PSA : 3.000 emplois supprimés à Aulnay

Par Fabien Cazeaux et Anne-Julie Contenay avec agences

Publié le 12 juillet 2012 à 08h03 Mis à jour le 12 juillet 2012 à 08h50

Pour les salariés de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, l'annonce de PSA n'est pas une surprise.

Pour les salariés de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, l'annonce de PSA n'est pas une surprise. © MAX PPP

La production sur ce site s'arrêtera en 2014. A Rennes, 1.400 emplois vont être supprimés.

L'annonce était attendue et redoutée. Le groupe PSA Peugeot Citroën va cesser sa production de véhicules à l'usine d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en 2014. Plus de 3.000 personnes travaillent sur ce site, où le groupe entend malgré tout maintenir "la vocation industrielle". En tout, PSA va supprimer 8.000 emplois en France. Avec celui d'Aulnay, le site de Rennes est l'un des plus touchés, avec 1.400 emplois concernés sur un total de 5.600 salariés.

Pour Aulnay, PSA va recentrer la production de sa citadine Citroën C3 à Poissy, dans les Yvelines, et entend proposer des postes à 1.500 salariés en interne. 1.500 autres salariés devraient se voir proposer des postes dans le bassin d'emploi, "grâce aux actions de reclassement externe".

Le premier groupe automobile français entend également supprimer 3.600 emplois de structure, dans l'administration, la recherche et développement et le commerce, par départs volontaires.

Les syndicats veulent riposter

"Je mesure pleinement la gravité des annonces faites aujourd'hui ainsi que le choc et l'émotion qu'elles provoquent dans l'entreprise et dans son environnement", indique Philippe Varin, le président du directoire de PSA, pour qui "l'ampleur et le caractère durable de la crise qui affecte notre activité en Europe rendent désormais indispensable ce projet de réorganisation". Le groupe a d'ores et déjà prévenu qu'il accuserait au premier semestre une perte opérationnelle courante d'environ 700 millions d'euros dans la branche automobile.

Pour les salariés, qui entendent manifester devant le siège de PSA, l'annonce de l'arrêt de la production à Aulnay est loin d'être une surprise. La CGT estime qu'il s'agit d'une véritable "déclaration de guerre" et les syndicats entendent bien riposter. Ils en appellent à la direction de PSA, mais aussi à Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, l'exhortant à interdire la fermeture d'Aulnay.

"Séisme" pour Bernard Thibault

Pour le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, l'annonce de cette suppression constitue un véritable "séisme". "Je rappelle qu'il y a un an, nos représentants avaient déjà donné cette information. Sans doute que le contexte électoral ne se prêtait pas à la confirmation de ce séisme", a-t-il déclaré.

Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, a de son côté annoncé sur Europe 1 qu'une étude allait être mené pendant les quinze prochains jours sur la situation de PSA, rappelant que le groupe avait perçu quatre milliards d'euros d'aides publiques ces dernières années. "On ne peut pas accepter quelque chose comme ça", a-t-elle lancé, ajoutant : "l'Etat n'est pas actionnaire, mais doit jouer pleinement son rôle. Il ne peut pas être défaillant comme il l'a été dans le passé".

  • a a
17

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Dosettes : Nespresso s'engage à modifier ses pratiques commerciales

  2. Hier

    Réduction des déficits : Montebourg veut des "contreparties" de Bruxelles

  3. Hier

    La Redoute supprime son "gros catalogue"

  4. Hier

    Reims : bonne nouvelle sur le front de l'emploi

  5. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  6. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  7. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  8. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  9. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  10. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  1. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  2. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  3. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  4. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  5. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  6. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  7. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  8. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  9. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  10. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  1. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  2. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  3. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  4. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  5. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  6. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  7. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  8. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  9. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  10. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  1. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  2. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  3. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  4. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  5. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  6. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  7. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  8. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  9. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  10. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  1. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  2. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  3. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  4. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  5. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  6. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  7. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  8. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  9. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

  10. Hier

    Le FMI pense que la France va rattraper l'Allemagne

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues