La mort de de Gaulle : les archives d'Europe1

Par Esther Leneman avec MD

Publié le 8 novembre 2010 à 16h41 Mis à jour le 9 novembre 2010 à 17h20

Le général de Gaulle, orateur de talent. © DR

ARCHIVES 1/3 - Victime d’une rupture d’anévrisme, le général s’éteint à l’âge de 80 ans à Colombey-les-Deux-Eglises.

Assis devant une table de bridge, dans la bibliothèque qui jouxte son bureau, au rez-de-chaussée de "La Boisserie", le général de Gaulle fait une réussite en attendant le journal télévisé, quand il est pris d’un malaise. Diagnostic : rupture d’anévrisme. Vingt minutes plus tard, Charles De Gaulle décède. Il est 19h30, en ce lundi 9 novembre 1970.

"Le général De Gaulle est mort. La France est veuve"

La nouvelle ne sera rendue publique que le lendemain matin. A 13h, c’est le président Georges Pompidou qui l’annoncera lui-même, dans une courte allocution radiotélévisée: "Français, Françaises, dit-il, le général De Gaulle est mort. La France est veuve."

Charles de Gaulle allait avoir 80 ans. Désavoué par les Français à l’issue d’un référendum prétexte, il vivait retiré sur sa propriété de Colombey-les-Deux-Eglises depuis plus d’un an. Pourtant, sa mort a fait l’effet d’un coup de tonnerre.

Marianne pleure contre un chêne abattu

En lettres énormes, cet après-midi là, la nouvelle barre la une du Monde, qui reprend les termes de l’hommage du président Pompidou : de Gaulle "a donné à la France actuelle ses institutions, son indépendance, sa place dans le monde." Le lendemain matin, dans Le Figaro, c’est le dessinateur Jacques Faizant qui illustre le deuil national à travers un croquis devenu célèbre : Marianne qui pleure contre un chêne abattu.

Les hommages viennent du monde entier. En France, adversaires politiques et personnalités se rejoignent dans un concert de louanges inattendu : de Brigitte Bardot ("La France a perdu un homme d'Etat et un général de grande classe") à l’éternel opposant, François Mitterrand ("On ne peut pas aimer la France plus qu'il ne l'a aimée") en passant par le cardinal Danielou ("Le général de Gaulle est le type du laïc chrétien, à la fois dans la valeur de sa vie privée et dans cet esprit de service, de don total de soi-même qu'il a poussé à un degré héroïque, au service, non seulement de la France mais de Dieu")

La France lui rend hommage

Bien avant l’Elysée, le général de Gaulle avait fixé le cérémonial de ses funérailles. "Je veux que mes obsèques aient lieu à Colombey-les-Deux-Eglises. Si je meurs ailleurs, il faudra transporter mon corps chez moi, sans la moindre cérémonie publique. Ma tombe sera celle où repose déjà ma fille Anne et où, un jour reposera ma femme. Inscription : Charles De Gaulle (1890-….). Rien d’autre."

Ses dernières volontés ne seront pas tout à fait respectées. Le 12 novembre, jour de ses obsèques, une cérémonie officielle réunit 80 chefs d’état et de gouvernement en la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. En tout, 103 pays sont représentés. Pour les Etats-Unis, le président Nixon est venu, accompagné de son puissant ministre des Affaires Etrangères, Henry Kissinger mais aussi de Ted Kennedy, frère de l’ancien président.

Dans la foule : le chah d’Iran, le premier ministre indien Indira Ghandi, l’empereur d’Ethiopie Haile Selassié, mais aussi la reine des Pays Bas, le prince Charles, le prince Juan Carlos. Pour la Côte d’Ivoire, le leader historique, Félix Houphouët-Boigny. Pour la République Centrafricaine, le président Jean-Bedel Bokassa, dont les excès sanguinaires ne seront connus que plus tard.

Le 10 novembre 1970 : " le général est mort"

Une foule d'anonymes participe à la cérémonie d'hommage à Colombey-les-deux-Eglises. © INA

Reportages Europe numéro 1 du 10 au 12 novembre 1970, de l’annonce de la mort du général de Gaulle au soir suivant les obsèques à Colombey.

Plus de 40 000 personnes, venues de tout le pays, se pressent autour de la petite église du village quand arrive le cercueil posé sur un blindé. Comme il l’avait souhaité, Charles de Gaulle repose dans le cimetière de Colombey, entre sa femme et sa fille Anne.

  • a a
2

En ce moment sur Europe 1

Le flash
  1. 18h49

    Présidentielle en Afghanistan : Abdullah en tête au premier tour

  2. 18h43

    Boxe : mort de Rubin "Hurricane" Carter

  3. 17h52

    La capsule Dragon s’est amarrée à la Station spatiale internationale

  4. 17h39

    Algérie : le concurrent Ali Benflis affirme avoir gagné

  5. 17h31

    Tennis : Wawrinka domine Federer

  6. 17h07

    Cyclisme-Amstel : Gilbert comme chez lui

  7. 16h25

    Edouard Elias : "Tout ce que j'attends, c'est reprendre un appareil photo"

  8. 16h04

    VIDÉO - Le but fantastique de Berbatov

  9. 15h08

    Tarn : les locaux d'une société de vente de reptiles partent en fumée

  10. 15h02

    Angleterre : Liverpool creuse l’écart

  1. 14h41

    Hamilton et Mercedes en balade à Shanghai

  2. 13h27

    La paix au centre de la messe de Pâques du pape François

  3. 13h02

    Ukraine : fusillade dans l’est du pays

  4. 12h45

    L'un des réacteurs de Fessenheim redémarre

  5. 11h39

    Algérie : onze militaires tués en Kabylie

  6. 10h46

    Syrie : Laurent Fabius parle d'indications récentes d'attaques chimiques

  7. 10h25

    Laurent Fabius confirme que des geôliers parlaient français

  8. 09h44

    Hollande : "L’État ne paie pas de rançons"

  9. 09h21

    Hollande : "un jour de joie pour la France"

  10. 09h03

    Les journalistes libérés à l'heure des retrouvailles

  1. 08h25

    Didier François : "Faut pas pleurer. Je suis en pleine forme, moi"

  2. 07h46

    Les journalistes ex-otages ont atterri à Evreux

  3. 07h41

    Légion d'honneur : Me Kiejman et Renaud Lavillenie

  4. 07h35

    Cambadélis : le PS "touché mais pas coulé"

  5. Hier

    Les ex-otages français sont en route pour la France

  6. Hier

    Foot : la Coupe de la Ligue pour le PSG

  7. Hier

    Valérie, soeur de Didier François : "On y pensait en se réveillant"

  8. Hier

    Fabien Namias livre les derniers échanges avec Didier François

  9. Hier

    Naufrage en Corée du Sud : les premiers corps retrouvés

  10. Hier

    Incident à Fessenheim : la centrale à l'arrêt

  1. Hier

    Les otages en Syrie de retour en France dimanche matin

  2. Hier

    Retour des otages : pour Florence Aubenas, "chacun fait comme il peut"

  3. Hier

    Un Français sur deux pour le gel des prestations sociales

  4. Hier

    Tennis/Monaco : Federer en finale

  5. Hier

    Louis Schweitzer nommé Commissaire général à l'investissement

  6. Hier

    Nantes : manifestation pour la réunification de la Bretagne

  7. Hier

    Otages en Syrie : Valérie Trierweiler cite Marc Lévy

  8. Hier

    VU SUR FACEBOOK - Les otages libérés, une "bonne nouvelle"

  9. Hier

    Deux otages français encore détenus dans le monde

  10. Hier

    Le leader de Boko Haram revendique l’attentat d’Abuja

  1. Hier

    La compagne de Didier François est "tellement heureuse de savoir qu'il va rentrer"

  2. Hier

    Didier François : "C'est vraiment bon de voir le ciel"

  3. Hier

    A Donetsk, ni rattachement à Moscou, ni allégeance à Kiev

  4. Hier

    Didier François et Edouard Elias, otages en Syrie depuis 10 mois, sont libres

  5. Hier

    Un couple de retraités poignardé dans l'Oise

  6. Hier

    Grand Prix de Chine : Hamilton en pole position

  7. Hier

    Erdogan saisit la justice contre Twitter et YouTube

  8. Hier

    L'A39 coupée après un accident en Saône-et-Loire

  9. Hier

    Hollande "souhaite un plein succès" à Bouteflika

  10. Hier

    La "veuve noire de l'Isère" condamnée à 30 ans de prison

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues