Les Champs-Elysées, un champ de bataille

Par Marion Sauveur

Publié le 10 juillet 2012 à 15h41 Mis à jour le 10 juillet 2012 à 16h46

Le Virgin Megastore des Champs-Elysées pourrait céder son bail. Auquel cas, Volkswagen, entre autres, pourrait être intéressé.

Le Virgin Megastore des Champs-Elysées pourrait céder son bail. Auquel cas, Volkswagen, entre autres, pourrait être intéressé. © MaxPPP

Des rumeurs font état d'un départ du Virgin. Des repreneurs se font déjà connaître.

Le 52-60 avenue des Champs-Elysées suscite la convoitise. Plusieurs marques rêvent de s'implanter à cette adresse de choix de la prestigieuse avenue parisienne. Sur les 27.000 mètres carrés de cet immeuble, racheté en juin par le fonds qatari QIA à Groupama pour plus de 500 millions d'euros et qui abrite notamment Monoprix et Virgin, 7.000 mètres carrés - dont 4.500 mètres carrés utiles - pourraient bientôt être disponibles.

Car le distributeur de produits culturels, selon Le Figaro, chercherait à vendre son droit au bail. Si tel est le cas, le futur locataire devra s'acquitter un loyer exorbitant, qui s'établit aujourd'hui autour de six millions d'euros par an, et qui risque d'augmenter.

Volkwagen, Tiffany & co ou un hôtel Harrods

Parmi les intéressés, figurerait le premier constructeur européen Volkswagen, qui, à la différence de la plupart de ses concurrents automobiles, n'est pas encore implanté sur la plus belle avenue du monde où déambulent chaque année quelque 100 millions de visiteurs. C'est ce que révèle Le Figaro mardi. La marque de voiture aurait un atout dans son coffre pour implanter son showroom à la place de Virgin, puisque le groupe allemand compte le Qatar parmi ses actionnaires minoritaires.

Un hôtel de luxe pourrait aussi vouloir s'implanter à l'emplacement actuel du Virgin Megastore. Il s'agirait d'un établissement Harrods. Les propriétaires de la marque ne sont autres que les Qataris. Autre concurrent possible : le joailler et spécialiste des arts de la table Tiffany & Co. Présent déjà sur deux belles places parisiennes - rue de la Paix et au Printemps-Haussman -, le groupe américain lorgne sur une exposition sur l'avenue des Champs-Elysées.

Et la mode dans tout ça ?

Mais, comme dans un jeu de chaises musicales, Tiffany & Co pourrait aussi s'installer un peu plus haut, au numéro 62, où siège actuellement l'un des Quick de l'avenue. Le fast-food pourrait céder sa place en 2015.

D'ici là, d'autres marques pourraient s'installer sur les Champs-Elysées. Les géants du textile Forever 21 et The Kooples Sport auraient l'intention de convoiter un numéro sur la plus belle avenue du monde. Et Zara envisagerait aussi d'établir un troisième magasin. Une tendance ? Peut-être. Ces dernières années, l'avenue des Champs-Elysées a accueilli de grands noms de la mode : H&M, Abercrombie&Fitch ou encore Banana Republic.

Avant de faire des projets, encore faut-il que Virgin cède son bail. Rien n'est gagné. Car la chaîne de distribution multiculturelle a démenti en juin dernier les rumeurs sur son déménagement des Champs-Elysées. La question n'est pas évoquée en tout cas à court terme, malgré une nouvelle stratégie du groupe qui consiste à réduire la surface de ses points de vente.

  • a a
0

Et aussi

En ce moment sur Europe 1

Les dernières infos économiques
  1. Hier

    La création d'entreprises en baisse en mars

  2. Hier

    PSA : en colère, ils offrent leurs primes aux Restos du Coeur

  3. Hier

    Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

  4. Hier

    Angola : le projet à grande échelle de Total

  5. Hier

    3% de déficit : Sapin promet de les atteindre sans délai

  6. Hier

    Les eurodéputés votent l'union bancaire

  7. Hier

    Nantes : la fermeture de l'usine de la Seita confirmée

  8. Hier

    Smic : la proposition choc de Pierre Gattaz

  9. Hier

    La Société Générale condamnée à payer 2 millions d'euros

  10. Hier

    Ecotaxe : Royal veut faire payer les camions étrangers

  1. Hier

    Tarifs EDF : Pas de hausse avant le mois d'août

  2. Hier

    Alstom : 180 postes menacés en France

  3. Hier

    Quand l'Allemagne embauche, c'est toute l'Europe qui se précipite

  4. Hier

    Jeux en ligne : les paris sportifs ont la cote

  5. Hier

    Sapin : "3% en 2015, c'est notre stratégie budgétaire"

  6. Hier

    Nantes : l'usine de la Seita devrait fermer

  7. Hier

    Les banques ont supprimé 80.000 postes en 2013

  8. Hier

    La BCE envisage d'agir contre l'euro fort

  9. Hier

    SFR : Bouygues s'estime victime "d'anomalies"

  10. Hier

    Les chiffres de Pôle emploi labellisés

  1. Hier

    La Cour des comptes épingle l’endettement des hôpitaux

  2. Hier

    La Sécu a dépensé 1,4 milliard de moins que prévu en 2013

  3. Hier

    "Guerre des oursons" : Lindt reprend l’avantage

  4. Hier

    Electricité : la justice impose une hausse rétroactive des tarifs

  5. Hier

    FagorBrandt : feu vert espagnol à Cevital pour un rachat

  6. Hier

    Déficit : Sapin croit à "l'objectif des 3%"

  7. Hier

    Recul historique du travail à domicile

  8. Hier

    Lauvergeon : "Des bruits viennent de gens qui ne me veulent pas du bien"

  9. Hier

    La TVA fête ses 60 ans

  10. Hier

    Les 3 Suisses devraient supprimer 198 postes

  1. Hier

    Travail dominical : les magasins de bricolage resteront bien ouverts

  2. Hier

    Dette : Barnier ne veut pas "un nouveau sursis" de Bruxelles

  3. Hier

    Alcool : nous buvons "moins mais mieux"

  4. Hier

    FNSEA : Xavier Beulin réélu sans surprise

  5. Hier

    Siphons à chantilly : attention danger !

  6. Hier

    50 milliards d'économies : le texte en conseil des ministres le 23 avril

  7. Hier

    Toyota : 110.000 voitures rappelées en France

  8. Hier

    Pour Noyer (BCE), Valls fait une "erreur de diagnostic"

  9. Hier

    La loi sur la transition énergétique sera présentée "avant l'été"

  10. Hier

    Rythmes scolaires : ce que prévoit Valls

  1. Hier

    Valls : coup de pouce pour les plus modestes

  2. Hier

    Valls précise les 50 milliards d'économies

  3. Hier

    Emploi : Valls promet une baisse du coût du travail

  4. Hier

    Valls veut "redonner confiance aux Français"

  5. Hier

    Valls : "Réduire la fracture numérique"

  6. Hier

    Le FMI pense que la France va rattraper l'Allemagne

  7. Hier

    La France a besoin d'une semaine de plus pour son programme de stabilité

  8. Hier

    Manuel Valls prévoit de nouvelles économies

  9. Hier

    Ascométal : les repreneurs accourent mais...

  10. Hier

    Salaires : 600 euros de plus par mois dans un grand groupe...

Europe 1 sur les réseaux sociaux
Europe 1 Vidéos

Pour retrouver les vidéos d'Europe1, cliquez ici

Humour, politique, culture, sport, économie, découvrez toutes les vidéos d'Europe1.

Toutes les vidéosVidéos les plus vues