Militantes kurdes tuées : quelles pistes ?

Par Frédéric Frangeul avec Alain Acco et Guillaume Perrier

Publié le 10 janvier 2013 à 19h56 Mis à jour le 10 janvier 2013 à 21h25

Trois activistes kurdes assassinées à Paris

© MaxPPP

ZOOM - L’enquête ne fait que commencer après le triple assassinat perpétré mercredi soir à Paris.

L’INFO. Trois militantes du PKK ont été froidement exécutées mercredi à soir à Paris. Selon les informations recueillies par Europe 1, elles ont été touchées de plusieurs balles dans la tête. A tel point que l’une d’entre elle n’a pu être formellement identifiée. Mais, d’après ses proches, il s’agirait de Sakine Cansiz, militante historique et proche d’Abdullah Öcalan, le leader du PKK, le parti des travailleurs kurdes. Les motifs de ce triple assasinat demeurent incertains.

>>> A LIRE AUSSI : Trois femmes kurdes assassinées à Paris

Ce qu'on sait déjà. Outre Sakine Cansiz, Fidan Dogan, représentante du Congrès National du Kurdistan (KNK), et Leyla Soylemez sont les deux autres victimes de cet assassinat, âgées de 25 et 28 ans. Elles étaient chaudement habillées, comme si elles venaient d’arriver ou s’apprêtaient à partir. Elles ont sans doute été tuées par quelqu’un qui les connaissait. Aucune trace d’effraction n’a en effet été relevée dans cet appartement situé au premier étage d’un immeuble tranquille. Les enquêteurs n’ont pas non plus relevé de traces de vols et l’appartement n’a pas été fouillé.

L’hypothèse de l’assassinat politique. Les discussions politiques cruciales actuellement en cours en Turquie entre le gouvernement turc et le chef du PKK, Abdullah Öcalan, sont la toile de fond privilégiée par les observateurs pour expliquer ce triple assassinat. Avec ces pourparlers, le PKK et l’Etat turc tentent de mettre fin à une guerre qui déchire le pays depuis 30 ans et qui a fait 45.000 morts. Ces derniers jours, les négociations avaient fait des progrès notables.

>>> A LIRE AUSSI : Les Kurdes, un peuple sans pays

Des conflits internes au PKK ? "Nous savons qu’au sein du PKK, il y a deux sensibilités", explique le chercheur Didier Billion, spécialiste de la Turquie. "Il y a une aile qui serait plutôt favorable à une forme de compromis et une aile qui est totalement radicalisée et pense qu’il ne peut y avoir de solution que militaire", ajoute-t-il. "Il y a déjà eu, dans les années précédentes, des règlements de comptes", précise Didier Billion.

La piste turque ? L’autre hypothèse est la piste ultra-nationaliste liée à l’état turc, solidement implantée en Europe. C’est la piste privilégiée par les sympathisants kurdes qui y voient un moyen de faire capoter les négociations en cours. "Mais je ne vois pas qui en Turquie aujourd'hui aurait la capacité logistique et surtout l'intérêt de faire capoter les négociations", estime Didier Billion. Pour leur part, les policiers n'écartent pour leur part aucune piste : la section antiterroriste de la brigade criminelle parisienne et la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire sont co-saisies de cette enquête.

  • a a
0

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Le flash faits divers
  1. 20h17

    Dijon : un policier met fin à ses jours dans son commissariat

  2. 18h39

    Rohff déféré devant un juge mercredi soir

  3. 18h25

    En prison, il deale toujours grâce à sa mère

  4. 17h27

    Cadavre inconnu dans l’Aube : nouvel appel à témoins

  5. 14h59

    Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis mis en examen

  6. 13h57

    En garde à vue, Rohff contraint d'annuler deux concerts

  7. 13h50

    Belfort : un fétichiste des pieds condamné

  8. 11h09

    Val-de-Marne : deux dabistes braqués à Orly

  1. 07h42

    Lot : il se déguise en pompier et vole leur camion

  2. Hier

    Enfant laissé en discothèque : la mère sous contrôle judiciaire

  3. Hier

    SOS Racisme porte plainte après un article du Progrès

  4. Hier

    Affaire Kulik: Willy Bardon est sorti de prison

  5. Hier

    Bygmalion : Bastien Millot mis en examen pour "favoritisme"

  6. Hier

    Jérôme Kerviel attaque la Société Générale

  7. Hier

    Deux mois avec sursis pour des propos homophobes lors du premier mariage gay

  8. Hier

    Rhône : les 8 enfants fugueurs ont été retrouvés

  1. Hier

    Somme : une fillette meurt écrasée par un téléviseur

  2. Hier

    Aude : il tue son fils qui jouait trop à l'ordinateur

  3. Hier

    Après le "clash", Booba présente des excuses

  4. Hier

    Le rappeur Rohff placé en garde à vue

  5. Hier

    Employé de Booba agressé : Rohff reconnaît avoir donné une gifle

  6. Hier

    Un enfant de deux ans laissé dans la réserve d'une discothèque

  7. Hier

    Vol de cuivre : des foyers de Péronne privés de gaz

  8. Hier

    Bagnolet : la porte d'un appartement soufflée à l'explosif

  1. Hier

    Paris : un homme tire sur la police à cinq reprises

  2. Hier

    Un couple de retraités poignardé dans l'Oise

  3. Hier

    L'A39 coupée après un accident en Saône-et-Loire

  4. Hier

    Alain Delannoy condamné à 30 ans de réclusion

  5. Hier

    Vol d'une mallette avec 40.000 euros à Noisy-le-Grand

  6. Hier

    Laureelen, la fugueuse de 15 ans, retrouvée vivante à Lens

  7. Hier

    Privé de permis, il roule en charrette tirée par un âne

  8. Hier

    Belfort : un ex-gendarme s'immole par le feu devant le tribunal

  1. Hier

    Alerte enlèvement : le bébé sain et sauf, les parents en garde à vue

  2. Hier

    Condamné pour avoir uriné dans une cabine d'essayage

  3. Hier

    Fausse disparition d'un enfant : trois mises en examen

  4. Hier

    Une femme blessée d'un coup de couteau à Montreuil

  5. Hier

    Obligée d'exhumer la dépouille de sa mère

  6. Hier

    Laureelen, disparue avec un homme suicidaire, reste introuvable

L'actu faits divers
Dernières offres d'emploi

avec logo Cadr'emploi

Recherche détaillée