Qui es-tu vraiment banque en ligne ?

Par Damien Brunon

Publié le 28 octobre 2013 à 13h45 Mis à jour le 28 octobre 2013 à 14h35

La Net Agence est l'un des services en ligne de la BNP.

La Net Agence est l'un des services en ligne de la BNP. © MAXPPP

Decryptage - Sous des noms différents, ce sont en fait les banques classiques qui se partagent le marché en ligne.

L’INFO. Fortuneo, BforBank, ING Direct, ces noms commencent à rentrer dans le quotidien des Français. Ils ne sont que deux millions à être clients d’une banque en ligne pour l’instant, mais les experts en attendent néanmoins cinq de plus rapidement. Pour autant, le développement du marché ne fait pas émerger d’acteurs indépendants des grands groupes bancaires.

Un marché en plein essor. Voilà une dizaine d’année que l’on entend parler des banques en ligne. Depuis le lancement en 2002 du pionnier du secteur, The Egg/Zebank, qui a finalement explosé en plein vol, les banques en ligne sans conseillers ont pullulé. On en compte désormais une petite vingtaine en France.

Outre l’offre, c’est aussi la demande qui a grossi dans cette période. Alors que les clients des banques en ligne représentaient environ 2% des clients de banques françaises en 2009, leur population a doublé depuis. Selon un rapport de l’administration de juin 2013, ils sont environ deux millions aujourd’hui.

Des banques classiques. Les experts attendent rapidement cinq millions de clients en plus. Une étude menée par le site comparatif panorabanques.com en juin 2013 montrait que 11% des cinquante millions de clients de banques d’agences se comportent comme des clients de banque en ligne.

Quoi qu’il arrive, les gros acteurs du marché ne devraient pas y perdre. Malgré des patronymes novateurs, ce sont bien les banques classiques qui détiennent les services de banque en ligne. Boursorama? La Société Générale. Fortuneo ? Le Crédit Mutuel. BforBank ? Le Crédit Agricole.


Une stratégie marketing... L’objectif des banques avec la création de ces nouvelles entités est notamment de toucher de nouveaux publics. “On voit ça assez souvent. Orange par exemple, lorsqu’ils ont voulu faire des offres pour les jeunes, ils l’ont fait sous la marque “M6 Mobile by Orange’”, détaille Guillaume Clavel, le fondateur de panorabanques.com, pour Europe1.fr.

Certaines institutions bancaires sont d’ailleurs des multirécidivistes. BNP Paribas dispose de pas moins de de quatre entités de banque en ligne (Hello Bank, Cortal Consors, Cetelem et la Net Agence) quand la Société Générale en a deux (Agence Directe et Boursorama). Tout ça pour mettre en place une série de publicité ciblées qui ne polluent pas le message de la maison mère.

… Qui comporte des risques. Le problème, c’est qu’en développant des marques différentes, les banques rendent les clients méfiants. Alors qu’une grande majorité de ces derniers sont satisfaits des services apportés par celle qui gère leur argent, ils n’ont aucun intérêt à le déplacer dans une institution qu’ils identifient mal. Une réalité d’autant plus marquée par une crise qui a rendu les Français encore plus rétifs à déplacer leur épargne.

Pourtant les avantages des banques en ligne sont réels. Comme elles ne disposent pas de conseillers ou même de locaux, leurs coûts sont très bas, parfois même nuls. Elles jouissent également d’une très bonne réputation. Le rapport de l’administration du mois de juin 2013 notait que si le nombre de plaintes concernant des banques en lignes était en forte augmentation, il était toujours très faible par rapport à la totalité des plaintes enregistrées.

Pas d’acteurs indépendants. Outre les banques classiques, d’autres entreprises se sont mises à développer des services en ligne. C’est le cas par exemple du distributeur Carrefour avec sa Carrefour Banque. Il n’empêche que aucun acteur indépendant n’a réussi à émerger.

The Egg/Zebank faisait parti de ces acteurs mais elle a rapidement disparu. Malgré les 150 millions d’euros qui avaient été investis dans le projet, la banque était arrivé trop tôt sur un marché par encore formé. Il faut aussi dire qu’il est très difficile de se battre contre les géants que représentent les grandes banques dont c’est souvent le métier depuis plus de 100 ans.

> Suivez l'info Europe 1 en continu sur , et réagissez sur

  • a a
6

6 Commentaires

  1. Par occitanes à 10:37 le 29/10/2013

    BANQUES EN LIGNE

    Nous venons d'apprendre que le crédit mutuel avait une banque (fortuneo) en ligne. Nous ne le savions pas. Pourquoi le crédit mutuel n'en parle pas à leurs clients?

  2. Par didier.domy@cegetel.net à 18:06 le 28/10/2013

    Article réducteur.

    Je suis client depuis les années 90 de BANQUE DIRECTE qui est maintenant AXA BANQUE. Ce sont des novateurs qui ont fait bouger les lignes.C'est de la gestion courante qui me coute 12€/an. La CB m'est remboursée.Alors§....

  3. Par Menfin59 à 17:22 le 28/10/2013

    Depuis onze ans !

    Cela fait onze ans que je ne suis pas retourné dans l'agence qui gère mon compte, suite à une mutation ! En revanche, au niveau frais bancaires (sans être à découvert), elle vous facture ce qui était auparavant gratuit. Cela m'a décidé à ouvrir un nouveau compte chez Boursorama (frais zéro, carte Visa Premier gratuite,etc). Cette banque propose ce que font les banques de réseaux.

Tous les commentaires

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Le Parlement vote définitivement le budget rectificatif pour 2014

  2. Hier

    Fraude fiscale : UBS mise en examen

  3. Hier

    Ryanair doit rembourser 9,6 millions d'aides

  4. Hier

    Immobilier : vers une baisse des tarifs des notaires ?

  5. Hier

    Entreprises : vers un seul type de "jour" ?

  6. Hier

    Épargne : les Français se détournent du Livret A

  7. Hier

    Auchan : sanctionné pour avoir regardé un match des Bleus

  8. Hier

    Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ?

  9. Hier

    Emploi à domicile : la baisse continue

  10. Hier

    "La situation économique de la France est catastrophique", estime Gattaz

  1. Hier

    Pacte de responsabilité : la chimie signe le premier accord de branche

  2. Hier

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  3. Hier

    Sera-t-on privé d'escargots à Noël ?

  4. Hier

    Sanofi : la CGT confirme une menace sur l’emploi

  5. Hier

    Airbus fait le plein de commandes à Farnborough

  6. Hier

    Escalators : la RATP nie tout problème de taille

  7. Hier

    Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions

  8. Hier

    Tilly-Sabco : faute de poulets, l'abattoir est menacé

  9. Hier

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  10. Hier

    Taxe de séjour : la réforme attendra 2015

  1. Hier

    Microsoft : un plan social massif à venir ?

  2. Hier

    Juncker veut investir 300 milliards contre le chômage

  3. Hier

    Le rapport qui torpille les professions réglementées

  4. Hier

    La Bundesbank demande à la BCE de remonter son taux directeur

  5. Hier

    Le service civique, "victime de son succès"

  6. Hier

    Mory Ducros : le tribunal annule les licenciements

  7. Hier

    Taxis contre VTC : la loi Thévenoud adoptée

  8. Hier

    Pierre-René Lemas devient le président de la BPI

  9. Hier

    L’UE valide le décret français sur le patriotisme économique

  10. Hier

    Les réponses de Montebourg pour "redresser la France"

  1. Hier

    SNCM : les marins suspendent leur grève

  2. Hier

    Le taux du Livret A passera à 1% le 1er août

  3. Hier

    SNCM : les syndicats "exigent" d'être reçus par Valls "dans les heures qui viennent"

  4. Hier

    SNCM : Veolia prêt à céder sa part pour 1 euro

  5. Hier

    Hôtellerie : un rapport veut taxer les sites comme Airbnb

  6. Hier

    La Banque de France plaide pour une baisse du Livret A

  7. Hier

    Vers une sortie de crise à la SNCM

  8. Hier

    Au fait, le CV anonyme c'est obligatoire !

  9. Hier

    Grève à la SNCM : les négociations continuent

  10. Hier

    Paris : la fourrière bientôt municipalisée ?

  1. Hier

    Baisse d'impôt, apprentissage : ce qu'a annoncé Valls

  2. Hier

    Conférence sociale : Valls ne "minimise pas" le boycott

  3. Hier

    Conférence sociale : après la CGT et FO , la FSU "claque la porte"

  4. Hier

    Le déficit commercial se creuse, celui de l’Etat se résorbe

  5. Hier

    La CGT et FO boycotteront la Conférence sociale mardi

  6. Hier

    Conférence sociale : Roubaud en a "ras le bol" de la CGT

  7. Hier

    Emprunts toxiques : Dexia devra rembourser 3,4 millions d'euros à Angoulême

  8. Hier

    France : le FMI prévoit une faible croissance

  9. Hier

    Pour Le Foll, Gattaz n'est pas "au niveau"

  10. Hier

    Montebourg lance son comité contre l'austérité

L'actu économique
Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues