Algérie : un assaut de huit heures

Par Alcyone Wemaere avec Khaled Drareni en Algérie

Publié le 18 janvier 2013 à 07h33 Mis à jour le 18 janvier 2013 à 07h44

Le site gazier de BP en Algérie victime d'une attaque d'islamistes.

Le site gazier de BP en Algérie victime d'une attaque d'islamistes. © MAXPPP

EN DIRECT - 12 heures après l'assaut des forces spéciales algériennes, le bilan reste confus.

RESUME - Les forces spéciales algériennes ont donné l'assaut jeudi contre le commando islamiste qui avait attaqué la veille le complexe gazier de Tiguentourine, sur le site d'In Amenas, dans l'est du pays, et qui retenait en otage des centaines de travailleurs algériens et une quarantaine d'étrangers. Une situation qui s'est déroulée "dans des conditions dramatiques", selon les termes de François Hollande. 12 heures après l'assaut et 48 heures après le début de la prise d'otages, cependant, les informations en provenance d'Algérie restent confuses et difficiles à vérifier. Aucun bilan officiel n'a encore été donné mais une source proche de la sécurité algérienne, citée par l'agence Reuters, parle de trente otages tués, dont un Français. La fin de l'opération de l'armée a été officieusement annoncée mais la totalité du site ne serait pas sous contrôle.

# LA SITUATION

• L'assaut est terminé, mais… L'assaut à proprement parler qui a, semble-t-il, duré huit heures est officiellement terminé mais l'opération militaire se poursuit pour sécuriser le site car des doutes subsistent sur la présence de djihadistes encore vivants dans l'usine. Le reste de la base serait en revanche "sous contrôle".

>> RECIT - Comment le site a été attaqué

• ...Toujours pas de bilan officiel. Le ministre de la Communication algérien, Mohamed Saïd, s'est borné à parler de "d'un nombre important d'otages libérés et malheureusement quelques morts et blessés". Les pays dont des ressortissants ont été pris en otage redoutaient vendredi un bilan très lourd. D'après la sécurité algérienne trente otages auraient été tués lors de l'assaut. Selon cette source, huit Algériens, deux Japonais, deux Britanniques et un Français figurent parmi les otages tués. La nationalité des autres victimes dans les rangs des otages ainsi que de ceux qui se sont échappés reste confuse. Un porte-parole des islamistes a, de son côté, déclaré que l'opération avait fait une cinquantaine de morts dont 34 otages.

• Quatre otages occidentaux libérés. L'intervention aurait officiellement permis la libération de 600 Algériens ainsi que de quatre occidentaux : un Français, deux Britanniques et un Kényan.

• Au moins onze djihadistes tués, dont un Français. D'après la sécurité algérienne, onze djihadistes au moins, dont un ressortissant français, ont trouvé la mort lors de l'opération. Dans ce groupe figurent deux Algériens, dont le chef du commando djihadiste, Tahar ben Chened, décrit comme un éminent djihadiste au Sahara, de même que trois Egyptiens, deux Tunisiens, deux Libyens et un Malien.

>> A LIRE AUSSI - "J'ai parlé aux ravisseurs"

# DIPLOMATIE

>> A LIRE AUSSI - Assaut : l'Algérie, seule à décider ?

• Les gouvernants étrangers remontés contre Alger. Peu de détails ont été fournis sur l'opération conduite par l'armée algérienne, y compris aux pays dont sont originaires les otages qui, pour certains, n'ont pas cherché à dissimuler leur irritation. Les gouvernements américain, norvégien, roumain et autrichien ont annoncé que leurs ressortissants figuraient parmi les otages. "Nous n'étions pas au courant de l'intervention en avance", a regretté un responsable américain, ajoutant que les responsables américains "avaient fortement encouragé" les autorités algériennes à faire de la sécurité des otages leur priorité. "Je pense que nous devons nous préparer à la possibilité de mauvaises nouvelles à venir", a averti le Premier ministre britannique David Cameron qui a lui aussi déploré de ne pas avoir été informé à l'avance par Alger et a reporté un important discours sur l'Europe prévu vendredi. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a, lui, décidé vendredi d'abréger sa tournée en Asie. Jeudi, le Japon avait émis "une ferme protestation" et demandé à Alger de "cesser immédiatement" son opération. François Hollande s'est, pour l'instant, gardé de toute critique contre Alger.

• Pourquoi cet assaut ? Le ministre algérien a justifié le recours à la force en expliquant que les autorités avaient d'abord cherché une solution pacifique mais que les islamistes, venus de la Libye voisine, "lourdement armés", voulaient "quitter l'Algérie en emportant avec eux les otages étrangers" pour s'en servir comme "carte de chantage". Mais selon des sources américaine et européenne dans le domaine de la sécurité, il est plus vraisemblable que leur but premier était d'obtenir une rançon, si possible en espèces, et éventuellement la libération d'activistes emprisonnés. Selon ces sources, les djihadistes avaient prévu leur prise d'otages bien avant l'intervention française au Mali. Un porte-parole du gouvernement algérien a évoqué l'attitude "intransigeante" des activistes pour expliquer l'intervention des forces algériennes. Il a indiqué que, comme durant la guerre civile menée par les autorités algériennes contre les islamistes dans les années 90, l'Algérie ne négocierait pas, ni ne céderait au "chantage" des "terroristes".

  • a a
14

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 16h47

    Un séisme de magnitude 7 secoue Mexico

  2. 14h09

    Non, cette image n'est pas l'exoplanète Kepler-186f

  3. 12h50

    Vol MH370 : vers une facture record

  4. 12h42

    38 ans, l'âge où l'homme devient "vieux"

  5. 10h04

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  6. 08h21

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  7. 08h03

    Naufrage en Corée : mandat d'arrêt contre le capitaine

  8. 07h08

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  9. 06h38

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  10. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  1. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  2. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  3. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  4. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  5. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  6. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  7. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  8. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  9. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  10. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  1. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  2. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  3. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

  4. Hier

    Un chef de la Camorra arrêté à Nice

  5. Hier

    Vol MH370 : le robot sous-marin replonge

  6. Hier

    Canada : la fête étudiante finit mal, cinq morts

  7. Hier

    Boston : sacs à dos suspects, évacuation massive

  8. Hier

    Naufrage d'un ferry en Corée du Sud : 5 morts et 300 disparus

  9. Hier

    Accro aux jeux vidéo, il laisse son fils mourir de faim

  10. Hier

    Nigeria : des islamistes enlèvent plus de cent lycéennes

  1. Hier

    Chine : vers une métropole de 100 millions d’habitants

  2. Hier

    Italie : peine clémente pour Berlusconi

  3. Hier

    L’Amérique est devenue le continent le plus meurtrier

  4. Hier

    Soudan du Sud : le chef des rebelles menace la capitale

  5. Hier

    Une jolie lune rose le temps d'une éclipse

  6. Hier

    Libye : l'ambassadeur jordanien enlevé à Tripoli

  7. Hier

    L'Inde reconnaît un troisième genre

  8. Hier

    Ukraine : la Russie "ne veut pas d'intervention"

  9. Hier

    Egypte : attentat à la bombe au Caire

  10. Hier

    Ukraine : qui sont ces miliciens qui tentent de prendre l'Est ?

  1. Hier

    Vol MH370 : après un échec, le robot va replonger

  2. Hier

    Valls assistera à la canonisation de Jean Paul II

  3. Hier

    Affaire Snowden : le Guardian et le Washington Post récompensés par le prix Pulitzer

  4. Hier

    Russie : quand monsieur météo fait de la politique

  5. Hier

    Concordia : le capitaine parlait d'un "petit rocher"

  6. Hier

    Russie : Poutine va presque tripler son salaire

  7. Hier

    Utah : les corps de 7 nouveau-nés découverts

  8. Hier

    Une explosion fait des dizaines de morts au Nigeria

  9. Hier

    Ukraine : Un référendum n'est pas exclu dans l'est

  10. Hier

    Fusillade aux États-Unis : un forcené attaque la communauté juive

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues