a reporté un important discours sur l'Europe prévu vendredi. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a, lui, décidé vendredi d'abréger sa tournée en Asie. Jeudi, le Japon avait émis "une ferme protestation" et demandé à Alger de "cesser immédiatement" son opération. François Hollande s'est, pour l'instant, gardé de toute critique contre Alger.

• Pourquoi cet assaut ? Le ministre algérien a justifié le recours à la force en expliquant que les autorités avaient d'abord cherché une solution pacifique mais que les islamistes, venus de la Libye voisine, "lourdement armés", voulaient "quitter l'Algérie en emportant avec eux les otages étrangers" pour s'en servir comme "carte de chantage". Mais selon des sources américaine et européenne dans le domaine de la sécurité, il est plus vraisemblable que leur but premier était d'obtenir une rançon, si possible en espèces, et éventuellement la libération d'activistes emprisonnés. Selon ces sources, les djihadistes avaient prévu leur prise d'otages bien avant l'intervention française au Mali. Un porte-parole du gouvernement algérien a évoqué l'attitude "intransigeante" des activistes pour expliquer l'intervention des forces algériennes. Il a indiqué que, comme durant la guerre civile menée par les autorités algériennes contre les islamistes dans les années 90, l'Algérie ne négocierait pas, ni ne céderait au "chantage" des "terroristes".

  • a a
14

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 08h46

    Fukushima : de l'eau radioactive dans des réservoirs d'occasion

  2. 08h02

    Un cheval de course de la reine Elizabeth contrôlé positif au dopage

  3. 07h39

    Etats-Unis : innocenté par son ADN après 26 ans de prison

  4. 06h39

    Le vol MH17 aurait été abattu "par erreur"

  5. Hier

    Ces compagnies qui suspendent leurs vols vers Israël

  6. Hier

    Gaza : un soldat franco-israélien tué dans les affrontements

  7. Hier

    Londres va enquêter sur la mort de l'ex-espion Litvinenko

  8. Hier

    Dans le sud d’Israël, "je n’ai jamais pensé une seconde à rentrer en France"

  9. Hier

    La France livrera un 2e Mistral à la Russie, si...

  10. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : le propriétaire du ferry retrouvé mort

  1. Hier

    Crash en Ukraine : scène surréaliste pour récupérer les boîtes noires

  2. Hier

    Joyeux anniversaire prince George !

  3. Hier

    Gaza : plus de 100.000 Palestiniens déplacés

  4. Hier

    MH17 : l’ONU exige un accès libre au site du crash

  5. Hier

    Crash en Ukraine: Obama met la pression sur Poutine

  6. Hier

    Hollande veut "mettre un terme immédiat à la souffrance des populations à Gaza"

  7. Hier

    Vol MH17 : les Pays-Bas ouvrent une enquête pour crimes de guerre

  8. Hier

    Il survit une semaine en mangeant des insectes et de la neige

  9. Hier

    Malaysia Airlines vole au-dessus de la Syrie pour éviter l'Ukraine

  10. Hier

    MH17 : de fausses pages Facebook au nom des victimes du crash

  1. Hier

    Etats-Unis : un ado dénonce le racisme en vidéo

  2. Hier

    Ukraine : l'armée tente de reprendre Donetsk

  3. Hier

    Gaza : "Israël se bat les mains liées dans le dos"

  4. Hier

    Libye : l'aéroport de Tripoli, zone de guerre

  5. Hier

    Le Hamas revendique l'enlèvement d'un soldat israélien

  6. Hier

    Japon : séisme de 6,6 au large des côtes

  7. Hier

    Les premiers pas assurés du Prince George

  8. Hier

    Le roi des Belges appelle à la formation rapide d'un gouvernement

  9. Hier

    Conférence sur le sida : les membres rendent hommage à leurs confrères morts dans le MH17

  10. Hier

    À Gaza, des jours de plus en plus sanglants

  1. Hier

    Le cigarettier RJ Reynolds condamné à verser une indemnisation record

  2. Hier

    Malaysia Airlines : les passagers peuvent annuler leurs billets

  3. Hier

    L'ETA fait un pas de plus vers le désarmement total

  4. Hier

    Gaza : un soldat égyptien blessé par une roquette

  5. Hier

    Gaza : Mahmoud Abbas va rencontrer le chef du Hamas dimanche

  6. Hier

    Crash : Hollande et Porochenko n'accepteront "aucune entrave" à l'enquête

  7. Hier

    Paris : un braquage tourne en fusillade dans le métro

  8. Hier

    Crash du MH17 : Merkel et Poutine d'accord pour une enquête internationale

  9. Hier

    Gaza : Fabius hausse le ton

  10. Hier

    Crash du MH17 : des indices supprimés ?

  1. Hier

    Allemagne : au moins 10 morts dans un accident de bus

  2. Hier

    Vol MH17 : un accord sur une zone de sécurité

  3. Hier

    Gaza : Ban Ki-Moon au Proche-Orient samedi

  4. Hier

    "Si les Américains avaient la moindre preuve […], ils l’auraient dit"

  5. Hier

    Crash du MH17 : Interpol envoie des enquêteurs

  6. Hier

    Il risque la prison pour avoir envoyé un "sexto"

  7. Hier

    Leurs proches étaient dans le vol MH17 après le MH370

  8. Hier

    L'ONU demande une enquête internationale sur le crash en Ukraine

  9. Hier

    Crash en Ukraine : aucun Français à bord de l'avion

  10. Hier

    Rubygate : Silvio Berlusconi acquitté en appel

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues