Prostate : un homme sur trois traité pour rien

Par Sophie Amsili et Anne Le Gall

Publié le 23 avril 2013 à 12h06 Mis à jour le 23 avril 2013 à 14h44

Trop de prévention

Des médecins bretons mettent en garde contre l'excès de dépistage du cancer de la prostate.

Trop de cancers non agressifs sont opérés ou irradiés, dénonce le Pr François Desgrandchamps.

Le chiffre. En France, un tiers des hommes atteints d'un cancer de la prostate sont surtraités, selon une analyse publiée par la Revue du Praticien, un mensuel destiné aux médecins généralistes, et relayée par le site Pourquoi Docteur.

"Beaucoup n'ont de cancer que le nom". A la suite d'un examen, lorsque des cellules cancéreuses sont détectées, beaucoup d'hommes sont orientés, parfois à leur demande, vers la chirurgie, des rayons ou une chimiothérapie. Or, le dépistage a fait des progrès depuis dix ans et on est aujourd'hui capable d'identifier des cancers de la prostate non agressifs dont l'évolution sera lente.

Ainsi, parmi les patients traités, "beaucoup d'entre eux n'ont de cancer que le nom", affirme au micro d'Europe 1 le professeur François Desgrandchamps qui dirige le service d'urologie de l'hôpital Saint-Louis à Paris qui a coordonné l'analyse. "Ce sont en fait des formes de vieillissement de la prostate qui peuvent être simplement surveillées." D'où des statistiques "édifiantes", selon le professeur : un quart des hommes âgés de 50 ans et 80% des hommes de 80 ans présentent un foyer de cancer de la prostate non agressif. Pour ce type de cancer, "c'est une honte de le traiter parce qu'il ne va pas évoluer", condamne le Pr Desgrandchamps.

Des séquelles. Or, ces traitements ne sont pas anodins. Au-delà des effets psychologiques, les séquelles physiques peuvent être importantes : un homme opéré sur dix est incontinent et un sur trois est impuissant. Après une radiothérapie, ils sont même deux tiers à souffrir d'impuissance.

Pourquoi un tel zèle ? La première raison est liée à la peur associée au mot "cancer", estime le professeur. "Dans la tête des praticiens comme des patients, cancer = mort = traitement, sinon risque mortel", explique le Pr Desgrandchamps. "C'est l'équation habituelle. Là, ce n'est pas le cas : il n'y a pas un mais des cancers de la prostate et certains ne sont pas graves."

Une deuxième raison est plus économique : la tarification à l'activité et les classements des hôpitaux qui s'appuient sur le nombre d'actes médicaux réalisés poussent les praticiens à traiter plus que nécessaire. Plus taboue, cette raison ne peut être ignorée même si elle est concerne une minorité de médecins.

  • a a
2

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash
  1. Hier

    Coupe de France : Guingamp en finale !

  2. Hier

    Foot : la Coupe du Roi pour le Real

  3. Hier

    Un drapeau nazi sur la tente des fans du Real

  4. Hier

    Affaire Gayet : Catherine Deneuve tacle Sophie Marceau

  5. Hier

    Mort de Jacques Servier : Irène Frachon pense aux "victimes"

  6. Hier

    Sir Alex Ferguson met sa cave aux enchères

  7. Hier

    Une pub pour un salon de coiffure hérisse la Corée du Nord

  8. Hier

    Laboratoires pharmaceutiques : Jacques Servier est mort

  9. Hier

    Manchester City, équipe la plus "chère" du monde

  10. Hier

    Le gouvernement a-t-il eu raison de geler les retraites ?

  1. Hier

    En fait, Noël Mamère va cumuler

  2. Hier

    La sœur de Mohamed Merah reste en garde à vue

  3. Hier

    Sida : une transsexuelle tente de contaminer des policiers

  4. Hier

    Le robot français Philae prêt à se poser sur une comète

  5. Hier

    Médias : Le Petit Nicolas à la tête de L'Equipe

  6. Hier

    Rugby : Montpellier n'ira pas non plus jouer à Béziers

  7. Hier

    Bordeaux : un homme ouvre le feu dans une caserne

  8. Hier

    Allier : la disparition d'un garçonnet était une invention

  9. Hier

    Foot : David Luiz engagé contre le sida

  10. Hier

    Une compagnie aérienne certifiée "amie des allergiques"

  1. Hier

    Gérard Collomb réélu président du Grand Lyon

  2. Hier

    Ukraine : une colonne de chars bloquée par la population

  3. Hier

    Listeria : alerte sur cinq marques de saumon fumé

  4. Hier

    Mathématicien, c'est le meilleur "job" au monde

  5. Hier

    A l'Assemblée, Bruno Le Roux tente d'étouffer la fronde au PS

  6. Hier

    L'Iran veut interdire la vasectomie

  7. Hier

    Le Tennessee pense à criminaliser les femmes enceintes toxicomanes

  8. Hier

    Une partie du PS "atterrée" par les annonces de Valls

  9. Hier

    Les vibrants adieux de Cohn-Bendit au Parlement européen

  10. Hier

    Il offre son rein pour payer son crédit

  1. Hier

    Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

  2. Hier

    Ukraine : l'Otan renforce sa défense air-mer-terre

  3. Hier

    Salaires des fonctionnaires : Valls confirme "le gel du point d'indice"

  4. Hier

    Valls : pas de remise en cause "du Smic"

  5. Hier

    Pierre Niney dans la peau du fils de Cousteau

  6. Hier

    Toux, éternuement : l'étonnant parcours des postillons

  7. Hier

    VIDÉO - Quand O’Neal se moque de Parker

  8. Hier

    Beckham critiqué à Miami pour son projet de stade

  9. Hier

    Marguerite, 99 ans : "On a le droit de vote, il faut le conserver"

  10. Hier

    Montpellier, leader de la L1... économique

  1. Hier

    Levallois : l'homme retranché chez lui a été maitrisé

  2. Hier

    Valls détaille son plan d'économies de 50 milliards

  3. Hier

    Mafiosa : 100.000 épisodes téléchargés

  4. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  5. Hier

    C'est officiel, Google scanne vos e-mails

  6. Hier

    Fast and Furious 7 : les frères de Paul Walker au casting

  7. Hier

    Un chef de la Camorra arrêté à Nice

  8. Hier

    VIDÉO - Le superbe but d'Olivier Giroud

  9. Hier

    France 2 arrête La smala s'en mêle

  10. Hier

    Audiences : Unforgettable ne fait pas oublier Plus belle la vie

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues