Facebook, plus un motif de licenciement

Par Gabriel Vedrenne et Ariane Lavrilleux

Publié le 6 janvier 2012 à 23h10 Mis à jour le 7 janvier 2012 à 18h29

© Maxppp

INFO E1 - La cour d'appel de Douai a annulé le renvoi d’un employé. Il avait insulté son patron.

Jusqu’à présent, les décisions de justice s’accumulaient, toujours dans le même sens : sur les réseaux sociaux comme dans la vraie vie, un salarié n’a pas le droit d’insulter son employeur sur les réseaux sociaux, en vertu d’un devoir de loyauté.

Mais une décision de la cour d'appel de Douai, passée jusque-là inaperçue, a changé la donne : les juges ont qualifié d'"abusif" le licenciement d’un employé qui traitait son employeur de "baltringue" sur son profil Facebook privé.

"Vous êtes toutes de belles baltringues"

Juillet 2009. Le salarié signe une promesse d’embauche pour la saison 2009-2010 au sein d’une radio privée nordiste pour laquelle il travaille depuis longtemps et enchaine les contrats précaires.

Tout semble aller bien, puis le contrat d'un de ses collègue de travail n’est pas renouvelé. L'internaute échange avec lui via Facebook et partage son malaise vis-à-vis de la direction de la radio.

Une correspondance qui aboutit à la publication du message suivant : "A toute la direction,vous êtes toutes de belles baltringues anti-professionnelles, lourder un animateur le 2 août, c’est faire preuve d’irrespect? Moi, j’ai une promesse d’embauche, je suis là pour un an, et croyez-moi, vous allez le sentir !"

Licencié dans la foulée

Si la hiérarchie de l’entreprise ignore cet échange qui a lieu sur des profils Facebook privés, un autre collègue de travail y a accès et informe ses supérieurs. Résultat : fin août, le salarié se voit privé de sa promesse d’embauche.

Dans la foulée, il saisit la justice pour rupture abusive de son contrat de travail mais se heurte à la jurisprudence alors en vigueur : il y a eu injures et menaces. "La rétractation par l’employeur de cette promesse d’embauche est justifiée", estime le conseil des Prud’hommes de Tourcoing le 27 juillet 2010.

Ces insultes ne justifient pas le licenciement

Obstiné, le salarié licencié fait appel et se retrouve le 16 décembre devant la cour d'appel de Douai. Une détermination payante puisque cette dernière "casse" la jurisprudence existante et juge le licenciement "abusif". Et pour cause, cette discussion virtuelle a eu lieu dans un cadre privé, seuls les amis des personnes concernés pouvaient y avoir accès.

L’employeur a donc été condamné à verser des dommages et intérêts et "grâce à cet arrêt, on ouvre une brèche, on respecte un peu plus la vie privée des gens", se félicite sur Europe 1 Me Jacques Djian, l’avocat du plaignant.

"C’est une avancée pour la liberté des salariés qui ont un droit de critique à l’égard de leur employeur, à condition que ce droit de critique reste confidentiel et confiné au niveau d’un espace réduit", poursuit-il. Avant de prévenir : "pour autant, il n’y a aucune certitude que demain la cour d’appel de Lyon, dans un cas similaire, dise exactement tout le contraire". Mais si la cour d’appel de Lyon conforte cette décision, c’est une nouvelle jurisprudence qui est en train de s’installer.

  • a a
5

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Le flash
  1. 07h12

    Tarantino : l'affiche de The Hateful Eight dévoilée ?

  2. 06h34

    Gaza: l'armée israélienne mobilise 16.000 réservistes supplémentaires

  3. 06h21

    "Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement

  4. 06h09

    George W. Bush écrit la biographie de... son père

  5. 06h06

    Gironde : un TER percute une voiture et fait un mort

  6. Hier

    Sanctionnée, la Russie promet une hausse des prix de l'énergie

  7. Hier

    Immobilier: locataires, vos frais d'agence vont baisser

  8. Hier

    Nouvel appel à manifester pour Gaza samedi à Paris

  9. Hier

    Foot: Lille bat le Grasshopper de Zurich 2 à 0

  10. Hier

    Les Turques sourient pour se moquer de leur ministre

  1. Hier

    La Ligue de défense juive dissoute ?

  2. Hier

    Bayonne : deux viols auraient été commis pendant les fêtes

  3. Hier

    "Nous n'avons assassiné personne", se défend Olivier Schrameck

  4. Hier

    Nigeria : la kamikaze n'avait que 10 ans

  5. Hier

    LCI : l'UMP dénonce des connivences entre le CSA et la gauche

  6. Hier

    Accusé de sexisme, Renault retire ses pubs

  7. Hier

    Foot : Trezeguet rejoint Pires en Inde

  8. Hier

    OM : l'accord sur le Vélodrome conclu jeudi

  9. Hier

    VIDÉO - Les chats à la rescousse des tigres

  10. Hier

    Alpes-de-Haute-Provence : un ado meurt foudroyé lors d'une randonnée

  1. Hier

    Selon Boeing, l'aérien va créer beaucoup, beaucoup d'emplois

  2. Hier

    Paris : la fourrière enlève leur voiture... avec leur enfant à l'intérieur

  3. Hier

    Un test sanguin pour détecter le cancer

  4. Hier

    La fusion Numericable-SFR, une entrave à la concurrence ?

  5. Hier

    Incendie sur l'A9 : les pompiers luttent contre le feu, la circulation reprend

  6. Hier

    Agression dans le métro lillois : sans suite pour les usagers

  7. Hier

    Virus Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle"

  8. Hier

    En Afghanistan, les Américains ont perdu la trace de milliers d'armes

  9. Hier

    Les soirées de l'ambassadeur de New York trop bruyantes pour ses voisins ?

  10. Hier

    Foot : Schneiderlin bloqué à Southampton ?

  1. Hier

    Gaza : l'ONU dénonce l'attaque d'une école

  2. Hier

    Mort du dernier aviateur américain du bombardement d'Hiroshima

  3. Hier

    La France a évacué ses ressortissants de Libye

  4. Hier

    Affaire Fiona : la mère reste en prison

  5. Hier

    Droits du Top 14 : l'accord avec Canal+ suspendu

  6. Hier

    Rixe à l'arme blanche aux Baumettes : 3 détenus blessés

  7. Hier

    Une "lumière bleue" pour réguler notre horloge biologique

  8. Hier

    Valbuena vers Moscou : "Petit Vélo" rétropédale

  9. Hier

    Belgique : Nemmouche inculpé pour "assassinat dans un contexte terroriste"

  10. Hier

    Les fraises et les tomates plus chères, pas forcément meilleures

  1. Hier

    Cyclisme : à 75 ans, il parcourt 38,494 km dans l'heure

  2. Hier

    Paris : poussé dans la Seine, il meurt noyé

  3. Hier

    Le Journal officiel bientôt plus imprimé ?

  4. Hier

    Audiences : sur TF1, Joséphine gagnante un jour, gagnante toujours

  5. Hier

    Un père frappe son bébé et le montre sur Facebook "pour s'amuser"

  6. Hier

    Guinée : une bousculade après un concert fait au moins 33 morts

  7. Hier

    VIDÉO - Service record pour Lisicki

  8. Hier

    Chavez est "heureux", c'est un "petit oiseau" qui le dit

  9. Hier

    Brésil : une usine à moustiques pour lutter contre... la dengue

  10. Hier

    "Les salariés de LCI ont déjà beaucoup payé"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues