Le violeur de leur fille irresponsable ? "on est plus qu'en colère"

Par Marie-Laure Combes et Benjamin Peter

Publié le 8 novembre 2013 à 14h45 Mis à jour le 8 novembre 2013 à 14h54

Les parents de Maëlle, violée à 5 ans, redoutent que le suspect soit reconnu irresponsable de ses actes.

Les parents de Maëlle, violée à 5 ans, redoutent que le suspect soit reconnu irresponsable de ses actes. © CAPTURE D'ECRAN FRANCE 3

Les parents de Maëlle, violée en 2011 à 5 ans, craignent la décision de justice. Ils ont écrit à François Hollande.

L'actu. Les parents de Maëlle en sont persuadés : la décision a déjà été prise. Rodolphe et Céline Bressat attendent néanmoins avec impatience de savoir si l'homme, soupçonné d'avoir violé leur fille en 2011 alors qu'elle avait 5 ans, sera reconnu irresponsable. La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Lyon rend sa décision vendredi. Mais quelle que soit l'issue, les Bressat ont d'ores et déjà écrit à François Hollande.

L'histoire. Le 12 juin 2011, Maëlle est enlevée juste devant la maison de ses parents alors qu'elle faisait du vélo. Son rapt ne durera que cinq heures, mais son ravisseur la viole. Arrêté peu après, il reste mutique. Différents psychiatres ont estimé que son discernement était aboli au moment des faits. Selon eux, il souffrait de schizophrénie.

Une décision "déjà pliée". Impensable pour les parents de Maëlle, qui ont fait appel de ces expertises. La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Lyon a donc été saisie. Elle doit rendre son jugement vendredi mais Rodolphe et Céline Bressat sont persuadés que le tribunal confirmera l'irresponsabilité. "On a vraiment le sentiment que c'est une audience pour la forme, histoire de dire qu'on l'a fait, mais qu'en gros c'est déjà plié", regrette le père de famille sur Europe 1. "On est plus qu'en colère, parce que si la décision d'irresponsabilité est confirmée, derrière c'est le néant total", ajoute-t-il.

Le suspect avant la victime. Si la cour d'appel validait l'irresponsabilité du suspect, il ne pourrait pas être jugé. "Aujourd'hui dans notre affaire, on a le sentiment que tout a été fait pour s'intéresser au bien du mis en cause, limite on cherche à l'excuser pénalement. Depuis trois ans et demi, à part trois courriers tout le monde se fiche de savoir comment va ma fille", dénonce Rodolphe Bressat. "Il faut ramener les choses dans l'ordre, on a une petite fille de cinq ans qui a été victime d'actes ignobles et nous on a pris perpette", poursuit-il au micro d'Europe 1.

Une lettre à Hollande. Les parents de Maëlle ont donc écrit à François Hollande. "Dans notre pays, quand on fait un excès de vitesse, on est condamné, quand on ne paye pas ses impôts, on est condamné. En revanche, quand on enlève et viole une petite fille, on est irresponsable et donc non condamnable", accusent-ils. "Comment pouvez-vous cautionner une société qui ne protège pas ses enfants. Comment cautionner une société qui sous couvert d'un dogmatisme libertaire fait le choix de ne pas sanctionner des individus soit disant 'malades'", conclut-ils.

  • a a
10

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

10 Commentaires

  1. Par peaceandlove85 à 22:39 le 09/11/2013

    honte

    oui j'ai honte de la justice en France !!! Quand a la ministre de la Justice tiendrait-elle le même discours si c'était sa fille qui était victime de telles horreurs inacceptables.

  2. Par pepere60 à 16:55 le 09/11/2013

    irresponsable

    ce mot semble devenir à la mode dans la bouche de nos magistrats!!!!comment faire confiance à la justice qui est incapable de protéger ses enfants!!!!!

  3. Par gcp2rep à 22:43 le 08/11/2013

    Piloui

    courage..

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Le flash faits divers
  1. Hier

    Braquage d'un bar-tabac en Isère : un témoin abattu

  2. Hier

    La course-poursuite se termine sur le toit : un mort

  3. Hier

    Manif pro-palestinienne à Sarcelles : cinq nouvelles interpellations

  4. Hier

    Cap-Ferret : une plongeuse débutante se noie

  5. Hier

    Agression d'un surveillant : Fofana (encore) condamné

  6. Hier

    Sevran : un enfant chute du 9e étage

  7. Hier

    Collision TER-TGV près de Pau : des rongeurs à l'origine

  8. Hier

    Des cocktails Molotov lancés contre un lieu de rencontre juif

  1. Hier

    Gard : 80 personnes impliqués dans une bagarre dans une petite ville

  2. Hier

    Accident dans la Meuse : il se suicide après avoir perdu son épouse et son fils

  3. Hier

    Accident dans la Meuse : le conducteur avait pris de la cocaïne

  4. Hier

    Allemagne : soupçonné de 175 agressions sexuelles sur des enfants

  5. Hier

    Essonne : deux cadavres découverts en contrebas d'un viaduc

  6. Hier

    Il tue sa femme et blesse un policier

  7. Hier

    Collision de trains à Pau : le conducteur hors de cause

  8. Hier

    Vaucluse : un pompier écroué pour agression sexuelle

  1. Hier

    Paris : poignardé, il se fait conduire par un taxi devant les policiers

  2. Hier

    Bordeaux : 1,5 tonne de cannabis saisie

  3. Hier

    Doubs : collision mortelle entre trois camions, deux morts

  4. Hier

    Meuse : cinq morts, dont trois enfants, dans un accident

  5. Hier

    Un homme soupçonné d'avoir violé une femme handicapée dans le RER

  6. Hier

    Un homme abattu par balles dans l'agglomération lyonnaise

  7. Hier

    Un agent SNCF suspendu après l'incendie du poste de Vitry

  8. Hier

    Paris : interpellation en marge d'une manif propalestinienne

  1. Hier

    Collision dans l'Aube : une hypoglycémie du conducteur en cause ?

  2. Hier

    Collision dans l'Aube : les jeunes blessés vont quitter l'hôpital

  3. Hier

    Lyon : condamné pour avoir agressé un écolier

  4. Hier

    Paris : deux gardes à vue après la manif pro-palestienne

  5. Hier

    Collision de trains près de Pau : 12 plaintes

  6. Hier

    Roissy : une passerelle d'accès à un avion s'affaisse

  7. Hier

    Une femme de 76 ans survit cinq jours dans un bois

  8. Hier

    Roubaix : la police scientifique caillassée

  1. Hier

    Internet : il mettait en vente des vélos qu'il n'avait pas encore volés

Dernières offres d'emploi

avec logo Cadr'emploi

Recherche détaillée