Les attaques sur smartphone ont explosé

Par Europe1.fr avec AFP

Publié le 26 juin 2013 à 06h54 Mis à jour le 26 juin 2013 à 10h16

Le chiffre. Les utilisateurs de smartphones ne sont pas à l'abri des pirates informatiques, qui ont multiplié les attaques sur le front des portables cette année, usant comme arme de la simple escroquerie commerciale jusqu'à l'espionnage industriel, indique une étude parue mercredi. De mars 2012 à mars 2013, le nombre de programmes malveillants introduits subrepticement dans ces téléphones munis d'internet a bondi de 614%, a calculé le cabinet Juniper, basé dans la Silicon Valley, en Californie (ouest).

Celui-ci montre dans son étude que le système d'exploitation de Google, Android, est particulièrement touché par ces attaques informatiques: il est concerné par 92% des attaques. Ce fait s'explique par la domination mondiale d'Android, système ouvert, sur le secteur, où il occupe environ trois quarts des parts de marché. Mais, estime Karim Toubba, de Juniper, c'est aussi un signe qu'"Android n'a pas un système de filtres sécuritaires aussi rigoureux", même s'il note que "tous les systèmes d'exploitation ont leurs vulnérabilités".

A l'origine, des messages commerciaux. Le premier type d'attaques consistent en des messages commerciaux envoyés pour proposer un faux service, moyennant un modique paiement, de 10 ou 50 centimes par exemple. Généralement, les usagers se rendent à peine compte de l'attaque, qui se reflètent par quelques centimes en plus sur leur facture.

Les cyber-criminels "peuvent ne laisser aucune trace", explique Karim Toubba, en encaissant l'argent en quelques jours puis fermant les numéros utilisés pour la combine. Souvent, celle-ci se présente sous forme de SMS ou de courriels proposant l'actualisation d'un programme ou d'une application. L'étude révèle que la plupart des attaques sont menées de Russie ou de Chine.

Entreprises, attention à vos données. Juniper observe aussi l'essor d'attaques plus sophistiquées, relevant du piratage de données d'entreprises ou gouvernementales. "Ils (les attaquants) peuvent utiliser l'appareil comme un engin de reconnaissance avant d'aller plus loin dans le réseau d'une entreprise", explique Karim Toubba, notant que de nombreux salariés avaient accès à leur serveur professionnel via leur téléphone. Juniper affirme avoir observé "plusieurs attaques (de smartphones) pouvant être utilisées pour voler des informations sensibles d'entreprises ou pour lancer une intrusion plus large". Une tendance criminelle qui devrait augmenter de façon "exponentielle dans les années à venir", met en garde le rapport.

  • a a
0

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash High-Tech
  1. 15h31

    Les applications sur le trafic aérien prises d'assaut

  2. 10h53

    SFR : une panne de 6 heures, 4 millions de Français touchés

  3. 20h56

    Vous pourrez bientôt "sauvegarder" sur Facebook

  4. 07h49

    Google rend hommage à Nelson Mandela

  5. 14h22

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  6. 09h57

    L'ex-dictateur Noriega attaque Call of Duty

  7. 09h08

    Internet : comment est le débit chez vous ?

  8. 07h05

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  9. 19h22

    L' iPad provoque-t-il des allergies ?

  10. 14h50

    La Coupe du monde, événement record sur Facebook

  1. 12h16

    14-Juillet : un Doodle tricolore réalisé au crochet

  2. 15h37

    Une PS4 blanche sortira en septembre

  3. 10h27

    Brésil-Allemagne, un record de 35,6 millions de tweets

  4. 08h38

    PHOTO - BlackBerry Passport, un smartphone carré

  5. 11h49

    Un trafic de bitcoins démantelé en Midi-Pyrénées

  6. 22h14

    Les smartphones déchargés interdits de vols aux USA

  7. 16h22

    Surveillance : la NSA espionne beaucoup les internautes ordinaires

  8. 01h03

    Les Bleus saluent leurs fans sur Twitter

  9. 18h47

    Google a reçu 70.000 demandes de droit à l'oubli

  10. 18h30

    La dernière trouvaille de Twitter pour devenir rentable

  1. 16h37

    Manipulation : Facebook reconnaît une "erreur de communication"

  2. 08h18

    Orange renonce à acheter Bouygues Telecom

  3. 17h31

    Surface Mini : Microsoft aurait eu peur d’Apple

  4. 15h27

    Le cofondateur de Tinder accusé de harcèlement sexuel

  5. 12h27

    Elle meurt électrocutée par son chargeur de téléphone

  6. 12h02

    Terminer Mario Bros. en moins de cinq minutes, c'est possible

  7. 18h49

    Facebook a manipulé les émotions de 700.000 utilisateurs

  8. 17h40

    "Très bon test" pour la soucoupe volante de la Nasa

  9. 15h02

    Mondial : record de tweets pour le match Brésil-Chili

  10. 17h35

    L'iPhone 6 lancé le 19 septembre ?

Europe 1 sur les réseaux sociaux