Montebourg s'empare du "bug" Facebook

Par Gaétan Supertino avec agences

Publié le 25 septembre 2012 à 08h19 Mis à jour le 25 septembre 2012 à 09h02

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, ont demandé à la direction de Facebook France de s'expliquer dès mardi devant la CNIL après un bug apparu dans le "journal" d'utilisateurs français du réseau social.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, ont demandé à la direction de Facebook France de s'expliquer dès mardi devant la CNIL après un bug apparu dans le "journal" d'utilisateurs français du réseau social. © MaxPPP

Le gouvernement demande au réseau social de s'expliquer devant la CNIL sur les supposées défaillances.

Le gouvernement français exige des explications "claires et transparentes" à Facebook, dès mardi, au sujet de la défaillance constatée par de nombreux internautes. Le ministre français du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et la ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprise, Fleur Pellerin, ont sommé la direction de Facebook France de s'expliquer devant la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), l'autorité indépendante chargée de veiller à ce que l’informatique ne porte pas atteinte à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques.

>> Vous êtes concerné par ce bug de Facebook ? Témoignez ici !

"Manque de transparence"

Les ministres souhaitent connaître la nature exacte du problème, à savoir : "s'agit-il d'une modification impromptue de la présentation des données qui a désarçonné les utilisateurs ? Ou y a-t-il eu rupture de confidentialité à travers la publication de messages privés ?"

Pour les deux ministres, "cet incident souligne une fois de plus l'importance de la protection de données personnelles dans l'univers numérique et le manque de transparence quant au traitement de ces données par un acteur tel que Facebook."

Lundi après-midi, un article du quotidien gratuit Metro a affirmé que des messages privés datant de 2007, 2008 ou 2009 s'affichaient par erreur sur les profils publics de certains utilisateurs et étaient donc visibles par des tiers.

Facebook dément toute faille

Dans la foulée, cette information a été relayée comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, de nombreux utilisateurs, basés dans divers pays, s'affirmant également victimes de ce bug, et relançant le débat sur la protection des données confidentielles et de la vie privée.


Facebook France a démenti dès lundi soir toute faille dans la sécurité des données. Après enquête, le groupe a confirmé l'apparition de données anciennes, mais démenti qu'il s'agisse de messages privés. "Une minorité d'utilisateurs de Facebook s'est inquiétée en voyant s'afficher des messages qu'ils pensaient privés sur leur journal (Timeline)", a déclaré un porte-parole de Facebook France.

"Les ingénieurs de Facebook ont analysé ces requêtes et confirmé que les messages en question étaient des anciennes publications, visibles précédemment sur leur profil. Facebook affirme qu'il n'y a eu aucune faille dans la sécurité des données des utilisateurs", a-t-il ajouté.

  • a a
2

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    Le Parlement vote définitivement le budget rectificatif pour 2014

  2. Hier

    Fraude fiscale : UBS mise en examen

  3. Hier

    Ryanair doit rembourser 9,6 millions d'aides

  4. Hier

    Immobilier : vers une baisse des tarifs des notaires ?

  5. Hier

    Entreprises : vers un seul type de "jour" ?

  6. Hier

    Épargne : les Français se détournent du Livret A

  7. Hier

    Auchan : sanctionné pour avoir regardé un match des Bleus

  8. Hier

    Les banques doivent-elles des millions à leurs clients ?

  9. Hier

    Emploi à domicile : la baisse continue

  10. Hier

    "La situation économique de la France est catastrophique", estime Gattaz

  1. Hier

    Pacte de responsabilité : la chimie signe le premier accord de branche

  2. Hier

    Microsoft va supprimer 18.000 emplois d'ici un an

  3. Hier

    Sera-t-on privé d'escargots à Noël ?

  4. Hier

    Sanofi : la CGT confirme une menace sur l’emploi

  5. Hier

    Airbus fait le plein de commandes à Farnborough

  6. Hier

    Escalators : la RATP nie tout problème de taille

  7. Hier

    Escalators de la RATP : une erreur à 6 millions

  8. Hier

    Tilly-Sabco : faute de poulets, l'abattoir est menacé

  9. Hier

    Apple s’allie à IBM pour conquérir les entreprises

  10. Hier

    Taxe de séjour : la réforme attendra 2015

  1. Hier

    Microsoft : un plan social massif à venir ?

  2. Hier

    Juncker veut investir 300 milliards contre le chômage

  3. Hier

    Le rapport qui torpille les professions réglementées

  4. Hier

    La Bundesbank demande à la BCE de remonter son taux directeur

  5. Hier

    Le service civique, "victime de son succès"

  6. Hier

    Mory Ducros : le tribunal annule les licenciements

  7. Hier

    Taxis contre VTC : la loi Thévenoud adoptée

  8. Hier

    Pierre-René Lemas devient le président de la BPI

  9. Hier

    L’UE valide le décret français sur le patriotisme économique

  10. Hier

    Les réponses de Montebourg pour "redresser la France"

  1. Hier

    SNCM : les marins suspendent leur grève

  2. Hier

    Le taux du Livret A passera à 1% le 1er août

  3. Hier

    SNCM : les syndicats "exigent" d'être reçus par Valls "dans les heures qui viennent"

  4. Hier

    SNCM : Veolia prêt à céder sa part pour 1 euro

  5. Hier

    Hôtellerie : un rapport veut taxer les sites comme Airbnb

  6. Hier

    La Banque de France plaide pour une baisse du Livret A

  7. Hier

    Vers une sortie de crise à la SNCM

  8. Hier

    Au fait, le CV anonyme c'est obligatoire !

  9. Hier

    Grève à la SNCM : les négociations continuent

  10. Hier

    Paris : la fourrière bientôt municipalisée ?

  1. Hier

    Baisse d'impôt, apprentissage : ce qu'a annoncé Valls

  2. Hier

    Conférence sociale : Valls ne "minimise pas" le boycott

  3. Hier

    Conférence sociale : après la CGT et FO , la FSU "claque la porte"

  4. Hier

    Le déficit commercial se creuse, celui de l’Etat se résorbe

  5. Hier

    La CGT et FO boycotteront la Conférence sociale mardi

  6. Hier

    Conférence sociale : Roubaud en a "ras le bol" de la CGT

  7. Hier

    Emprunts toxiques : Dexia devra rembourser 3,4 millions d'euros à Angoulême

  8. Hier

    France : le FMI prévoit une faible croissance

  9. Hier

    Pour Le Foll, Gattaz n'est pas "au niveau"

  10. Hier

    Montebourg lance son comité contre l'austérité

L'actu économique
Europe 1 sur les réseaux sociaux
L'édito économique
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues