Alerte info Aquilino Morelle annonce sa démission > En savoir plus

Tilly-Sabco est-elle vraiment en danger ?

Par Damien Brunon et Pascal Berthelot

Publié le 1 novembre 2013 à 12h31 Mis à jour le 1 novembre 2013 à 12h31

Tilly-Sabco a annoncé la suppression de son activité export pour début 2014.

Tilly-Sabco a annoncé la suppression de son activité export pour début 2014. © Maxppp

DECRYPTAGE - L’entreprise bretonne dit craindre pour son avenir, Marylise Lebranchu s’interroge sur le timing de l’annonce.

L’INFO. Nouvelle déclaration fracassante pour l’agroalimentaire en Bretagne : le volailler Tilly-Sabco a annoncé jeudi l’arrêt de ses activités d’exportation en janvier 2014. L’entreprise dit craindre la disparition de 1.000 emplois. “Je ne comprend pas les déclarations de l’entreprise compte tenu de tout ce qui a déjà été proposé”, s’est étonnée la ministre et élue bretonne Marylise Lebranchu vendredi au micro d’Europe 1. L’annonce de Tilly-Sacbo a en effet de quoi surprendre, tant sur la forme que sur le fond. Europe1.fr décortique cette opération de communication inhabituelle.

L’entreprise n’est pas directement en danger

Si Tilly-Sabco dit craindre pour son avenir, il faut néanmoins noter que le volailler breton n’est pas directement en danger à l’heure actuelle. Aucune procédure de liquidation judiciaire n’a par exemple été prise à son encontre.

337 et non pas 1.000 emplois menacés

900 emplois supprimés dans les abattoirs Gad à Lampaul-Guimiliau : le chômage fait peur ces derniers temps en Bretagne. Tilly-Sabco annonce la potentielle disparition de 1.000 emplois dans la région. Elle n’emploie pourtant directement que 337 personnes en CDI pour son activité export.

Un communication inhabituelle...

Ce qui a beaucoup étonné les employés de Tilly-Sabco, c’est le fait que leur employeur n’a pas évoqué l’arrêt de la filière export avec eux avant de prévenir les médias. Ils l’ont tous appris grâce aux informations. L’entreprise a donc délibérément préféré communiquer sur ses difficultés, méthode étrange pour une entreprise en danger.

… Et très précoce

L’activité export de l’entreprise s’arrêtera le 4 janvier 2014, a annoncé le volailler breton, soit dans un peu plus de deux mois. Que la décision ait été prise il y a longtemps ou pas, il y avait une multitude de dates potentielles pour faire cette annonce. Or, elle intervient à deux jours d’une manifestation de grande ampleur pour l’agroalimentaire breton à Quimper.

Des négociations sont en cours

Depuis la suppression de l’aide européenne à l’exportation des volailles, le gouvernement tente de trouver des solutions pour rendre à nouveau compétitive la filière bretonne. L’annonce de l’entreprise semble donc s’apparenter à un coup de pression de la part de l’entreprise bretonne pour obtenir de nouvelles aides de l’Etat.

  • a a
4

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

4 Commentaires

  1. Par stockoption à 16:50 le 01/11/2013

    timing?

    on peut également s'interroger sur le timing de la libération des otages français, en pleine crise bretonne, une sorte de bouffée d'oxygène qui tombe a pic

  2. Par arzou à 15:48 le 01/11/2013

    la solution

    il faudrait baisser tout les salaires,ouvriers,et blouses,blanche,trente pour cent de baisse,de salaires,dans les bureaux,et vingt pour cent chez le salarier ouvrier,ça va sauver les emploies,moins de salaires à payer égale moins de charges sociales à payer,ils peuvent s,en sortir largement en pratiquant comme cela,les aides de l,Europe c,est terminé,cela,il faut compter que sur sois même.

  3. Par antiFH59 à 14:13 le 01/11/2013

    agacement de la ministre,

    sur le timing : elle eut sans doute préféré que cela se fasse sous Sarko, mais hélas , tout va de mal en pis et c'est de moins en moins la faute des "autres".

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. 08h52

    Xavier Beulin : les charges des agriculteurs "vont baisser de 3%"

  2. Hier

    Dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques commerciales

  3. Hier

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  4. Hier

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  5. Hier

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  6. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  7. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  8. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  9. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  10. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  1. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  2. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  3. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  4. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  5. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  6. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  7. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  8. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  9. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  10. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  1. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  2. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  3. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  4. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  5. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  6. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  7. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  8. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  9. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  10. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  1. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  2. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  3. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  4. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  5. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  6. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  7. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  8. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  9. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  10. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  1. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  2. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  3. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  4. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  5. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  6. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  7. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  8. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  9. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  10. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
La fin de la Chine low-cost?

La fin de la Chine low-cost?

Une grève paralyse depuis le début de la semaine le fournisseur Chinois de Nike et d'Adidas, montrant à quel point "l'usine du monde" commence à devenir fragile.

Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues