Google veut scanner votre boîte mail

Par Thomas Morel

Publié le 9 mai 2013 à 16h04 Mis à jour le 9 mai 2013 à 17h58

Une semaine d'actu High-Tech en images

Selon une étude, plusieurs géants du Web paient 22 fois moins d'impôts qu'ils ne devraient. LIRE L'ARTICLE © REUTERS

Le groupe a breveté un moyen de vérifier automatiquement le contenu des mails pour éviter les "phrases problématiques".

L'info. Google veut lire vos e-mails. Selon un brevet déposé le 2 mai, le géant de la recherche en ligne travaillerait sur un système capable de scanner les documents, e-mails ou autres, pour y détecter la présence de phrases ou d'expression pouvant poser des problèmes juridiques. Un principe qui pose des questions de confidentialité, mais qui pourrait intéresser tout particulièrement les entreprises, désireuses de protéger au mieux leurs secrets internes.

Les hackers ont le vent en poupe

© LAVRILLEUX/EUROPE1

Comment ça marche ? Concrètement, Google propose de scanner un document pendant que vous l'écrivez, et de comparer le contenu du texte avec une base de données regroupant les "phrases problématiques". Quand une correspondance est trouvée, le système affiche une alerte afin d'éviter que l'auteur ne commette un impair.

Une base de données "intelligente". La base de données, composée d'expressions préenregistrées, serait capable de prendre en compte le contexte pour déterminer si la phrase transgresse les règles internes à l'entreprise. Tout comme les claviers tactiles des smartphones, qui "apprennent" la façon dont vous écrivez, la base de données pourrait également apprendre à reconnaître toute seule des expressions "à risque", en analysant les documents signalés comme sensibles.

Le brevet de Google va même plus loin, puisqu'il propose également "d'alerter une tierce personne" si une expression peut avoir des implications juridiques ou violer la politique de l'entreprise.

Les entreprises intéressées ? Nul doute que le principe séduira les entreprises. Plusieurs d'entre elles ont déjà été condamnées par la justice à la suite d'échanges de mails. Comme Goldman Sachs par exemple, accusée d'être en partie responsable de la crise des subprimes. Dernièrement, c'est aussi ce qui est arrivé à Kim Dotcom, le fondateur du site MegaUpload, dont les courriers électroniques ont révélé qu'il rémunérait le partage de contenus piratés.

  • a a
5

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash High-Tech
  1. 21h48

    Google : les demandes de "droit à l'oubli" affluent

  2. 18h23

    La bête noire de Facebook frappe encore

  3. 11h12

    Triche aux exams : l'Ouzbékistan suspend internet et les SMS

  4. 18h43

    Free veut racheter T-Mobile pour 15 milliards de dollars

  5. 18h29

    Facebook présente son internet gratuit pour la Zambie

  6. 15h50

    La fusion Numericable-SFR, une entrave à la concurrence ?

  7. 07h09

    EA va proposer des jeux vidéo sur abonnement pour Xbox

  8. 15h31

    Trafic aérien : les applications prises d'assaut

  9. 10h53

    SFR : une panne de 6 heures, 4 millions de Français touchés

  10. 20h56

    Vous pourrez bientôt "sauvegarder" sur Facebook

  1. 07h49

    Google rend hommage à Nelson Mandela

  2. 14h22

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  3. 09h57

    L'ex-dictateur Noriega attaque Call of Duty

  4. 09h08

    Internet : comment est le débit chez vous ?

  5. 07h05

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  6. 19h22

    L' iPad provoque-t-il des allergies ?

  7. 14h50

    La Coupe du monde, événement record sur Facebook

  8. 12h16

    14-Juillet : un Doodle tricolore réalisé au crochet

  9. 15h37

    Une PS4 blanche sortira en septembre

  10. 10h27

    Brésil-Allemagne, un record de 35,6 millions de tweets

  1. 08h38

    PHOTO - BlackBerry Passport, un smartphone carré

  2. 11h49

    Un trafic de bitcoins démantelé en Midi-Pyrénées

  3. 22h14

    Les smartphones déchargés interdits de vols aux USA

  4. 16h22

    Surveillance : la NSA espionne beaucoup les internautes ordinaires

  5. 01h03

    Les Bleus saluent leurs fans sur Twitter

  6. 18h47

    Google a reçu 70.000 demandes de droit à l'oubli

  7. 18h30

    La dernière trouvaille de Twitter pour devenir rentable

  8. 16h37

    Manipulation : Facebook reconnaît une "erreur de communication"

  9. 08h18

    Orange renonce à acheter Bouygues Telecom

  10. 17h31

    Surface Mini : Microsoft aurait eu peur d’Apple

Europe 1 sur les réseaux sociaux