Prostate : un homme sur trois traité pour rien

Par Sophie Amsili et Anne Le Gall

Publié le 23 avril 2013 à 12h06 Mis à jour le 23 avril 2013 à 14h44

Trop de prévention

Des médecins bretons mettent en garde contre l'excès de dépistage du cancer de la prostate.

Trop de cancers non agressifs sont opérés ou irradiés, dénonce le Pr François Desgrandchamps.

Le chiffre. En France, un tiers des hommes atteints d'un cancer de la prostate sont surtraités, selon une analyse publiée par la Revue du Praticien, un mensuel destiné aux médecins généralistes, et relayée par le site Pourquoi Docteur.

"Beaucoup n'ont de cancer que le nom". A la suite d'un examen, lorsque des cellules cancéreuses sont détectées, beaucoup d'hommes sont orientés, parfois à leur demande, vers la chirurgie, des rayons ou une chimiothérapie. Or, le dépistage a fait des progrès depuis dix ans et on est aujourd'hui capable d'identifier des cancers de la prostate non agressifs dont l'évolution sera lente.

Ainsi, parmi les patients traités, "beaucoup d'entre eux n'ont de cancer que le nom", affirme au micro d'Europe 1 le professeur François Desgrandchamps qui dirige le service d'urologie de l'hôpital Saint-Louis à Paris qui a coordonné l'analyse. "Ce sont en fait des formes de vieillissement de la prostate qui peuvent être simplement surveillées." D'où des statistiques "édifiantes", selon le professeur : un quart des hommes âgés de 50 ans et 80% des hommes de 80 ans présentent un foyer de cancer de la prostate non agressif. Pour ce type de cancer, "c'est une honte de le traiter parce qu'il ne va pas évoluer", condamne le Pr Desgrandchamps.

Des séquelles. Or, ces traitements ne sont pas anodins. Au-delà des effets psychologiques, les séquelles physiques peuvent être importantes : un homme opéré sur dix est incontinent et un sur trois est impuissant. Après une radiothérapie, ils sont même deux tiers à souffrir d'impuissance.

Pourquoi un tel zèle ? La première raison est liée à la peur associée au mot "cancer", estime le professeur. "Dans la tête des praticiens comme des patients, cancer = mort = traitement, sinon risque mortel", explique le Pr Desgrandchamps. "C'est l'équation habituelle. Là, ce n'est pas le cas : il n'y a pas un mais des cancers de la prostate et certains ne sont pas graves."

Une deuxième raison est plus économique : la tarification à l'activité et les classements des hôpitaux qui s'appuient sur le nombre d'actes médicaux réalisés poussent les praticiens à traiter plus que nécessaire. Plus taboue, cette raison ne peut être ignorée même si elle est concerne une minorité de médecins.

  • a a
2

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash
  1. 11h26

    Kerviel : bracelet électronique accordé, appel du parquet

  2. 11h12

    Triche aux exams : l'Ouzbékistan suspend internet et les SMS

  3. 11h05

    Hollande : "La France doit faire entendre sa voix"

  4. 10h58

    Les gants d'Ali lors du "combat du siècle" vendus 290.000 euros

  5. 10h24

    Oscar Pistorius a vendu sa maison

  6. 10h07

    A partir d'aujourd'hui, votre Livret A ne vous rapporte plus que 1%

  7. 10h06

    Gaza : huit Palestiniens tués malgré le cessez-le-feu

  8. 10h06

    Audiences : Bon score pour l'indémodable Louis de Funès sur M6

  9. 08h46

    Mariton : "A l'UMP, gardons nos nerfs !"

  10. 08h08

    Autoroute A831 : Manuel Valls désavoue Ségolène Royal

  1. 06h59

    Afrique du Sud : une girafe meurt sur l'autoroute

  2. 06h44

    Orages : 9 départements en vigilance orange

  3. 06h08

    Gaza : un cessez-le-feu de 72 heures entre le Hamas et Israël

  4. Hier

    La disparition de 50 kg de cocaïne secoue le 36 Quai des Orfèvres

  5. Hier

    Ligue Europa : Lyon a déjà un pied en barrage

  6. Hier

    Alpes-Maritimes : tué par un éboulement sur un chantier en montagne

  7. Hier

    Hollande, dix jours de vacances à la Lanterne

  8. Hier

    Manifestation pro-israélienne : plusieurs milliers de personnes à Paris

  9. Hier

    Marseille : poussé sur les rails du métro, un voyageur meurt

  10. Hier

    Le bébé miraculé de Gaza est mort

  1. Hier

    Free veut racheter T-Mobile pour 15 milliards de dollars

  2. Hier

    L'autoroute A9 rouverte après un nouvel incendie

  3. Hier

    Facebook présente son internet gratuit pour la Zambie

  4. Hier

    La loi pour l'égalité hommes-femmes définitivement validée

  5. Hier

    Présidentielle 2017 : Le Pen arriverait en tête au premier tour

  6. Hier

    Un bar à vin dans le CHU de Clermont-Ferrand

  7. Hier

    L'OM jouera bien au stade Vélodrome, fin du conflit avec la mairie

  8. Hier

    Les lourdes pertes de BNP après son amende record

  9. Hier

    Toulouse : une mère de famille menace de sauter d'un immeuble

  10. Hier

    Une retraitée rouée de coups par des mineurs... pour 20 euros

  1. Hier

    Dick Smith, le maquilleur de l'Exorciste et du Parrain, est mort

  2. Hier

    Gaza : un responsable de l'ONU éclate en sanglots

  3. Hier

    Une affaire de dopage dans l'athlétisme français ?

  4. Hier

    Auto : faute de repreneur, les actifs de Mia sont mis aux enchères

  5. Hier

    Crash du MH17 : les experts internationaux sont arrivés sur le site

  6. Hier

    Crash au Mali : une famille dépose une plainte contre X

  7. Hier

    Ebola : l'épidémie risque-t-elle d'arriver en France ?

  8. Hier

    Dopage : Steeve Guénot dans le collimateur

  9. Hier

    Se mettre le feu, le nouveau "jeu" à la mode

  10. Hier

    La viande "étoilée" en supermarché, c'est pour bientôt

  1. Hier

    Athlé : Lemaitre rêve d'un nouveau triplé

  2. Hier

    Inflammation des cordes vocales : Céline Dion annule cinq concerts

  3. Hier

    Le chômage confirme sa baisse... en zone euro

  4. Hier

    L'inflation en zone euro tombe à 0,4%

  5. Hier

    Comment la SNCF a été empêchée d'augmenter ses tarifs en août

  6. Hier

    Paul-Jean Ortiz, conseiller diplomatique de Hollande, est mort

  7. Hier

    Audiences : France 3 s'envole avec Des racines et des ailes

  8. Hier

    Mondial au Qatar : les ouvriers payés 57 centimes de l'heure

  9. Hier

    Hulot : Fessenheim, "je m’en fiche"

  10. Hier

    Dons d'organes : les prélèvements en hausse de 4%

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues