PSA : 3.000 emplois supprimés à Aulnay

Par Fabien Cazeaux et Anne-Julie Contenay avec agences

Publié le 12 juillet 2012 à 08h03 Mis à jour le 12 juillet 2012 à 08h50

Pour les salariés de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, l'annonce de PSA n'est pas une surprise.

Pour les salariés de l'usine d'Aulnay-sous-Bois, l'annonce de PSA n'est pas une surprise. © MAX PPP

La production sur ce site s'arrêtera en 2014. A Rennes, 1.400 emplois vont être supprimés.

L'annonce était attendue et redoutée. Le groupe PSA Peugeot Citroën va cesser sa production de véhicules à l'usine d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en 2014. Plus de 3.000 personnes travaillent sur ce site, où le groupe entend malgré tout maintenir "la vocation industrielle". En tout, PSA va supprimer 8.000 emplois en France. Avec celui d'Aulnay, le site de Rennes est l'un des plus touchés, avec 1.400 emplois concernés sur un total de 5.600 salariés.

Pour Aulnay, PSA va recentrer la production de sa citadine Citroën C3 à Poissy, dans les Yvelines, et entend proposer des postes à 1.500 salariés en interne. 1.500 autres salariés devraient se voir proposer des postes dans le bassin d'emploi, "grâce aux actions de reclassement externe".

Le premier groupe automobile français entend également supprimer 3.600 emplois de structure, dans l'administration, la recherche et développement et le commerce, par départs volontaires.

Les syndicats veulent riposter

"Je mesure pleinement la gravité des annonces faites aujourd'hui ainsi que le choc et l'émotion qu'elles provoquent dans l'entreprise et dans son environnement", indique Philippe Varin, le président du directoire de PSA, pour qui "l'ampleur et le caractère durable de la crise qui affecte notre activité en Europe rendent désormais indispensable ce projet de réorganisation". Le groupe a d'ores et déjà prévenu qu'il accuserait au premier semestre une perte opérationnelle courante d'environ 700 millions d'euros dans la branche automobile.

Pour les salariés, qui entendent manifester devant le siège de PSA, l'annonce de l'arrêt de la production à Aulnay est loin d'être une surprise. La CGT estime qu'il s'agit d'une véritable "déclaration de guerre" et les syndicats entendent bien riposter. Ils en appellent à la direction de PSA, mais aussi à Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, l'exhortant à interdire la fermeture d'Aulnay.

"Séisme" pour Bernard Thibault

Pour le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, l'annonce de cette suppression constitue un véritable "séisme". "Je rappelle qu'il y a un an, nos représentants avaient déjà donné cette information. Sans doute que le contexte électoral ne se prêtait pas à la confirmation de ce séisme", a-t-il déclaré.

Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, a de son côté annoncé sur Europe 1 qu'une étude allait être mené pendant les quinze prochains jours sur la situation de PSA, rappelant que le groupe avait perçu quatre milliards d'euros d'aides publiques ces dernières années. "On ne peut pas accepter quelque chose comme ça", a-t-elle lancé, ajoutant : "l'Etat n'est pas actionnaire, mais doit jouer pleinement son rôle. Il ne peut pas être défaillant comme il l'a été dans le passé".

  • a a
17

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Fraude fiscale : le fisc a déjà récupéré 1,3 milliard d’euros cette année

  2. Hier

    HSBC et Deutsche Bank (encore) dans le viseur de la justice américaine

  3. Hier

    Bactérie E.coli : St-Marcellin et gorgonzola retirés de la vente

  4. Hier

    Un Français sur deux prêt à favoriser un autre placement que le livret A

  5. Hier

    Chômage : nouvelle hausse, nouveau record, mais...

  6. Hier

    La Coupe du monde plombe les comptes de TF1

  7. Hier

    Trafic aérien : les applications prises d'assaut

  8. Hier

    La Poste : un timbre à 80 centimes en 2018 ?

  9. Hier

    Air France a contourné le Mali

  10. Hier

    Etats-Unis : BNP écope d'une nouvelle amende

  1. Hier

    Le Parlement vote définitivement le budget rectificatif pour 2014

  2. Hier

    Fraude fiscale : UBS mise en examen

  3. Hier

    Ryanair doit rembourser 9,6 millions d'aides

  4. Hier

    Immobilier : vers une baisse des tarifs des notaires ?

  5. Hier

    Entreprises : vers un seul type de "jour" ?

  6. Hier

    Épargne : les Français se détournent du Livret A

  7. Hier

    Auchan : sanctionné pour avoir regardé un match des Bleus

  8. Hier

    Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ?

  9. Hier

    Emploi à domicile : la baisse continue

  10. Hier

    "La situation économique de la France est catastrophique", estime Gattaz

  1. Hier

    Pacte de responsabilité : la chimie signe le premier accord de branche

  2. Hier

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  3. Hier

    Sera-t-on privé d'escargots à Noël ?

  4. Hier

    Sanofi : la CGT confirme une menace sur l’emploi

  5. Hier

    Airbus fait le plein de commandes à Farnborough

  6. Hier

    Escalators : la RATP nie tout problème de taille

  7. Hier

    Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions

  8. Hier

    Tilly-Sabco : faute de poulets, l'abattoir est menacé

  9. Hier

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  10. Hier

    Taxe de séjour : la réforme attendra 2015

  1. Hier

    Microsoft : un plan social massif à venir ?

  2. Hier

    Juncker veut investir 300 milliards contre le chômage

  3. Hier

    Le rapport qui torpille les professions réglementées

  4. Hier

    La Bundesbank demande à la BCE de remonter son taux directeur

  5. Hier

    Le service civique, "victime de son succès"

  6. Hier

    Mory Ducros : le tribunal annule les licenciements

  7. Hier

    Taxis contre VTC : la loi Thévenoud adoptée

  8. Hier

    Pierre-René Lemas devient le président de la BPI

  9. Hier

    L’UE valide le décret français sur le patriotisme économique

  10. Hier

    Les réponses de Montebourg pour "redresser la France"

  1. Hier

    SNCM : les marins suspendent leur grève

  2. Hier

    Le taux du Livret A passera à 1% le 1er août

  3. Hier

    SNCM : les syndicats "exigent" d'être reçus par Valls "dans les heures qui viennent"

  4. Hier

    SNCM : Veolia prêt à céder sa part pour 1 euro

  5. Hier

    Hôtellerie : un rapport veut taxer les sites comme Airbnb

  6. Hier

    La Banque de France plaide pour une baisse du Livret A

  7. Hier

    Vers une sortie de crise à la SNCM

  8. Hier

    Au fait, le CV anonyme c'est obligatoire !

  9. Hier

    Grève à la SNCM : les négociations continuent

  10. Hier

    Paris : la fourrière bientôt municipalisée ?

Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues