Algérie : Hollande confirme la présence de Français

Par Charles Carrasco, Maud Descamps, Antonin André et Walid Berrissoul

Publié le 17 janvier 2013 à 07h24 Mis à jour le 17 janvier 2013 à 14h13

François Hollande a confirmé la présence de Français sur le site gazier, lors d'une conférence de presse jeudi.

François Hollande a confirmé la présence de Français sur le site gazier, lors d'une conférence de presse jeudi. © Capture BFM TV

L'ESSENTIEL - Cette prise d'otages sur le site gazier a fait au moins deux morts : un Britannique et un Algérien.

>> L'ESSENTIEL

- François Hollande a déclaré espérer "la meilleure issue".
- Un groupe armé a attaqué un site gazier de BP à In Anemas.
- Les ravisseurs disent détenir 41 otages. Il y aurait potentiellement quatre Français.
- Deux personnes auraient été tuées et trois autres blessées.
- Selon Algérie 1, les autorités algériennes auraient opté pour l'assaut.
- Trente otages algériens ont échappé jeudi à leurs ravisseurs.

# LA SITUATION ACTUELLE

• Contacts France-Algérie. La France est contact avec l'Algérie pour que "l'issue la meilleure" puisse être trouvée dans la prise d'otages en cours sur un complexe gazier de l'Est algérien, a déclaré jeudi François Hollande. Le chef de l'Etat a confirmé la présence de Français sur le site pétrolier. "La situation y est confuse et je suis en contact avec les autorités algériennes pour que l'issue la meilleure puisse être trouvée", a-t-il dit lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre portugais, Pedro Coelho, à Paris. "Le mieux est de n'en dire que le moins", a souligné le président français. "Je ne donnerai aucune précision sur le nombre de nos compatriotes qui pourraient être éventuellement détenus ou retenus".

• Un assaut des forces spéciales ? Selon Algérie 1, les autorités algériennes auraient opté pour l'assaut. Des groupes des forces spéciales seraient prêts à intervenir. Selon la chaîne Al-Jazeera, qui cite une source parmi les preneurs d’otages, des snipers de l’armée algérienne ont ouvert le feu. Ils auraient blessé deux otages. Des hélicoptères algériens ont bombardé le complexe gazier, affirment l'un des ravisseurs, cités par l'agence de presse mauritanienne Ani. La source citée par Ani précise que "deux Japonais ont été blessés", sans donner plus de précisions. Des informations à prendre avec précaution.

Prise d'otages : la confusion en Algérie

© MAXPPP

L'attaque a débuté mercredi à l'aube sur un site gazier exploité par l'entreprise nationale Sonatrach avec les compagnies britannique British Petroleum et norvégienne Statoil à Tigantourine, à 40 km d'In Aménas, non loin de la frontière libyenne. Elle a eu lieu en deux temps. D'abord les employés du site qui se rendaient en bus sur leur lieu de travail ont croisé des dizaines de pick-up lourdement armés, mercredi matin. Il y a alors eu des échanges de coups de feu, selon les informations recueillies par Europe 1. Mais le bus, sous bonne escorte, a réussi à repousser les assaillants.

Ces derniers se sont alors tournés vers la base de vie du site gazier. Les employés n'ont alors pas eu beaucoup de temps pour réagir, mais certains ont pu passer quelques coups de fil pour prévenir qu'une attaque était en cours. Le site compte 400 employés au total.

# LES OTAGES

• Des occidentaux. Le flou demeure sur le nombre et sur la nationalité des otages. Selon un porte-parole des ravisseurs, il y aurait 41 étrangers "dont 7 Américains, des Français, des Britanniques et des Japonais". Il a précisé que cinq otages sont retenus dans l'usine et les 36 autres sur un "site d'hébergement". Washington et Tokyo ont confirmé que des ressortissants américains et japonais se trouvaient parmi les otages. Un Autrichien de 36 ans fait également partie des otages.

>>> A lire : Algérie : "j'ai reçu l'appel d'un ami" otage

• Des Algériens. Trente otages algériens ont réussi à s'échapper, a annoncé la Wilaya (préfecture) d'Illizi. Quinze étrangers, dont un couple de Français, auraient réussi à s'échapper, a rapporté jeudi la chaîne privée algérienne Ennahar citant une "source officielle".

• Des Français ? Le président français François Hollande a dit ne pas avoir la certitude que des Français étaient retenus. Mais selon les informations recueillies par Europe 1, il y aurait potentiellement quatre Français retenus qui travaillent sur le site. A ce stade, les autorités françaises sont extrêmement prudentes. L'idée est d'établir un contact avec chacun d'entre eux afin de savoir s'ils sont bien retenus par les islamistes ou s'ils ont réussi à échapper à la prise d'otages d'une manière ou d'une autre. Depuis mercredi, l'Elysée est en contact permanent avec l'Etat algérien. Les services de renseignement collaborent également. C'est le quai d'Orsay qui centralise les informations entre les autres pays concernés par la prise d'otages. François Hollande a lui passé la nuit à l'Elysée. Il est informé en temps réel de l'évolution de la situation.

Des otages libres de circuler sur la base. Cent cinquante employés algériens du groupe français CIS Catering sont également retenus sur le site, mais peuvent y circuler librement, selon le PDG de la société, Régis Arnoux.

Il était l'invité d'Europe 1 jeudi en compagnie de Jean-Pierre Chevènement :

>>> A lire : Arnoux : "très préoccupé" par la prise d'otages

Deux morts. "Il y a eu deux morts, un Algérien et un Britannique", a assuré le ministre de l'Intérieur Dahou Ould Kablia à la télévision nationale, qui a fait état d'un Britannique, un Norvégien et un Ecossais blessés, ainsi que deux gendarmes et un agent de sécurité algériens.

# LES RAVISSEURS

Les assaillants appartiendraient à la brigade de Mokhtar Belmokhtar al-Moulathamine. Surnommé "le Borgne", il est l'un des chefs historiques d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qu'il a introduit dans le Nord du Mali. Les assaillants présents sur place auraient miné le terrain. Ils ont menacé plusieurs fois de faire exploser la base qui est aussi l'un des complexes gaziers les plus importants au monde. Ils souhaitent quitter le pays avec leurs otages occidentaux. Mais le ministre algérien de l'Intérieur Dahou Ould Kablia, a souligné que les autorités ne négocieront pas avec les "terroristes".

  • a a
38

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash international
  1. 20h10

    Brésil : Batman de retour dans les favelas

  2. 19h58

    Sauvés par un SOS géant écrit sur le sable

  3. 15h37

    Le Hamas et l'OLP enterrent la hache de guerre

  4. 15h01

    Vol MH370 : des objets non identifiés récupérés sur une plage

  5. 13h21

    Arménie : Erdogan présente les condoléances de la Turquie

  6. 12h30

    Justin Bieber : un nouveau scandale au Japon

  7. 10h41

    La colère des proches de Gilberto Rodrigues

  8. 08h25

    Une lettre arrive 45 ans plus tard à la nouvelle adresse

  9. 08h24

    L'opération de com' ratée de la police de New York

  10. 06h36

    Rio : violentes émeutes après la mort d'un habitant

  1. Hier

    La mort de l'otage Gilberto Rodrigues Leal ne restera pas "impunie"

  2. Hier

    Ukraine : "l'opération anti-terroriste" va reprendre

  3. Hier

    Oscar Pistorius n'a pas pris de cours de théâtre

  4. Hier

    Airbnb supprime 2.000 annonces à New York

  5. Hier

    Népal : les sherpas en grève après la mort de leurs collègues

  6. Hier

    Joe Biden tend la main à Kiev

  7. Hier

    Crise ukrainienne : ces troublantes photos

  8. Hier

    L'alcool en poudre débarque aux Etats-Unis

  9. Hier

    60% des Japonais soutiennent la chasse à la baleine

  10. Hier

    Naufrage en Corée : le bilan passe à 104 morts

  1. Hier

    Syrie : les Etats-Unis soupçonnent une nouvelle attaque chimique

  2. Hier

    Raids meurtriers contre Al-Qaïda au Yémen

  3. Hier

    Le village espagnol "Tue les Juifs" pourrait changer de nom

  4. Hier

    Chili : l'incendie de Valparaiso "maîtrisé"

  5. Hier

    Birmanie : mort de Win Tin, figure de la lutte pour la démocratie

  6. Hier

    A Kiev, Joe Biden tente de désamorcer la crise ukrainienne

  7. Hier

    Un adolescent survit caché dans le train d'atterrissage d'un avion

  8. Hier

    VIDEO - Une piscine secouée par un séisme

  9. Hier

    Vol MH370 : toujours aucune trace de l'épave

  10. Hier

    Il survit caché dans le train d'atterrissage d'un avion

  1. Hier

    Didier François : "on a fait des jeux d’échecs avec des boîtes de fromage"

  2. Hier

    Didier François : "il fallait y aller, c’est indiscutable"

  3. Hier

    Didier François : "4 jours sans manger et sans boire"

  4. Hier

    Didier François : "je retrouve ma radio, mon métier"

  5. Hier

    Un avion de Malaysia Airlines atterrit d'urgence

  6. Hier

    Naufrage du ferry: la présidente de Corée accuse l'équipage

  7. Hier

    Présidentielle en Afghanistan : Abdullah en tête au premier tour

  8. Hier

    Algérie : le concurrent Ali Benflis affirme avoir gagné

  9. Hier

    Edouard Elias : "Tout ce que j'attends, c'est reprendre un appareil photo"

  10. Hier

    La paix au centre de la messe de Pâques du pape François

  1. Hier

    Ukraine : fusillade dans l’est du pays

  2. Hier

    Algérie : onze militaires tués en Kabylie

  3. Hier

    Les journalistes libérés à l'heure des retrouvailles

  4. Hier

    Les journalistes ex-otages ont atterri à Evreux

  5. Hier

    Les ex-otages français sont en route pour la France

  6. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  7. Hier

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  8. Hier

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  9. Hier

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  10. Hier

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues