Sommet européen : chacun affûte ses armes

Par thomas Morel avec AFP

Publié le 7 février 2013 à 23h29 Mis à jour le 8 février 2013 à 00h08

Sommet européen : chacun affûte ses armes

© MAXPPP

Alors que les réunions se déroulent sous haute tension, chacun avance ses pions.

Jeudi soir, chacun semblait camper sur ses positions. Alors que le sommet de Bruxelles sur le budget de l'Union s'est ouvert avec près de six heures de retard, les 27 se voulaient optimistes. Mais derrière les déclarations d'intention, les débats promettent d'être rudes entre les partisans d'une Europe plus économe et les autres.

• Cameron l'intransigeant. Parmi les "rigoristes", qui demandent des coupes sévères dans le budget de l'Union, c'est David Cameron qui occupe le premier plan. Jeudi, il n'a en effet pas hésité à menacer de mettre son veto à un texte qui ne lui conviendrait pas. "L'UE ne devrait pas être exempte de la pression sous laquelle nous sommes de réduire nos dépenses", a-t-il expliqué avant l'ouverture du sommet.

Selon lui, les propositions d'Herman van Rompuy, le président de l'Union européenne, sont encore trop élevées. Celui-ci propose en effet, depuis plusieurs mois, de ramener le budget européen de 987 à 943 milliards d'euros."En novembre, les chiffres présentés étaient vraiment trop élevés. Ils doivent redescendre. Et si ce n'est pas le cas, il n'y aura pas d'accord", a défendu le Premier ministre britannique. Il a dans sa démarche le soutien des pays nordiques et des Pays-Bas.

Sommet européen : chacun affûte ses armes

François Hollande et la PAC. Le président français s'est lui fixé un objectif : sauver la Politique agricole commune. Premier poste de dépense de l'Union européenne, dont elle engloutit 40 % du budget, la PAC profite en effet massivement aux agriculteurs français. "Si l'Europe devait, pour chercher un compromis à toute force, abandonner ses politiques communes, oublier l'agriculture et ignorer la croissance, je ne serais pas d'accord", a-t-il déclaré. Il faut dire que François Hollande avait fait du retour de la croissance en Europe l'un de ses thèmes de campagne, lors de l'élection présidentielle. Le président français est soutenu par le Premier ministre italien, Mario Monti, qui appelle lui aussi à "la priorité à la croissance".

Le "tour d'Europe" de la crise

© Reuters

• Ceux qui sont entre deux feux. Eux non plus ne veulent pas de nouvelles coupes dans le budget européen. Les "amis de la cohésion", qui rassemblent beaucoup de pays de l'Europe de l'Est, largement bénéficiaires des crédits européens destinés aux régions défavorisées, se disent eux aussi prêts à mettre leur veto au budget européen. Et s'ils sont prêts à entendre parler de réductions budgétaires, ils ne tiennent pas a être les dindons de la farce. C'est le cas notamment de la République Tchèque, dont le Premier ministre Petr Necas a demandé jeudi " un budget européen plus réduit et plus moderne, un budget qui sera honnête pour la République tchèque."

Budget européen : des négociations tendues

© MAXPPP

Le Parlement européen vigilant. Les députés européens, eux, craignent de voir leurs marges de manœuvre amputées par les dirigeants. Et préviennent déjà que toute nouvelle coupe entraînerait le rejet de la totalité de l'accord. "C'est le Parlement qui a le dernier mot. Nous sommes prêts au dialogue, mais je ne crois pas que nous serons d'accord si on nous dit: 'marche ou crève' ", a menacé lui aussi son président, Martin Schulz.

  • a a
0

Et aussi

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. 15h31

    Trafic aérien : les applications prises d'assaut

  2. 12h52

    La Poste : vers un timbre à 80 centimes en 2018 ?

  3. 12h28

    Air France décide de contourner le Mali

  4. 11h08

    Etats-Unis : BNP écope d'une nouvelle amende

  5. Hier

    Le Parlement vote définitivement le budget rectificatif pour 2014

  6. Hier

    Fraude fiscale : UBS mise en examen

  7. Hier

    Ryanair doit rembourser 9,6 millions d'aides

  8. Hier

    Immobilier : vers une baisse des tarifs des notaires ?

  9. Hier

    Entreprises : vers un seul type de "jour" ?

  10. Hier

    Épargne : les Français se détournent du Livret A

  1. Hier

    Auchan : sanctionné pour avoir regardé un match des Bleus

  2. Hier

    Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ?

  3. Hier

    Emploi à domicile : la baisse continue

  4. Hier

    "La situation économique de la France est catastrophique", estime Gattaz

  5. Hier

    Pacte de responsabilité : la chimie signe le premier accord de branche

  6. Hier

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  7. Hier

    Sera-t-on privé d'escargots à Noël ?

  8. Hier

    Sanofi : la CGT confirme une menace sur l’emploi

  9. Hier

    Airbus fait le plein de commandes à Farnborough

  10. Hier

    Escalators : la RATP nie tout problème de taille

  1. Hier

    Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions

  2. Hier

    Tilly-Sabco : faute de poulets, l'abattoir est menacé

  3. Hier

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  4. Hier

    Taxe de séjour : la réforme attendra 2015

  5. Hier

    Microsoft : un plan social massif à venir ?

  6. Hier

    Juncker veut investir 300 milliards contre le chômage

  7. Hier

    Le rapport qui torpille les professions réglementées

  8. Hier

    La Bundesbank demande à la BCE de remonter son taux directeur

  9. Hier

    Le service civique, "victime de son succès"

  10. Hier

    Mory Ducros : le tribunal annule les licenciements

  1. Hier

    Taxis contre VTC : la loi Thévenoud adoptée

  2. Hier

    Pierre-René Lemas devient le président de la BPI

  3. Hier

    L’UE valide le décret français sur le patriotisme économique

  4. Hier

    Les réponses de Montebourg pour "redresser la France"

  5. Hier

    SNCM : les marins suspendent leur grève

  6. Hier

    Le taux du Livret A passera à 1% le 1er août

  7. Hier

    SNCM : les syndicats "exigent" d'être reçus par Valls "dans les heures qui viennent"

  8. Hier

    SNCM : Veolia prêt à céder sa part pour 1 euro

  9. Hier

    Hôtellerie : un rapport veut taxer les sites comme Airbnb

  10. Hier

    La Banque de France plaide pour une baisse du Livret A

  1. Hier

    Vers une sortie de crise à la SNCM

  2. Hier

    Au fait, le CV anonyme c'est obligatoire !

  3. Hier

    Grève à la SNCM : les négociations continuent

  4. Hier

    Paris : la fourrière bientôt municipalisée ?

  5. Hier

    Baisse d'impôt, apprentissage : ce qu'a annoncé Valls

  6. Hier

    Conférence sociale : Valls ne "minimise pas" le boycott

  7. Hier

    Conférence sociale : après la CGT et FO , la FSU "claque la porte"

  8. Hier

    Le déficit commercial se creuse, celui de l’Etat se résorbe

  9. Hier

    La CGT et FO boycotteront la Conférence sociale mardi

  10. Hier

    Conférence sociale : Roubaud en a "ras le bol" de la CGT

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues