Algérie : qui est Mokhtar Belmokhtar ?

Par Marc-Antoine Bindler avec Reuters

Publié le 17 janvier 2013 à 07h50 Mis à jour le 17 janvier 2013 à 23h23

Algérie : qui est Mokhtar Belmokhtar ?

© Capture d'écran - BFMTV

PORTRAIT - Cette figure du djihad algérien est à l'origine de l'attaque du site gazier de BP à In Amenas.

>> L'INFO. Depuis mercredi matin à l'aube, 41 personnes seraient retenues en otage après l'attaque d'un site gazier de BP à In Amenas, dans l'est de l'Algérie, non loin de la frontière libyenne. Deux personnes auraient été tuées et trois autres blessées lors de l'attaque imputée, selon le ministre algérien de l'Intérieur et l'agence de presse mauritanienne Ani à un certain Mokhtar Belmokhtar, vétéran de la rébellion islamiste dans le Sahara algérien, au multiple surnom. Du "borgne" à "l'insaisissable" en passant par "Mister Marlboro", portrait d'une figure historique du djihad algérien.

• L’Afghanistan à 19 ans : "le borgne". Mokhtar Belmokhtar est né en 1972 à Ghardaïa, dans la partie nord du Sahara algérien. Il se présente lui-même comme un djihadiste précoce. Dans une interview diffusée en 2007 sur des sites islamistes, il affirme s'être rendu en Afghanistan dès l'âge de 19 ans pour y acquérir une formation et une expérience au combat. C'est sans doute là-bas qu'il perd un œil et acquiert son surnom du "borgne".

Son retour en Algérie en 1992 coïncide avec le véritable lancement de sa carrière de djihadiste. Il combat d'abord durant la guerre civile algérienne au sein du Groupe islamique armé (GIA) puis participe à la création du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), qui élargit progressivement ses opérations dans différents pays du Sahel en y attaquant les forces de sécurité.

• Naissance d'Aqmi et prises d'otages en séries. Le GSPC fait par la suite allégeance à Al-Qaïda et devient le représentant de la nébuleuse islamiste en Afrique du Nord sous l'appellation d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Mokhtar Belmokhtar prend la tête d'un deux bataillons d'Aqmi dans le sud désertique de l'Algérie, à la frontière avec le Mali.

Dans ses nouvelles fonctions, il est soupçonné d'implication dans l'enlèvement de 32 touristes européens en 2003, dans les négociations en 2008 pour la libération de deux Autrichiens et dans les négociations en 2009 pour la libération de deux Canadiens.

• "Mister Marlboro", émir des trafics dans le désert. Enlèvements et trafics divers, des armes aux drogues en passant par les cigarettes et les êtres humains, alimentent une économie parallèle basée sur la criminalité dans le Sahara et estimée à des millions de dollars. Mokhtar Belmokhtar a été condamné par contumace à la réclusion à perpétuité par la justice algérienne après le meurtre de 10 gardes frontières algériens en 2007.

Au-delà de son implication dans des enlèvements, il est réputé pour être l'un des plus importants "gangsters djihadistes" du Sahara. Il s'est imposé dans la fourniture d'armes aux groupes islamistes de la région et dans le trafic de cigarettes, ce qui lui vaut le surnom de "Mister Marlboro" au sein des populations locales, selon les médias français. Les responsables militaires américains le considèrent comme un "logisticien" et un "fixeur" dans le Sahara, selon Stephen Ellis, professeur au Centre d'études africaines de Leyde, aux Pays-Bas. "C'est l'un des seigneurs de guerre les plus réputés du Sahara", dit ce dernier.

• "L'insaisissable", entre Algérie et Mali. Ses diverses activités lui ont permis de nouer des liens étroits avec les communautés touarègues, notamment avec les combattants qui ont participé au printemps 2012 à l'offensive ayant abouti à la prise du nord du Mali avec leurs alliés islamistes de l'époque. Pour asseoir son influence dans la région, il aurait notamment pris des femmes touarègues pour épouses.

Une chaîne de télévision algérienne a rapporté en juin qu'il avait été tué dans des combats entre islamistes et séparatistes touaregs à Gao, dans le nord du Mali. L'un de ses collaborateurs a par la suite démenti sa mort. Ce même associé a annoncé en décembre que Mokhtar Belmokhtar avait quitté Aqmi pour créer son propre groupe, tout en maintenant son allégeance à Al-Qaïda. Une rupture qui semble être la conséquence de désaccords avec d'autres chefs islamistes.

  • a a
1

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 19h29

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  2. 13h23

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  3. 12h39

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  4. 12h34

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  5. 12h01

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

  6. 11h24

    Didier François et Edouard Elias, otages en Syrie depuis 10 mois, sont libres

  7. Hier

    Erdogan saisit la justice contre Twitter et YouTube

  8. Hier

    Algérie : Benflis ne "reconnaît pas" la victoire de Bouteflika

  9. Hier

    Algérie : un 4e mandat pour Abdelaziz Bouteflika

  10. Hier

    Un séisme de magnitude 7 secoue Mexico

  1. Hier

    Non, cette image n'est pas l'exoplanète Kepler-186f

  2. Hier

    Vol MH370 : vers une facture record

  3. Hier

    38 ans, l'âge où l'homme devient "vieux"

  4. Hier

    Bill et Hillary Clinton, des futurs grands-parents aux anges

  5. Hier

    Avalanche mortelle dans l'Everest

  6. Hier

    Naufrage en Corée : le capitaine arrêté

  7. Hier

    Algérie : le camp Bouteflika crie victoire

  8. Hier

    Soudan du Sud : attaque meurtrière contre l'ONU

  9. Hier

    Whoopi Goldberg, adepte du "vapotage" de cannabis

  10. Hier

    Une planète soeur de la Terre découverte par la Nasa

  1. Hier

    Ukraine : accord trouvé pour une "désescalade"

  2. Hier

    Algérie : les jeunes ont "perdu espoir"

  3. Hier

    Une ado séquestrée dans un garage pendant 9 ans

  4. Hier

    Elections algériennes : Bouteflika a voté en fauteuil roulant

  5. Hier

    Corée du Sud : "je n'ai pas pu tous les sauver"

  6. Hier

    Turquie : un projet de prison pour homosexuels

  7. Hier

    Naufrage en Corée : une course contre la montre

  8. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  9. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  10. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  1. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  2. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues